de l'islam à Jésus-Christ
Repentez-vous, changez de vie, devenez de bons catholiques pour le salut de votre âme.

Le sexe dans l’islam: sexe avec les génies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le sexe dans l’islam: sexe avec les génies

Message  Admin le Mer 4 Jan - 20:35

Le
Coran et Mahomet sont véridiques. Or, ils parlent des génies et de la
sorcellerie. Donc, il faut croire à tout ce qu’ils en disent. Ceci
constitue un « élément nécessaire de la religion »; celui qui ne croit
pas à l’existence des génies doit être considéré comme un mécréant (kafir), il mérite donc la peine de mort.




Le
Coran utilise le terme Malak (88 fois), Shaytan (88 fois), Djinn ou
Djann (29 fois), Iblis (11 fois), et Ifrit (1 fois) pour désigner les
génies ou esprits invisibles, mythologie liée au démonisme sémitique et
qui se retrouve dans la croyance juive et arabe. Ces créatures (créées
du feu du simoun, 15:27) sont souvent en relation avec les êtres humains (créés d’une argile extraite d’une boue malléable,
15:28). Comme ces derniers, ils forment des nations, sont destinataires
des messages des prophètes (6:130), dont celui de Mahomet (46:29 et
72:1), deviennent juifs, chrétiens ou musulmans, ou restent mécréants
(72:14), et ils connaissent la mort. Ils jouissent ensuite du paradis ou
subissent l’enfer (7:38 et 179; 47:12 et 72:15).


L’être humain peut être possédé et malmené par ces génies. Le Coran dit: « Ceux
qui mangent l’accroissement [du prêt] ne se relèvent [le jour du
jugement] que comme se relève celui que le toucher du satan a frappé

» (2:275); « Rappelle-toi Job, notre serviteur, lorsqu’il a interpellé
son Seigneur: Le satan m’a touché par une peine et un châtiment »
(38:41). Ces génies peuvent se métamorphoser et apparaître à l’homme
sous forme d’un animal ou d’un être humain. Ils peuvent aussi entrer
dans le corps humain à travers ses orifices. Leurs méfaits peuvent être
le résultat de l’intervention des sorciers et autres agents
intermédiaires. La sorcellerie est considérée par le Coran comme une
science transmise par le démon (2:102). Ce terme et ses dérivés sont
utilisés une cinquantaine de fois dans le Coran.


Pour
mettre fin aux méfaits des génies et des sorciers, rien de mieux que
d’utiliser le Coran en récitant un certain nombre de versets appropriés
au cas traité. Le Coran dit: « Nous faisons descendre du Coran, ce qui
est une guérison et une miséricorde pour les croyants » (17:82).


Les
génies se marient entre eux et ont des enfants, sans cela ils
disparaîtraient. Selon certains juristes musulmans, ils peuvent aussi se
marier et forniquer avec les humains. Ceci est déduit du verset
coranique relatif aux Houris promises aux élus: « Il y aura celles au
regard baissé, que ni un humain ni un djinn ne déflora avant eux » (55:
56) ainsi que du verset: « [Dieu dit au Démon]… associe-toi à eux dans
leurs fortunes et leurs enfants » (17:64). Mahomet aurait aussi informé
ses compagnons que la mère de Balqis, Reine de Saba, était une djinn.


Partant
des versets coraniques et des récits de Mahomet, les juristes se sont
posé la question de savoir si le mariage mixte entre génies et humains
était licite. Certains disent qu’il est illicite parce que Mahomet
l’aurait interdit. On cite aussi le Coran: « Dieu vous a fait à partir
de vous-mêmes des épouses » (16:72). On en déduit que le mariage mixte
entre humains et djinns est prohibé. D’autres juristes disent qu’un tel
mariage, tout en n’étant pas interdit, est à considérer comme blâmable (makruh).
Des Yéménites ont écrit à Malik (d. 795) pour lui demander s’ils
pouvaient donner une fille en mariage à un djinn qui passait chez eux.
Sans nier la possibilité qu’un tel mariage puisse avoir lieu, Malik
répondit: « Rien de mal en cela, mais je l’abhorre car si une femme
tombe enceinte et on lui dit: qui est ton mari ? Elle répondra: un parmi
les djinns. La corruption augmentera alors parmi les musulmans ».
D’autres enfin disent qu’un tel mariage est licite. Après avoir discuté
les opinions des différents juristes, l’auteur d’une thèse de doctorat
sur les génies affirme qu’un tel mariage entre les génies et les humains
est possible, mais il est illicite. Et il ajoute: si toutefois un tel
mariage a lieu sous la contrainte du génie, le partenaire humain ne
commet pas de péché.


Peut-on
avoir des enfants de ce mariage mixte djinn/humain ? Un auteur égyptien
donne une réponse affirmative. Selon cet auteur, l’enfant peut être de
la race des djinns, donc invisible, ou de la race des humains mais avec
des marques distinctives. Ce dernier cas correspond aux récits de
Mahomet: « Si un homme pénètre sa femme sans prononcer le nom de Dieu,
le djinn se met sur sa verge et pénètre avec lui »; « Si un homme
pénètre sa femme pendant ses règles, le diable le précède et la rend
enceinte donnant lieu à des enfants hermaphrodites ». Mahomet aurait
qualifié ces enfants de mugharrabin (ayant du sang étranger).
On reconnaît ces enfants, d’après l’auteur en question, par la couleur
très foncée de leurs yeux qui font peur, leur penchant pour les crimes
et le suicide et leur air distrait.


http://blog.sami-aldeeb.com/2010/03/13/le-sexe-dans-lislam-sexe-avec-les-genies/#more-4385

Admin
Admin

Messages : 1579
Date d'inscription : 06/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum