de l'islam à Jésus-Christ
Repentez-vous, changez de vie, devenez de bons catholiques pour le salut de votre âme.

Les paradoxes et les contradictions de l’islam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les paradoxes et les contradictions de l’islam

Message  Amada le Mer 1 Aoû - 21:04

Les paradoxes et les contradictions de l’islam

« Le Coran est un livre parfait »

Tout livre qui se dit lui-même parfait ne peut qu’être fortement soupçonné d’imperfection…

En effet, c’est l’homme qui crée le livre et l’homme est imparfait, sa pensée est imparfaite et son écriture est imparfaite. Cette affirmation de perfection est donc un premier mensonge qui discrédite l’homme et sa création d’entré de jeu. Le fait que le Coran contienne de nombreuses erreurs vient confirmer ce qui est déjà observé ici. Puis, vient l’affirmation que ce livre est « envoyé » par Dieu, ce qui ne peut qu’être l’objet de suspicion, puisque l’homme est imparfait, suite au premier mensonge et au fait que l’existence de Dieu ne saurait être admise pour vraie tant que sa preuve n’en aura pas été faite. Ce qui n’est pas le cas. Une simple croyance ne peut pas « créer » un livre !
Le Coran interdit et condamne sévèrement l’idolâtrie mais invite dans ses cinq piliers au pèlerinage à la Mecque pour aller toucher de la main la Pierre noire de la Kaaba qui est une pure idole païenne et antique. De même, les djinns (des esprits) sont invoqués dans la vie quotidienne à travers des incantations sur des versets du coran et des hadiths, de la façon la plus superstitieuse et la plus idolâtre qui soit, en totale négation de la reconnaissance qu’il n’y a qu’un Dieu qui est Allah. Il s’agit là de sorcellerie, ce qui est d’ailleurs puni de mort par la Shariah.

Le problème des abrogeants/abrogés
..................
http://revolte.eklablog.com/les-paradoxes-et-les-contradictions-du-coran-et-de-l-islam-par-amada-a48287898

Amada

Messages : 39
Date d'inscription : 29/11/2011
Age : 51
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les paradoxes et les contradictions de l’islam

Message  Amada le Jeu 2 Aoû - 19:05

Ajout dans mon texte sur le blog

Pas de bien ni de mal dans le Coran et l’islam

De même que les mots amour et pardon en sont absents, l’islam et le Coran n’intègrent pas les notions de bien et de mal comme le font les livres juifs et chrétiens comme fondement de toute morale. Définir le bien et le mal est la première étape à accomplir avant de prescrire de respecter une loi dans laquelle ces notions sont implicites.
Non, le bien et le mal ne sont jamais évoqués dans l’islam. Ils sont remplacés par les notions de permis et d’interdit et surtout de ce qui plaît à Dieu ou de ce qui offense Dieu.
Plaire à Dieu c’est gagner le paradis pour toute éternité tandis que faire offense à Dieu envoie en enfer pour y souffrir toute une éternité. Dans un cerveau lavé et perméabilisé à ce genre de concept primitif, l’incitation est plus forte que de vagues notions de bien et de mal.
Probablement par ce que Mahomet était un homme dépourvu de tout sens moral, il n’a pas été capable de discerner ces valeurs.

De plus, il lui était difficile de prescrire de faire le bien alors que tous ses actes étaient tournés vers le mal. Impossible, dans ces conditions de s’ériger en « beau modèle ».
Par exemple, comme la loi islamique est entièrement dédiée aux mâles et que la moitié de l’humanité (les femmes) y est méprisée et mal traitée, il était difficile, là encore, de faire valoir une notion comme le bien.

Dans l’islam, mot qui signifie « soumission », on dit que le musulman doit se soumettre à Dieu et à sa loi. En vérité, la loi « divine » ou Shariah étant uniquement d’émanation humaine, puisque c’est Mahomet qui en est à l’origine, c’est bien à l’homme que les musulmans se soumettent, au prêtre, au dirigeant politique et religieux.
Pour être ou devenir musulman il faut faire la Shahâda qui est la profession de foi des musulmans. A la naissance d’un bébé, la formule est récitée à son oreille droite. Elle est également prononcée une dernière fois au chevet des mourants.

La formule est :

« Je témoigne qu'il n'y a nulle divinité qui mérite d'être adorée sauf Allah et que Muhammad est son messager. »

C’est la première étape de la soumission à Dieu et à Mahomet. A noter que Mahomet s’est lui-même mis au niveau de Dieu dans cette formule. Ainsi, Dieu et Mahomet sont-ils confondus en une seule et même personne. Mahomet ayant été un homme, la soumission est donc faite à l’homme et par extension aux hommes qui dirigent et animent la religion. C’est une formulation très subtile et habile.
En allant plus loin, le Coran qui est l’œuvre de Mahomet est également mis sur un même plan sacré que Dieu et Mahomet.

L’islam créé de toute pièce par Mahomet est une sorte de synthèse de préceptes et de rituels faite à partir de traditions hindoues, de traditions païennes de la péninsule arabique, ainsi que de notions et de textes copiés et adaptés de la Torah et de la Bible. Un moine chrétien arabe hérétique nestorien (doctrine de la dualité de la personne divine et humaine du Christ), Sergius dit Bahira, réfugié à ce moment-là dans la péninsule arabique, aurait été à l’origine de la vie religieuse de Muhammad et l’aurait conseillé, instruit et guidé dans ses premiers pas alors qu’il avait entre 9 et 12 ans (incertain). Cette rencontre aurait eu lieu à l’occasion d’un trajet caravanier de Muhammad avec son oncle Abu Talib vers la ville de Bosra, en Syrie. Bahira aurait détecté en cet enfant la marque d’un prophète. Ce serait ce moine qui aurait influencé et façonné Muhammad comme il l'a mentionné dans un manuscrit écrit en syriaque, et il aurait même laissé des messages codés dans le Coran qui glorifient Jésus et le christianisme.

Si, au début, le Coran de Muhammad était plutôt modéré et inspiré dune certaine essence chrétienne, plus tard, suite à de nombreuses actions militaires de conquêtes, de pillages et d’exterminations de nombreux opposants, le cœur de Muhammad se serait sévèrement endurci ce qui aurait rendu son Coran beaucoup plus intolérant, impitoyable et vengeur.

Amada

Messages : 39
Date d'inscription : 29/11/2011
Age : 51
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum