de l'islam à Jésus-Christ
Repentez-vous, changez de vie, devenez de bons catholiques pour le salut de votre âme.

Le printemps noir des chretiens d'Egypte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le printemps noir des chretiens d'Egypte

Message  Admin le Ven 7 Fév - 0:08

Le printemps noir des chretiens d'Egypte

http://www.gloria.tv/?media=566508

Admin
Admin

Messages : 1579
Date d'inscription : 06/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le printemps noir des chretiens d'Egypte

Message  yacoub le Ven 21 Oct - 18:09

Non, cher bourricot.

C'est l'islam qui est méchant. Pas les musulmans.

Le Noble Musulman obéit aux ordres d'Allah qui est Puissant et Sage.

Quelques fruits de l'islam:

Algérie :
La loi interdit les rassemblements publics qui ont pour but la pratique d’un culte autre que l’islam. Le prosélytisme non islamique est illégal, le gouvernement restreint l’importation de littérature non islamique. Le pays a adopté une loi de « Règlement de la pratique religieuse » qui stipule une peine de 2 à 5 ans d’emprisonnement et de lourdes amendes pour quiconque encourageant un musulman à changer de religion.

Arabie Saoudite :
La conversion d’un musulman à une autre religion est passible de mort. La Bible est illégale. Les célébrations de Pâques sont illégales. Entrer dans les villes « saintes » de Médine ou de la Mecque est passible de mort pour un non musulman.

Égypte :
L’islam est religion d’État et la source législative principale. En conséquence, les pratiques religieuses qui entrent en conflit avec la loi islamique sont interdites. Les musulmans peuvent faire face à des problèmes judiciaires s’ils se convertissent à une autre foi. Les non musulmans doivent obtenir un décret présidentiel pour pouvoir construire un lieu de culte.

Jordanie :
La peine de mort est prévue pour un musulman vendant des terres à un juif.

Koweït :
La création de groupes religieux doit recueillir l’agrément de l’Etat et ces groupes doivent être enregistrés auprès des autorités de police. Les membres des religions non autorisées dans le Coran ne peuvent pas construire de lieu de culte. Interdiction de l’enseignement religieux organisé pour d’autres religions que l’islam.

Malaisie :
Selon la loi malaisienne, les convertis au christianisme doivent enregistrer au tribunal leur renoncement à l’islam. Beaucoup de chrétiens convertis préfèrent garder le silence plutôt que de passer devant les tribunaux de la charia, où l’apostasie ou la conversion hors de l’islam est passible d’une peine de flagellation, d’amendes, d’emprisonnement, jusqu’à l’application la plus extrême, celle de la peine de mort. Dans ce pays où les musulmans représentent plus de la moitié de la population, la conversion hors de l’islam est punie d’un à cinq ans de prison et à une amende 3000 $. Un malaisien musulman qui épouse une non musulmane [NDT Le mariage entre une musulmane et un non musulman est interdit par la sharia] et qui convertit des non musulmans à l’islam est récompensé avec un appartement, une voiture, un paiement de 2700 $, et une allocation mensuelle de 270 $.

Maldives :
Dans cette île paradisiaque visitée chaque année par des dizaines de milliers de touristes, le christianisme est à peine toléré. Quand les chrétiens locaux (approximativement 300 sur une population de 300.000 habitants) pratiquent leur culte, ils le font au risque de se faire emprisonner ou pire s’ils sont découverts par les autorités musulmanes. Les Bibles sont bannies et les touristes peuvent être arrêtés s’ils essaient d’en importer dans ce pays. (0 église).

Pakistan :
La conversion d’un musulman à une autre religion est passible de la peine de mort. Le prosélytisme par des non musulmans est interdit. Des chrétiens sont régulièrement mis en prison pour blasphème. L’islam est religion d’État, et devant une cour le témoignage d’un chrétien a moins de poids que celui d’un musulman. La section 295c du Code Pénal prévoit la peine de mort pour quiconque souille le nom du prophète Mahomet, le témoignage de quatre musulmans y suffit. Cela favorise un environnement dans lequel les musulmans peuvent se sentir libres d’utiliser l’intimidation et la violence contre les minorités religieuses pour des gains personnels. De même si un criminel musulman viole une femme chrétienne et plaide ensuite qu’elle a accepté l’islam et l’a épousé ; ce musulman n’est pas coupable selon la loi criminelle pakistanaise.

Qatar :
L’instruction islamique est obligatoire dans les écoles. Le gouvernement régule la publication, l’importation et la distribution de la littérature religieuse non musulmane. Le gouvernement interdit le prosélytisme non musulman.

Soudan :
La conversion d’un musulman à une autre foi est passible de la peine de mort.

Syrie :
La constitution requière que le président soit musulman et spécifie que la jurisprudence islamique est la source législative principale. Partager la foi chrétienne est découragée [puisque] posant une menace aux relations entre les groupes religieux, le risque pénal encouru étant l’emprisonnement à vie. Un chrétien n’est jamais autorisé à faire du prosélytisme. Les églises qui veulent effectuer un service supplémentaire doivent obtenir un permis gouvernemental. Les sermons sont régulièrement surveillés, de même que les levées de fonds.

Yémen :
Le pays interdit le prosélytisme par des non musulmans ainsi que les conversions. Le gouvernement ne permet pas la construction de nouveaux lieux de culte s’ils ne sont pas musulmans.

Tous ces pays font partie de l’Organisation de la Conférence Islamique.

yacoub

Messages : 254
Date d'inscription : 29/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://yacoub.eklablog.com/accueil-c24696500

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum