de l'islam à Jésus-Christ
Repentez-vous, changez de vie, devenez de bons catholiques pour le salut de votre âme.
anipassion.com

Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Page 5 sur 11 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message  Gilbert Chevalier le Dim 9 Aoû - 9:02


Gilbert Chevalier

Messages : 250
Date d'inscription : 23/06/2015
Age : 65
Localisation : Pays de la Loire

Voir le profil de l'utilisateur http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message  Gilbert Chevalier le Dim 9 Aoû - 22:33

9 août :
Saint JEAN-MARIE VIANNEY


« Si nous avons été fidèle
à la moindre pratique de dévotion envers la Sainte Vierge,
jamais elle ne permettra que nous mourions dans le péché. »




L'OISEAU DE PARADIS
(histoire racontée par le St Curé d'Ars)




Le saint Curé d’Ars aimait beaucoup raconter l’histoire suivante :

« Il y avait, une fois, un bon religieux qui croyait qu’en Paradis le temps allait bien lui durer. Le Bon Dieu lui fit voir que non. Un jour qu’il était sorti dans les jardins du monastère, il vit un petit oiseau qui sautait de branche en branche et qui devenait toujours plus beau, à mesure qu’il le regardait. À la fin, il était si beau que le moine ne pouvait en détacher sa vue ; il se mit à le poursuivre, et il aurait bien voulu le prendre. Cependant, il s’arrêta, pensant qu’il y avait bien une demi-heure qu’il était à courir après son oiseau. Il rentra au monastère, et il fut très surpris de trouver, à la porte, un Frère qu’il n’avait jamais vu et le Frère ne le connaissait pas davantage. Son étonnement redoubla, lorsque, en parcourant la maison, il n’aperçut que des visages inconnus et des figures nouvelles. Il dit : “Et nos Pères, où sont-ils ?” Les autres le regardaient sans comprendre. Enfin, il dit son nom : on chercha dans les registres, et on vit qu’il y avait cent ans qu’il était sorti... Le Bon Dieu lui montra ainsi que le temps ne dure pas en Paradis. »

("La Mine d’or du Catéchiste ou le Catéchisme des Familles" par l’abbé Villeneuve, 1920)


Sur le Canon de Pachelbel



L'OISEAU DE PARADIS

1- Voici une belle histoire
Que saint Jean-Marie Vianney
Vient nous remettre en mémoire
Et que lui-même contait.

2- C’était dans un monastère
Qu’il y avait une fois
Un bon religieux, un frère
Qui se disait à part soi,

3- Que dans le Ciel-Empyrée
Il allait bien s’ennuyer
À cause de la durée
Du temps qui ne peut passer.

4- Mais la sainte Providence
Le voyant dans cet état,
Lui donna l’intelligence
Par ce qu’il lui arriva.

5- Par une belle journée
Il sortit dans le jardin ;
Voici que sous la ramée
Il entendit un serein.

6- Levant les yeux, il regarde !
Il voit ce petit oiseau.
En le fixant, il n’a garde
De bouger, tant il est beau.

7- Il le fixe et fixe encore,
Et plus il le trouve beau :
Ses plumes couleur d’aurore
L’entraînent toujours plus haut.

8- Il vole de branche en branche
Et chante tout à loisir :
Il s’approche et puis se penche,
Se tourne et chante à ravir.

9- Le frère alors veut le prendre :
Le voilà partit plus loin.
Son chant est si doux, si tendre !
Il chante et chante sans fin.

10- Pendant une demi-heure
Le frère poursuit l’oiseau !
Il est tout près, il l’effleure !
D’un coup d’aile il est en haut.

11- Il vole, vole et s’envole,
Et voilà qu’il disparaît.
Le moine est là, sans parole !
Mais le voilà qui s’effraie !

12- Et il se dit en lui-même
Qu’il est bien temps de rentrer.
Il se sent hors de soi-même.
« Quel est ce nouveau portier ? »

13- Il ne reconnaît personne !
« Où sont mes Pères ? » dit-il.
Même la cloche qui sonne
Semble une autre, pense-t-il.

14- Les frères le dévisagent :
On ne le reconnaît pas.
Il dit son nom et son âge !
Rien n’y fait ! On ne sait pas.

15- Et l’on ouvre les registres :
Il y a au moins cent ans
Qu’on y voit, qu’on enregistre
Ce frère que l’on entend.

16- Cent ans, une demi-heure !
Il a compris la leçon.
Cent ans semblent tout à l’heure !
Et voilà bien ce que sont

17- Les heures de l’Empyrée :
Une heure, une éternité :
C’est l’éternelle journée
Où le temps ne peut durer.

18- Si un pauvre volatile
A pu le prendre cent ans,
Le Paradis en vaut mille
Et mille et mille et mille ans.

Gilbert Chevalier
l'Aveugle-Vendéen

Gilbert Chevalier

Messages : 250
Date d'inscription : 23/06/2015
Age : 65
Localisation : Pays de la Loire

Voir le profil de l'utilisateur http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message  Gilbert Chevalier le Lun 10 Aoû - 22:17

La dévotion au saint Rosaire
Et celle au saint Scapulaire
Sont, pour l’une un bouclier,
Et pour l’autre une épée.




MON CHAPELET

Mon chapelet à la main,
Je suis un homme heureux :
En égrenant ses grains,
Je suis bien plus joyeux
Qu'un monarque sur son trône !
Mon chapelet est mon prône
Qui me dit ce qu'il faut faire
Et qui toujours me suggère
Rien que des bonnes choses,
Sans épines, des roses
Qui versent sur mon âme
Un baume bien onctueux ;
Et avec lui je rame
Vers la Cité des cieux.
Si mon cœur est chagrin,
Il me redonne vie :
Mon front devient serein,
De joie je suis rempli,
Et je dis aux campagnes
Que bien plus que Charlemagne
J'ai un empire avec moi,
L'empire de la vraie foi,
Une ardente charité,
Une espérance inlassable
Qui ne finit pas d'espérer
Et qui est toujours stable.
Il m'empêche de tomber ;
Si je tombe, il me relève ;
Et je ne fais jamais grève
De tous les jours le réciter.
Faites donc comme moi,
Et vous serez heureux.
Vive notre bon Dieu !

Ave, Ave Maria !

RÉCITATION DU CHAPELET
avec Méthode & Explication montfortaine




Porter le saint Scapulaire
Et dire le saint Rosaire,
Cela au Ciel nous mènera :
Ave, ave Maria !




MON SCAPULAIRE

Dans mon Scapulaire
J'ai toute confiance,
Comme j'ai espérance
Dans mon saint Rosaire.
Lorsque je naviguais,
Je fus jeté en mer :
Grâce à mon Scapulaire,
Alors je me sauvais.
Lorsqu'un grand incendie
Commença à flamber,
Là aussi je fus sauvé
Par mon Scapulaire que je tendis.
Au cours d'une bataille,
Au milieu de la mitraille,
Mon Scapulaire me protégea
Lorsque tout le monde tomba.
Un jour je voulus, horreur,
Me suicider tout à l'heure :
Mon Scapulaire m'en empêcha
Quoique je fisse tout pour cela.
Je voulus même me noyer
Mais impossible en vérité :
Mon Scapulaire me fit flotter,
Là aussi je fus sauvé.
Une maladie mortelle
Me mit aux derniers abois :
Mon Scapulaire cette fois
Me fit aller au ciel,
Car nulle atteinte de l'enfer
Quand on porte le Scapulaire
Ou lorsqu'on dit son Rosaire
Jusqu'à la mort, et Lucifer
Repart tout penaud dans son feu
Pour y blasphémer Dieu.
Amis, faites donc comme moi :
Portez le Scapulaire,
Récitez le Rosaire,

Ave, Ave Maria !



Gilbert Chevalier

Messages : 250
Date d'inscription : 23/06/2015
Age : 65
Localisation : Pays de la Loire

Voir le profil de l'utilisateur http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message  Gilbert Chevalier le Mar 11 Aoû - 16:57

"CANTATE" DE LA PATIENCE
(cantiques sur des airs variés de St Louis-Marie Grignion de Montfort)




« Un jour de l’amour des souffrances
Est plus méritoire au chrétien
Que cent ans d’autres pénitences,
Que l’aumône de tout son bien. »


* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

2801- MÉTÉORITES

61- Je la connus par le Scapulaire,
Et le Scapulaire m'éclaira
Sur ce qu'était cette femme-là :
Je la perdis de la même manière.

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2015)

2802- MÉTÉORITES

62- Oh ! dans ce monde de farceurs,
Je n'aurai aucun défenseur !
Mais je ne m'en inquiète pas,
Car j'ai mon Ave Maria !

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2015)

2803- MÉTÉORITES

63- Avec ton hard-rock tu te damneras !
Avec ton Scapulaire tu te sauveras !
Choisis bien l'un des deux :
Ou l'enfer ou les cieux !
Avec ton métal tu te damneras !
Avec ton Rosaire tu te sauveras !
Tu ne peux aimer les deux :
Ou l'enfer ou les cieux !

l'Aveugle-Vendéen
(01/07/2015)

2804- MÉTÉORITES

64- Toi qui ne veux pas pardonner,
Tu ne seras pas pardonné,
Et ton cynisme sans égal
Aura pour récompense
Le royaume infernal
Où tous les démons dansent.
C’est le lot des impénitents
Qui ne veulent se corriger :
Pour eux est le feu ardent
Des diables et des réprouvés.

l'Aveugle-Vendéen
(02/07/2015)

2805- MÉTÉORITES

65- UNE RÉPONSE CIBLÉE

As-tu compris que 666
Est bien la marque de l'Antéchrix ?
Crois-moi, ce n'est pas Astérix,
Non plus d'ailleurs qu'un astérix !
Si j'écris ces mots comme un pier,
Il le faut bien pour rimer.
Tout ceci est bien idiot,
Mais il le faut, mon vieux pot !
Mais pas si idiot que cela :
Ave, Ave Maria !
Voilà, je t'ai répondu, vieux frère
En faisant rimer tous mes vère !
Et je te donne un conseil
Qui te serviras de réveil :
Dis tous les jours un Ave Maria,
Et tu t'en trouveras bien, crois-moa !

l'Aveugle-Vendéen
(06/07/2015)

2806- MÉTÉORITES

66- Mes poèmes sont enfantins
Pour ceux qui ne comprennent rien.
Mais ils ont de tels arguments
Qu'ils sont compris même des enfants !
Mais pour vous qui vous dites adultes,
Il vous faut un autre culte !
Et lequel, me direz-vous ?
C'est simple : le culte des fous !!!

l'Aveugle-Vendéen
(07/07/2015)

2807- MÉTÉORITES

67- Le mois de Marie,
C'est le mois de mai :
C'est là qu'on la prie
Par le Chapelet.

l'Aveugle-Vendéen
(10/07/2015)

2808- MÉTÉORITES

68- Mon âme publie
Et chante à la fois
Au mois de Marie
Sa bonté pour moi.

l'Aveugle-Vendéen
(10/07/2015)

2809- MÉTÉORITES

69- Imitons Marie,
Aimons-la aussi :
Imitons sa vie
Jusqu'en Paradis !

l'Aveugle-Vendéen
(10/07/2015)

2810- MÉTÉORITES

70- Oui, aimer Marie,
C'est bien l'imiter :
Toute notre vie,
Il nous faut l'aimer.

l'Aveugle-Vendéen
(10/07/2015)

2811- MÉTÉORITES

71- Il faut que tu pries
Sans point te lasser,
Et prier Marie
Pour bien te sauver.

l'Aveugle-Vendéen
(10/07/2015)

2812- MÉTÉORITES

72- Oui, le saint Rosaire
Est là qui t'attend :
Dis cette prière
En tout lieu, tout temps !

l'Aveugle-Vendéen
(10/07/2015)

2813- MÉTÉORITES

73- Et le Scapulaire,
Porte-le aussi,
Car la sainte Mère
Te le donne ici.

l'Aveugle-Vendéen
(10/07/2015)

2814- MÉTÉORITES

74- Ave Maria !
Voilà sa Médaille
Pour te protéger
Afin que tu ailles
Au Ciel sans broncher.

l'Aveugle-Vendéen
(10/07/2015)

2815- MÉTÉORITES

75- En quelques paroles,
Voilà le chemin
Qui, sans hyperbole,
Conduit au vrai bien :
Ave Maria !

l'Aveugle-Vendéen
(10/07/2015)

2816- MÉTÉORITES

76- Le répèterai-je ?
Oui, et mille fois,
Toujours le dirai-je :
Voilà la vraie voie,
Ave Maria !

l'Aveugle-Vendéen
(10/07/2015)

2817- MÉTÉORITES

77- Si je prie sans cesse,
Je serai sauvé :
Je n'aurai de cesse
De le répéter.

l'Aveugle-Vendéen
(10/07/2015)

2818- MÉTÉORITES

78- Oui, celui qui prie,
Très certainement
Ira voir Marie
Dans le Firmament.

l'Aveugle-Vendéen
(10/07/2015)

2819- MÉTÉORITES

79- Mais sans la prière,
C'est la damnation,
Et sans le Rosaire
La réprobation.

l'Aveugle-Vendéen
(10/07/2015)

2820- MÉTÉORITES

80- Tous les Saints proclament
La nécessité
Pour toutes les âmes
De toujours prier.

l'Aveugle-Vendéen
(10/07/2015)

2821- MÉTÉORITES

81- Avec la prière,
Tu te sauveras,
Mais sans la prière,
Tu te damneras.

l'Aveugle-Vendéen
(10/07/2015)

2822- MÉTÉORITES

82- Avec le Rosaire,
Au Ciel tu iras,
Mais sans le Rosaire
L'enfer te prendra.

l'Aveugle-Vendéen
(10/07/2015)

2823- MÉTÉORITES

83- L'enfer te regarde
Et veut t'avaler :
Sois bien sur tes gardes
Pour n'y pas tomber.

l'Aveugle-Vendéen
(11/07/2015)

2824- MÉTÉORITES

84- Contre la géhenne
Il te faut lutter :
Alors prends la chaîne
De ton chapelet.

l'Aveugle-Vendéen
(11/07/2015)

2825- MÉTÉORITES

85- Oui, le saint Rosaire
Fait fuir les démons,
Et le Scapulaire
Les immerge au fond.

l'Aveugle-Vendéen
(11/07/2015)

2826- MÉTÉORITES

86- Chapelet récite
Une fois le jour :
Surtout point n'hésite
Et dis-le toujours !

l'Aveugle-Vendéen
(11/07/2015)

2827- MÉTÉORITES

87- Ave Maria !
C'est la Sainte Vierge
Qui le veut ainsi
Pour, avec sa verge
Chasser l'ennemi.

l'Aveugle-Vendéen
(11/07/2015)

2828- MÉTÉORITES

88- Oh ! si le Rosaire
Te semble trop long,
Dis quelque prière
Toujours et tiens bon !

l'Aveugle-Vendéen
(11/07/2015)

2829- MÉTÉORITES

89- La Vierge Marie
À tout a pensé :
Pour sauver ta vie,
Dis les Trois Ave !

l'Aveugle-Vendéen
(11/07/2015)

2830- MÉTÉORITES

90- Le matin récite
L'Ave Maria :
N'attends pas, fais vite,
Et cela trois fois.

l'Aveugle-Vendéen
(11/07/2015)

2831- MÉTÉORITES

91- Cela est facile,
Dire Trois Ave !
Tu n'es pas débile :
Donc, récite-les !

l'Aveugle-Vendéen
(11/07/2015)

2832- MÉTÉORITES

92- Si tu veux bien faire,
Dis le Chapelet,
Même le Rosaire :
Au moins, Trois Ave.

l'Aveugle-Vendéen
(11/07/2015)

2833- MÉTÉORITES

93- Encore un coup, prie
Jusqu'au dernier jour
La Vierge Marie :
C'est cela l'amour !

l'Aveugle-Vendéen
(11/07/2015)

2834- MÉTÉORITES

94- Si vraiment tu pries,
Tu auras moyen
De sauver ta vie :
Voilà le chemin !

l'Aveugle-Vendéen
(11/07/2015)

2835- MÉTÉORITES

95- Si tu pries Marie,
Le chemin est court
Jusqu'à la vraie Vie
Du divin Amour.

l'Aveugle-Vendéen
(11/07/2015)

2836- MÉTÉORITES

96- L'enfer se désarme
Lorsque l'on prie bien :
Mettant bas les armes,
Il s'enfuit au loin !

l'Aveugle-Vendéen
(11/07/2015)

2837- MÉTÉORITES

97- Le mois de Marie
T'invite à prier,
À prier Marie
Par son Chapelet !

l'Aveugle-Vendéen
(11/07/2015)

2838- MÉTÉORITES

98- Toujours mon Rosaire,
Moi je le dirai,
Et le Scapulaire
Toujours porterai !

l'Aveugle-Vendéen
(11/07/2015)

2839- MÉTÉORITES

99- Le saint Scapulaire
Est un saint habit,
Et le saint Rosaire
Est vraiment sans prix !

l'Aveugle-Vendéen
(11/07/2015)

2840- MÉTÉORITES

100- Avec mon Rosaire
Je combats l'enfer,
Et mon Scapulaire
Le met dans les fers.

l'Aveugle-Vendéen
(11/07/2015)

2841- MÉTÉORITES

101- Oui, le saint Rosaire
Fait peur au démon,
Et le Scapulaire
L'envoie tout au fond !

l'Aveugle-Vendéen
(11/07/2015)

2842- MÉTÉORITES

102- Le saint Scapulaire
Me protège bien,
Et le saint Rosaire
Me fait bon chrétien.

l'Aveugle-Vendéen
(11/07/2015)

2843- MÉTÉORITES

103- Avec le Rosaire
Tout problème fuit,
Et le Scapulaire,
La paix rétablit.

l'Aveugle-Vendéen
(11/07/2015)

2844- MÉTÉORITES

104- Le saint Scapulaire
Éteint tous les feux,
Et le saint Rosaire
Nous met dans les Cieux.

l'Aveugle-Vendéen
(11/07/2015)

2845- MÉTÉORITES

105- Le très saint Rosaire
Fait que l'on vit bien,
Et le Scapulaire
Fait que l'on meurt bien.

l'Aveugle-Vendéen
(11/07/2015)

2846- MÉTÉORITES

106- Le saint Scapulaire
Toujours porterai,
Et le saint Rosaire
Toujours le dirai !

l'Aveugle-Vendéen
(11/07/2015)

2847- MÉTÉORITES

107- Le changement climatique
Est une vieille brique
Qui n'a jamais existé,
Sauf dans les têtes fêlées.

l'Aveugle-Vendéen
(13/07/2015)

2848- MÉTÉORITES

108- Aujourd'hui, 32 juin !
Pour sûr, je n'y peux rien,
Car les lois et les temps
Ont changé maintenant !!!

l'Aveugle-Vendéen
(13/07/2015)

2849- MÉTÉORITES

109- Le développement durable
Est invention du diable :
J'aime mieux manger des frites,
Car ainsi j'ai la frite !

l'Aveugle-Vendéen
(13/07/2015)

2850- MÉTÉORITES

110- La conversion écolo
Est un truc de rigolo
Inventé par les francs-maçons
Pour faire de nous des moutons !

l'Aveugle-Vendéen
(13/07/2015)

2851- MÉTÉORITES

111- Le développement intégral
Et durable, est un animal
À trois pieds et deux têtes
Qui tous les jours fait la fête !!!

l'Aveugle-Vendéen
(13/07/2015)

2852- MÉTÉORITES

112- Tu sais, citoyen-chef,
Je te le dis derechef,
Et je te l'écris en vers
Qui me viennent à l'instant :
Des vers, je peux t'en faire,
Et à tous les moments,
Et du matin au soir
Et du soir au matin,
Et en avant les quatrains !
En voici une autre flopée :
Je te les sers à la volée,
Et ceux-là, ils sont datés !
Voilà de quoi croustiller :
À ta santé je vais boire !

l'Aveugle-Vendéen
(13/07/2015)

2853- MÉTÉORITES

113- À Lourdes l'Ave chantez
https://www.youtube.com/watch?v=OMEqnC5QNvQ&index=232&list=PLkkHVphgJH9aNesOerQCbAn80qsyGHuO2
Le Chapelet récitez
https://www.youtube.com/watch?v=5xgxKl0fNw0&list=PLkkHVphgJH9aNesOerQCbAn80qsyGHuO2&index=69
Ô mon Dieu pitié ayez
https://www.youtube.com/watch?v=pwdx_oqxG6A&list=PLkkHVphgJH9aC1trWdGZBBJQb60tCfLcR&index=29

l'Aveugle-Vendéen
(13/07/2015)

2854- MÉTÉORITES

114- Allons, enfants de la patrie,
Le jour de gloire est arrivé !
- Oui, voici que la fille aînée
De l’Église sera rétablie !

l'Aveugle-Vendéen
(14/07/2015)

2855- COMPOSITE 19

901- Il faut vraiment écouter
Ce qu'on ne peut entendre
Pour pouvoir le comprendre
Et puis le méditer.

902- Toutes les religions sont violentes
Et toutes pleines de cruautés,
Sauf la Catholique en vérité
Qui elle seule, elle seule est clémente.

903- Les déserteurs ont toujours tort,
Et ils s'exposent à la mort :
En quittant notre sainte Religion,
Ils se vouent à la damnation.

904- Retire-toi de la lice,
Dit saint Camille de Lellis !
Retire-toi du démon
Dans ses fausses apparitions.

905- Saint Yves, des femmelettes
Qui nous rendent hommelettes
Et qui se croient visionnées,
Pour toujours, nous en délivrez.

906- Sainte Rita, à notre secours
Contre les offrandes d'amour
Qui se multiplient aujourd'hui
Se disant venir de Marie.

907- Si un esprit t'apparaît,
Te disant des choses futiles,
Réponds-lui : « Fiche-moi la paix ! »
Car c'est un esprit débile.

908- Les fausses apparitions
Sont en multiplication
Dans notre génération
Qui est le temps du démon.

909- Si t'apparaît un mauvais esprit
Se disant Jésus ou Marie,
Alors aussitôt réponds-lui :
« Vas voir ailleurs si j'y suis ! »

910- De ce temps, les apparitionnites
Sont de vénéneuses pépites
Qui égarent quantité d'âmes
Et puis avec elles se damnent.

911- Saint Fiacre qui avez refusé
La couronne d’Écosse,
Faites-nous piétiner
Les louanges et les bosses.

912- Qui se soucie du sort
Des chrétiens de l'Orient ?
C'est nous qui sommes morts,
Mais eux ils sont vivants !

913- L'Esprit ne souffle pas
Chez qui est apostat,
Mais l'Esprit souffle bien
Chez qui est bon chrétien.

914- La langue du vrai catholique
Ne doit pas être en plastique ;
Mais la langue de l'apostat,
C'est bien la langue de bois.

915- Sanctuaires bénis, vous êtes trois :
Lourdes, La Salette, Fatima ;
Mais en voici trois qui sont faux :
Medjugorje, Garabandal, San Damiano.

916- Notre-Dame de la Salette
Supplie, en levant la tête,
Son Fils, une dernière fois,
Car l'Antéchrist est là !

917- Contre l'état islamique,
La Sainte-Église-Catholique !
Contre le maudit djihad,
La Très-Sainte-Croisade !

918- Le Cœur de Jésus nous apprend
Comment il faut aimer vraiment :
Rien à voir avec les amourettes
Qu'on entend dans les chansonnettes !

919- Kung, exégète de François,
Dit qu'il se suicidera,
Dixit la Repubblica :
Le Vatican ne dément pas.

920- Mourir dans la dignité
Ou la mort programmée,
Est, comme l'avortement,
Un crime des plus grands.

921- Qui aujourd'hui se soucie
De la mort ou de la vie ?
On vit tout comme un animal,
Bien et mal étant égal.

922- Saint Joseph, nous voilà
Redescendus en Égypte :
Retirez-nous de la crypte
Et replacez l'Obstacle, là...

923- Saint Antoine de Padoue,
Sommes tous devenus fous :
Redonnez-nous la raison,
Autrement sommes damnés sinon !

924- L'avortement est un mal !
L'euthanasie est un mal !
Le bien-même est devenu mal !
« Holà, ton truc c'est pas mal ! »

925- La grande profanatrice
A ouvert toutes ses vannes :
La grande provocatrice
Est sortie de sa cabane.

926- La France, comme le monde entier,
Est devenue athée,
Mais elle se convertira
Et sa place reprendra.

927- Notre-Dame du Mont-Carmel,
Mais pas celle de Garabandal
Qui fut un véritable scandale,
Veillez sur nous du haut du Ciel.

928- Je connais des saltimbanques
Qui ne cherchent pas leur planque
Mais qui sont de bons catholiques.
Je ne parle pas des évangéliques.

929- Djihadistes, vous êtes maudits
De Dieu ! Et votre Allah
N'est qu'un dieu en chocolat,
Lucifer, autrement dit.

930- Sainte Anne et saint Joachim,
Faites-nous sortir bien
De ce temps antéchristique
Qui est anti-catholique.

931- Saint Ignace, il n'est pas
De vos fils, celui-là :
Rejetez-le loin d'ici,
Et que revienne Jésus-Christ.

932- Quelle folie n'est-ce pas
Que d'adorer Allah
Ou vénérer Bouddha
Comme font les lamas !

933- Les dieux des nations
Ne sont que des idoles :
Voilà la conclusion
Qui n'est point hyperbole.

934- Les mille Ave Maria
Sont précieux, croyez-moi,
Mais non point ceux de la croix d'amour
Qui n'est qu'un piège et malin tour.

935- Saint Maurille, faites reparler
Cette vidéo muette
Car c'est votre fête ! Mais faites
Seulement de Dieu la Volonté.

936- Saint Michel sauvera l’Église
En la remettant comme il faut
Sur ses fortes assises
Et chassera triple zéro.

937- La mégapole de Vienne
Comme toute ville européenne
Est devenue païenne
Et mérite la géhenne.

938- Saint Jean-Paul II est-il saint ?
Un saint embrasse-t-il le Coran ?
Vous voulez imiter ce saint ?
Embrassez donc le saint Coran.

939- Si un saint se fait marquer
Du signe de Shiva,
Vous devez, pour l'imiter,
Vous marquer de ce signe-là !

940- Ne devez-vous pas obéir au pape ?
Or il a dit : « Je suis anticlérical ! »
Soyez donc anticlérical
Pour bien obéir à ce pape !

941- L'oiseau pousse son cri !
L'oiseau ouvre ses ailes !
L'oiseau se fait bel !
Mais l'oiseau périt !

942- Ô bienheureuse Imelda,
Surtout ne vous occupez pas
De celui qui ironisa
Sur ce que vous étiez ici-bas.

943- Si le saint, au panthéon
Présida les religions,
Il vous faut, pour le vénérer,
À toute religion adhérer.

944- Vous ne croyez pas à l'Ange Gardien ?
Pourquoi invoquez-vous l'ange malin ?
Et le diable, pour vous tromper,
Vous envoie un esprit familier !

945- Les bons Anges, vous n'y croyez pas ?
Et pourtant l'on vous voit
Évoquer les mauvais esprits !
Pas vrai ce que je dis ?

946- Ô François, ô François,
Où vas-tu de ce pas ?
- J'accomplis, j'accomplis
Ce qui de moi est écrit.

947- François, François, François,
Est-ce lui, est-ce toi ?
- Ce n'est pas lui, c'est moi :
Elle et lui, c'est toujours moi.

948- - Les Anges ! Les Anges ! Les Anges !
Vous croyez en des trucs étranges !
- Ah bon ! Admettons ! Très bien !
Et vous évoquez les esprits malins ?

949- - Les Saints ! Les Saints ! Les Saints !
Vous croyez en des trucs malsains !
- Merci ! Et vous évoquez Voltaire,
Rousseau, et jusqu'à Lucifer ?

950- Pour ne pas comprendre de travers,
De bien lire il est nécessaire
Autrement l'on se fourvoie
Et l'on ne comprend pas.

l'Aveugle-Vendéen
(14/07/2015)

2856- COMPOSITE 20

951- Je connais bien des François :
Plusieurs furent de grands saints ;
Certains ont été des rois ;
D'autres suivent le grappin.

952- Qui pense aux agonisants ?
Oh ! personne assurément
Puisque tous on les expédie
Par la sainte euthanasie...

953- Qui pense aujourd'hui à la mort
Si l'on en juge par le sort
Qu'on réserve à tous les enfants
Par le sacro-saint avortement ?

954- Le diable, pour gagner beaucoup,
N'hésite pas à perdre un peu :
C'est comme cela qu'il tord le cou
Aux adorateurs du bon Dieu.

955- Ô Notre-Dame Libératrice,
Délivrez-nous des homo-pédos,
Du gender et de la techno,
Des préservatifs et de tout vice.

956- La damnation, aujourd'hui,
Il faut le dire, on en rit,
Sauf que quand vous serez damné,
Point ne rigolerez.

957- La sainte Communion
N'est pas la communion
Entre les religions
Qui n'est que du démon.

958- Te souvient-il que frère Jacques
Sonnait les matines ?
De la tête tu opines,
Et tes doigts tu claques ?

959- Vivre d'amour à l'envers,
Ce n'est pas vivre d'amour,
Autrement dit c'est l'enfer
Dès maintenant et pour toujours.

960- Les cantiques sont très utiles
Pour avoir la joie et la grâce,
Mais les chansons sont inutiles :
Elles donnent tristesse et disgrâce.

961- Les écoliers de nos jours
Sont pourris à la base :
On les met tous à jour
Avec le monde en phase.

962- Je vous le donne en prime :
Quelle est donc la distance
Du fond jusqu'à la cîme ?
Celui qui tomba le sait je pense !

963- Il y a la quarte et la quinte,
Aussi la sixte et la tierce !
Mais à l'office de tierce,
Ni septième, mais chant-plainte.

964- Müller s’est fait une nouvelle santé
Pour pouvoir les tradis attraper :
Fellay est tombé dans le panneau,
Accompagné de ses deux oripeaux !

965- Luther et les francs-maçons
Se sont moqués des nonnes !
Bonnes religieuses, à none,
Vengez-vous de ces francs-limaçons.

966- Discuter, discuter, discuter,
Ne sert à rien en vérité :
Je ne l’ai que trop expérimenté.
Mes vers ne sont que pour édifier.

967- Si je ne dis que des âneries,
Gloire à Jésus et à Marie.
Si tu veux savoir qui je suis,
Regarde bien vite, et ris.

968- Les jeunes filles de quinze ans
Se sont toutes effeuillées
Dans ce temps d'impiété :
Voilà le triste bilan.

969- Sommes à l'heure vespérale,
À l'heure des bacchanales,
À l'heure des saturnales,
À l'heure anticléricale !

970- Les noviciats de notre temps
Sont pour le plus inexistants
Et pour le moins bringuebalants,
Mais pour sûr, inopérants.

971- La conciliaire ne se repentira pas ;
La conciliaire ne se convertira pas ;
Mais l’Église catholique reviendra,
Telle qu’elle était, ressuscitera.

972- Plusieurs conciliaires se convertiront,
Mais pour la conciliaire, non :
Ils redeviendront catholiques,
Comme les juifs seront catholiques.

973- Feeney a été condamné ;
Puis il fut réhabilité
Par qui ? La conciliaire !
Évidemment, sans commentaire !!!

974- Les Dimond sont outranciers
Comme l’est la CRC,
Chacun dans son domaine :
Leurs théories sont vaines.

975- Les limbes n’existent plus
D’après saint Fontgombault
Traduisant in extenso
Un document très farfelu.

976- Les limbes n'existent plus !
Mais pour en savoir plus,
Allez donc à Fontgombault :
Vous en reviendrez chaos !

977- Saint Jérôme, dites-nous :
Que reste-t-il de Bethléem ?
- Hélas, plus rien du tout,
Si ce n'est le blasphème !

978- Voilà que l'autre jour je mourus
D'une crise cardiaque bien entendu.
J'avais mené une vie patachonne,
Ne croyant ni Dieu, ni diable, ni personne…

979- France, qu'as-tu fait
Des vœux de ton baptême ?
- La Révolution j'ai fait :
C'est mon nouveau baptême !

980- Ceux qui ne font pas attention
Ne se rendent compte de rien,
Et c'est faute d'attention :
Donc, qu'ils ne s'en plaignent point.

981- Qu'est-ce que l'esprit familier ?
C'est celui qui veut remplacer
Notre saint Ange Gardien,
Mais c'est un esprit malin.

982- À droite est l'Ange Gardien ;
À gauche est l'esprit familier ;
À droite, suivez-le bien ;
À gauche, donnez-lui un coup de pied.

983- Insubordination, abandon du surnaturel,
Voilà bien tout notre siècle matériel !
Et qu'est-ce que cela signifie ?
Tout simplement, la Grande Apostasie !

984- De Thérèse, qu'avons-nous fait ?
Une fille des bas-quartiers,
Passant son temps à rigoler,
Faisant la fête à tout sujet !

985- « Pour toi, mon vieux Kasper,
Tu dois tout défoncer,
Et quant à toi, Müller,
En te faisant droitier. »

986- Le six va être béatifié
Par le sixième arrivé
Pour le travail récompenser
De la petite assemblée.

987- La Frat a fraternisé
Avec la solidarité
De la maudite conciliaire,
Car elle aussi est conciliaire.

988- Voilà qu’un mini-Vatican II
En ces bien tristes jours a lieu
Pour détruire ce qui reste
De la famille et du reste.

989- Horreur de toutes les horreurs !
Horreur, digne de l’Imposteur !
Signe des temps pour nous catholiques !
Je parle de tous les vrais catholiques.

990- Diocrès, où es-tu maintenant ?
- En enfer éternellement !
- Cet exemple il nous faut prendre
Pour en enfer ne pas nous rendre.

991- C'est par l'organe d'un damné
Que saint Bruno fut sauvé ;
C'est par l'organe de faux-élus
Qu'aujourd'hui nous sommes perdus.

992- Notre-Dame la Victorieuse
Remportera sur la gueuse
Et sur le fiston de la veuve
Une victoire à toute épreuve.

993- Le glas a sonné
Pour la Fraternité ;
Le tocsin a résonné
Pour toute l’humanité.

994- Ne jetons la pierre à personne
Car aujourd’hui il n’y a personne
Qui puisse guider qui que ce soit,
Et certainement pas pape François !

995- Le saint Rosaire écrase l'enfer
Et il écrabouille Lucifer :
Sur l'Antéchrist il remportera
Pleine victoire, croyez-moi.

996- Hélas hélas, tradis et ralliés
À la conciliaire se sont alliés.
Hélas hélas, frateux et sédévacs
Se sont ralliés aux francs-macs.

997- Saint François de Borgia,
Vous nous donnez l'exemple
Et non le contre-exemple
De certains autres François...

998- Quel est-il donc celui-ci
Que l'on voit paraître ici ?
- Un vendéen, fils de paysan.
- Très bien, merci, va-t'en !

999- Un déplacement a eu lieu :
Sainte Marie, Mère de Dieu,
A dû céder la place à qui ?
L'un de ses plus grands ennemis !

1000- Nestorius est revenu
Et fut nommé expert
Au concile de l'univers
Qui renversa les nues !

l'Aveugle-Vendéen
(15/07/2015)

2857- MÉTÉORITES

115- Le silence du cœur suffit
Pour bien prier Marie :
Fais comme je te dis
Et tu seras ravi(e).

l'Aveugle-Vendéen
(16/07/2015)

2858- MÉTÉORITES

116- De Marie, voulez-vous revêtir
Les incomparables Livrées ?
Voici donc, pour vous faire plaisir
Où vous pourrez les trouver :
http://www.traditions-monastiques.com/fr/piete-objets-scapulaire-chapelet/11-scapulaire-mont-carmel-etoffe-scp2301.html

l'Aveugle-Vendéen
(16/07/2015)

2859- MÉTÉORITES

117- Le Chapelet voulez réciter
Régulièrement tous les jours ?
N'hésitez donc pas à télécharger
Ces liens pour le dire toujours :
- vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=5xgxKl0fNw0&list=PLkkHVphgJH9aNesOerQCbAn80qsyGHuO2&index=69
- audio (mp3) : http://gloria.tv/album/UdJfFSaiXVw/media/fyP7FnEEzK3

l'Aveugle-Vendéen
(16/07/2015)

2860- MÉTÉORITES

118- Que dis-tu du Scapulaire
Dont c'est la fête aujourd'hui ?
C'est Notre-Dame du Rosaire
Qui à Fatima nous l'apprit.

Gilbert Chevalier
l'Aveugle-Vendéen
(16/07/2015)

Gilbert Chevalier

Messages : 250
Date d'inscription : 23/06/2015
Age : 65
Localisation : Pays de la Loire

Voir le profil de l'utilisateur http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message  Gilbert Chevalier le Mer 12 Aoû - 17:10

2861- COMPOSITE 21

1001- Que vas-tu nous sortir
Encore une fois de plus ?
Sera-ce une poêle à frire
Ou un biscuit Lustucru ?

1002- La thèse de cassiciacum
Pour sûr, ne vaut pas trois pommes !
Mais ses tenants peuvent être contents :
Ils ont deux papes en ce moment !!!

1003- Moi, des apparitions ?
Moi, des locutions ? Non !
Moi, rien du tout, voilà,
Sauf des Ave Maria.

1004- Je vais vous dire un secret
Qui tous vous consolera :
J'appelle cela un secret,
Mais en fait, cela ne l'est pas.

1005- Ton ciel à toi,
Où est-il, dis-moi !
Est-il à la périphérie
Parmi les hommes impies ?

1006- Du soleil le grand miracle
Proclama comme un oracle
Que le temps-même où nous vivons
Est la Grande Tribulation.

1007- De Dieu il n'existe pas,
L'Homme damné a dit,
Et cela signifie
Qu'en Dieu il ne croit pas.

1008- L'Ange de l'Apocalypse
Annonça l'Antéchrist
Que nous voyons aujourd'hui
Régner sur tous les pays.

1009- La loi de gradualité
A été inventée
Par l'Homme de péché
Pour pécher sans péché.

1010- Lourdes 1858,
Jean XXIII 1958 ;
Fatima 1917 :
Que sera-ce 2017 ?

1011- Aujourd'hui l'amour humain
A remplacé l'Amour divin :
On a divinisé le premier,
Et le second s'en est allé.

1012- Saint Édouard le Confesseur,
Délivrez-nous à cette heure
De l'adversaire du Christ,
Qu'on appelle l'Antéchrist.

1013- Sainte Marguerite-Marie,
Après-demain c'est votre fête,
Mais la Visitation Sainte-Marie
A pris hélas la décampette.

1014- Sainte Thérèse d'Avila,
Tournez-vous et ne regardez pas,
Car celles qui se disent de vous
Font aujourd'hui les 400 coups !

1015- Mais qui est donc Françoués ?
C'est un écervelé
Dont la foi est cosmétique
Et la loi en plastique.

1016- Voici une prédiction
Qui se réalisera !
Faites bien attention :
C’est l'Antéchrist, le grand pacha !

1017- Au temps où nous sommes,
Quasi tous les hommes
Tomberont
Dans la damnation.

1018- Le Pape peut-il béatifier
Quelqu'un qui soit damné ?
La chose est impossible,
Absolument impossible !

1019- De ce synode que voilà,
Que pensez-vous qu'il sortira ?
Le divorce légalisé
Et la pilule autorisée !

1020- Vous, tradis de tout poil,
Vous irez cuire dans la poêle,
Car votre façon de faire
Est la même que la conciliaire.

1021- Chers ennemis conciliaires,
Je me promène dans votre aire,
Et je vois qu'il est écrit
Que vous mangez les tradis.

1022- Le Pape peut-il canoniser
Quelqu'un qui soit réprouvé ?
La chose est impensable
Car elle est infaisable !

1023- Le Marqueur est en route
Pour marquer ses élus !
Vous ne me croirez pas, sans doute,
Mais vous le verrez bien ! C'est vu ?

1024- La Madone de saint Luc
N'est sûrement pas un truc
Inventé ou une fable
Mais une chose véritable.

1025- Paulo va être béatifié
Et il ne va pas rigoler,
Car si Paulo est damné,
Il va encore plus griller.

1026- - Je suis non una cum !
- Moi je suis una cum !
Votre problème est dépassé :
Il n'est plus d'actualité !

1027- Vos querelles de chapelles,
Mettez-les à la poubelle :
Intéressez-vous au Principal
Qui est monsieur Anticlérical.

1028- Jour de désolation
En la sainte Sion :
C'est la béatification
De la nouvelle chanson !

1029- Promenade de santé
Sur toile d’araignée :
C'est le web argenté
Où je me suis planté.

1030- Ô saint Jean de Kenty,
Convertissez les tradis,
Et par vos saintes prières,
Convertissez les conciliaires.

1031- Bergolio a fait dix commandements
Imbéciles et extravagants,
Bien dignes de cet Homme damné
Qui tous les hommes veut réprouver.

1032- Depuis maintenant cinquante-six ans,
La sainte Église est domestique
Puisque pendant tout ce temps
Les papes furent des hérétiques !

1033- Comprenez ce que vous voudrez :
C'est dans l'obscur de la clarté
Que je me suis exprimé
Avant que d'aller me coucher.

1034- C'est le début de la fin
Ou la fin du début
Selon qu'on aperçoit la fin
Ou qu'on voit le début.

1035- Formalitaires et matérialitaires
Sont des masqués conciliaires :
N'entrons pas dans ce format
Qui coupe en deux les chats.

1036- Ô vous qui ne priez pas,
Oui, vous serez damnés :
Tous les Saints l'ont déclaré !
La chose est avérée, voilà !

1037- Soit una cum ou soit non,
Point de préoccupation,
Puisqu'illicite ou invalide,
C'est le même bolide.

1038- Les messes des tradis
Sont illicites, eh oui :
N'y assistez donc pas
Car Dieu ne le veut pas.

1039- Les messes des conciliaires
Sont invalides, c'est clair !
N'y assistez donc pas :
Vous y perdrez la foi !

1040- Le Christ, Roi de l'univers,
A été relégué aux enfers,
Et on a mis en sa place
Un diable qui grimace.

1041- Dans les Folies-Siffait
Le monde s'abîmerait
Sans l’Ave Maria :
Récitez-le avec moi !

1042- Les mariages chez les tradis ?
Invalides sans contredit !
Même chose chez les conciliaires !
Et les voilà tous concubinaires.

1043- Le Chapelet aujourd'hui
N'est plus guère récité :
Ou bien on le mal dit,
Ou on l'envoie valser.

1044- Voici une table ronde !
Et tu dis qu'elle est carrée ?
Point ne cessera d'être ronde
Quoique tu l'affirmes carrée.

1045- Chez les tradis, les confessions
Sont invalides. Elles sont
Idem chez les conciliaires !
Sans juridiction, rien à faire.

1046- Les confirmations des tradis
Sont illicites. Et celles
Des conciliaires, impies
Puisqu'invalides et mortelles.

1047- Quand on est en noir et blanc,
Tout se confond évidemment ;
Si vous voulez de la couleur,
Ayez charité et douceur.

1048- Discuter de théologie
Quand on connaît quedal,
C'est une chose impie
Qui cause du scandale.

1049- Se croire une mission
Quand on n'en a aucune,
C'est tournoyer en rond
Tout autour de la lune.

1050- Installé dans les périphéries,
Au milieu des bidonvilles,
J’étais là, comme une âme vile
Pris à parti par des furies.

l'Aveugle-Vendéen
(16/07/2015)

2862- MÉTÉORITES

119- Oh que oui, l'Ave Maria
Est une belle prière,
La plus belle des prières
Après le Pater Noster
A dit le bienheureux Père
De Montfort. Ave Maria !

l'Aveugle-Vendéen
(17/07/2015)

2863- COMPOSITE 22

1051- Un bout de sacrement par-ci,
Un bout de sacrement par-là,
Par la loi du subsistinat,
Gender vous re-dé-trans-marie !

1052- Quand une image est de travers,
Il faut se consoler,
Car au Ciel nous verrons clair
Et tout sera réparé.

1053- L'extrême-onction est illicite
Dans le monde des tradis,
Invalide et impie
Chez les conciliarites.

1054- Que devez-vous faire d'Halloween ?
Jetez-la donc dans les latrines !
Vous qui célébrez cette sorcière,
Vous finirez dans les enfers !

1055- Voici que me sont apparus
Soi-disant Marie et Jésus !
Mais avec un Signe de Croix
Je les ai chassés loin de moi !

1056- Le ciel aujourd'hui, c'est quoi ?
Le sport et les matchs de foot,
Car du vrai Ciel ils s'en foutent,
N'y croyant plus ou bien pas.

1057- Le sacrement de l'ordre
Ne se fait plus dans l'ordre :
Invalide chez les conciliaires,
Illicite chez les traditionnaires.

1058- Il n'y a plus que le baptême
Qui vaille aujourd'hui sans anathème
Chez les tradis et conciliaires
Puisqu'un païen-même peut le faire.

1059- Presque tous les sacrements aujourd'hui
Sont réduits à plus que zéro
Chez les conciliaires et les tradis
Dans le temps du François zéro.

1060- Quand le Christ a parlé,
Ils n'ont pas écouté ;
Quand l'Antéchrist a parlé,
Ils ont tous adhéré.

1061- Les tradis et conciliaires
Poursuivant la même affaire,
Conciliaires et tradis
Finiront au même puits.

1062- Tous passeront à la moulinette
De la très Méchante-Bête,
Les tradis et les conciliaires
Parce qu’ils font ses affaires.

1063- Si je tire à boulets rouges
Sur conciliaires et tradis,
C’est que personne ne bouge
Et que tous sont endormis.

1064- Élevez-vous, portes éternelles,
Car voici le jour solennel :
Portes éternelles, élevez-vous,
Car c'est la fin du temps des fous !

1065- Le Purgatoire est une vérité
Aujourd'hui hélas bien délaissée !
Chacun s'occupe de ses affaires :
« Du purgatoire, on n'en a rien à faire ! »

1066- Si validité et licéité
Étaient du pareil au même,
Autant dire que l'anathème
Ne pourrait jamais être porté.

1067- Quand un canon chez les tradis
Est contraire à leurs avis,
Ils trouvent un tas de raisons
Pour ne point observer le canon.

1068- L'Antéchrist est bien là
Qui se nomme François ;
Même deux têtes il a :
La seconde est Benoît !

1069- L’Antéchrist a deux bagnoles
Qui ont pour noms Jean-Paul ;
Il a deux pieds aussi,
Jean XXIII et Paul VI.

1070- L’Antéchrist danse la carmagnole
Sur le toit de sa bagnole,
Et avec Vatican II
Il danse l'avant-deux.

1071- J'ai observé le savoir-faire
Des tradis et conciliaires :
Leurs méthodes sont identiques
Et c'est la même musique.

1072- Voici quelque chose de bien magnifique :
Belles paroles et jolie musique !
Mais si vous n'aimez pas cet air-là
En voici un moche celui-là !

1073- La Vierge couronnée,
Ils l'ont découronnée :
Ils ne seront pas couronnés,
Ceux qui l'ont découronnée.

1074- Les chrétiens ont perdu la foi ;
Ils ne suivent plus de loi ;
Ils n'ont de culte que pour qui ?
Pour la personne de l'Antéchrist.

1075- À Lourdes, ils sont réunis !
Et croyez-vous qu'ils y prient ?
Point du tout ! Ils discutaillent
Des familles, et ils déraillent !

1076- Si le fol-esprit tombe sur toi,
Dis-lui alors : « Va-t'en de là ! »
Fais contre lui un Signe de Croix,
Et certainement il s'en ira.

1077- Je vous le dis tout net :
On trouve sur internet
Tout et n'importe quoi,
Le pire-des-pires, quoi !

1078- L'heure de la vérité
En ce temps a sonné !
Quelle est cette heure-là ?
C'est l'heure du branle-bas.

1079- Pour une vraie confession
Il faut la juridiction
Car autrement sinon
Il n'y a pas de confession.

1070- La conciliaire sectaire
N'a que préceptes humains
Qui n'ont rien de scripturaire
Mais qui viennent du grappin.

1071- Ils l'ont découronné,
A dit un Monseigneur ;
Il l'a découronnée !
Qui ça ? Un Monseigneur !

1072- Ayez peur de l'Antéchrist,
Dit le cardinal Pie.
N'ayez pas peur de lui,
A dit un antichrist.

1073- Pas de prêtres cléricaux,
A dit François zéro
À tous ses gros zozos
De l'Assise zoo.

1074- La vraie fausse dévotion
Mène à la déréliction,
Est mue par l'obstination
Et conduit à la perdition.

1075- Catholica Pedia,
Les amis du Christ-Roi,
Même chose que voilà,
Maçonnerie voilée, poha !

1076- Rien que des défections
Et nulle conversion
Au temps antéchristique
Anti-cléricalique !

1077- La vraie paix vient du Christ,
La fausse de l'Antéchrist ;
Recherchez donc la vraie,
Non la fausse qu'Assise est.

1078- La consécration de la Russie
Au Cœur-Immaculé de Marie
Ne s'est pas faite, mais se fera
Par le vrai Pape qui viendra.

1079- La véritable évangélisation
N'est pas celle d'aujourd'hui
Qui n'est rien que du bidon
Et qui dans l'enfer conduit.

1080- Le travail est important,
Mais non une fin en soi :
Qui ne comprend pas cela
Est un communisant.

1081- Au Diable-Bergolio :
« Tu ne mérites que l'enfer
Où tu iras bientôt
Avec ton pote Lucifer. »

1082- Un vrai chrétien porte la paix,
Mais un faux apporte la guerre ;
Comme l'Antéchrist est un faux :
Guerre mondiale en morceaux !

1083- L'homme vaut moins qu'un oiseau
Lorsqu'il n'accomplit pas
La Volonté du Très-Haut,
Disant : « Je ne servirai pas ! »

1084- Les véritables dévots de Marie
Ne tomberont point dans l'apostasie,
Non plus que dans le schisme ou l'hérésie,
Car ils seront protégés de Marie.

1085- Si tu crois être quelqu'un,
Tu te trompes toi-même :
Consulte alors les Saints
Et ils te diront : « Anathème ! »

1086- Il prit son long cigare
Et dit d'un ton hilare :
« Je vous ai tous bien eus ! »
Dixit Supérieur-Inconnu.

1087- Vous qui voyagez sur le web
Pour y fréquenter la plèbe,
C'est la meilleure façon
D'aller en la damnation.

1088- Chez l'Antéchrist, que de bruit :
Son silence est assourdissant,
Car il susurre et crie
À la manière du serpent.

1089- Foi, Espérance, Charité,
Trois théologales vertus,
Qu'il nous faut pratiquer
Sous peine d'être exclus !

1090- Medjugorje est une attrape
Pour les gens qui y vont :
Ça décoiffe et ça décape
Dans toutes les directions !

1091- Barrême est un sculpteur
Exclusivement religieux,
Mais ses œuvres, à cette heure,
Sont quasiment mises au feu.

1092- Si les hommes vous louent,
Attention, méfiez-vous ;
Si les hommes vous délouent,
Alors, réjouissez-vous.

1093- Regardez l'Ecce Homo,
Vous, les légaux homos,
Et prenez honte de votre état
Pour réprouvés n'être pas.

1094- Les tradis sont des fanfarons
Qui sont sans juridiction :
Ils se fient dans leurs sacrements
Comme les orthodoxes exactement.

1095- Sainte Cécile, par votre musique,
Chassez les esprits faméliques,
Et qu'en enfer tout aussitôt
Ils aillent faire leur techno.

1096- Voici trois idiotes inventions :
La nouvelle évangélisation,
L'église constantinienne
Et l'ère post-chrétienne.

1097- Regardez et examinez bien,
Et alors vous comprendrez tout !
Si ces vers restent sibyllins,
C’est qu’ils ne sont pas faits pour vous.

1098- Saint Méen vainquit le dragon,
De son étole l'entourant :
Il lui fit faire le plongeon
Dans la Loire, le lui commandant.

1099- Les divorcés remariés
Ont de quoi rigoler :
Plus d'état de péché !
Ils peuvent communier !

1100- Le fils de la veuve est venu !
Il expose en la séance,
De son supérieur inconnu,
Les ordres et ordonnances.

l'Aveugle-Vendéen
(18/07/2015)

2864- MÉTÉORITES

120- Le durable développement
Est invention de Satan,
Et le changement climatique,
Sa principale rubrique :
L'écologie intégrale
Est l'une de ses vestales.

l'Aveugle-Vendéen
(18/07/2015)

2865- MÉTÉORITES

121- Quand tout va de travers
Et que les choses sont à l’envers,
Il faut garder sa bonne humeur
Et faire confiance au Seigneur !

l'Aveugle-Vendéen
(18/07/2015)

2866- MÉTÉORITES

122- Aujourd’hui dans les églises,
On voit toute espèce de choses
Qui ne sont nullement permises :
Mais en ce temps on ose
Défier le Seigneur notre Dieu !
Mais il aura le dernier mot
Contre ce monde malheureux
Qui ose défier le Très-Haut.

l'Aveugle-Vendéen
(19/07/2015)

2867- MÉTÉORITES

123- Le changement climatique
Est invention diabolique,
Et l'intégrale écologie
Est une pure folie.

l'Aveugle-Vendéen
(19/07/2015)

2868- LE RETOUR D’ÉLIE

Si Élie ne venait pas,
Que deviendrions-nous ?
Nous serions tous, par les loups,
Mis en pièces et à bas.
Mais Élie reviendra
Et reviendra bientôt,
Non pas seul cette fois :
Envoyé par le Très-Haut,
Avec Hénoch il reviendra
Pour nous tirer d’un mauvais pas
Qui dure depuis plus de cinquante ans
Et qui fait que nous sommes sans
Sacrements et sans liturgie,
Sans dogme ni morale !
Il n’y a plus que la Vierge Marie
Pour nous tirer de ce canal
Qui est obscur et sans lumière,
Plein de serpents et de vipères.
Quand Élie et Hénoch reviendront,
Ils rétabliront toutes choses,
Et c’est alors que nous verrons
Éclore une nouvelle rose,
Rose d’or de la Papauté
Qui remettra tout en vérité
À sa place ; et seront chassés
Tous les loups qui ont dévoyé
Toute notre humanité
Jusqu’à vouloir la détruire.
Et alors sera passé
Ce temps néfaste du délire.
Que viennent donc Hénoch et Élie
Avec la Sainte Vierge Marie
Pour détruire l’Antéchrist
Et faire régner le Christ !

l'Aveugle-Vendéen
(20/07/2015)

2869- COMPOSITE 23

1101- Mais quel est donc celui-ci ?
Ne serait-ce pas le Christ ?
- Non point ! Mais c'est l'Antéchrist !
Que viennent Hénoch et Élie !

1102- Ne tuez pas les terroristes,
A décrété le grand-chef
Qui se dit brave type
Pour mieux nous tuer derechef.

1103- Aux miracles, on n'y croit plus !
À l’Église, on n'y croit plus !
Vague transcendance, rien de plus !
Panthéiste on est devenu !

1104- De Strasbourg jusqu'en Turquie,
Avec sa valise il est parti ;
Moi je préfère bien plus aller
Dans les pays des Ave.

1105- La Médaille Miraculeuse n'est plus la même
Chez les bien mal nommés "semper idem",
Car dans toute secte tradi,
La doctrine pour le moins en pâtit

1106- Il a dit à l'Unesco :
« Voici l'homme ! » cet impie :
Point n'était l'Ecce Homo
Mais bien l'homme d'aujourd'hui.

1107- Plusieurs catholiques ont dit :
« Mais que vient-il faire en Turquie ? »
Et moi je leur réponds :
« Faire la volonté du démon. »

1108- Dansez, dansez, dansez
Et vous vous emballez :
La comédie prendra fin
Car ce spectacle est vain.

1109- Ô saint François Xavier,
Aux missionnaires redonnez
La force de convertir
Et non point de démolir.

1110- Nos missionnaires n'existent plus
Dans ce monde perdu !
Mais bientôt ils reviendront,
Après le temps du Dragon.

1111- Sainte Thérèse à treize ans,
À cet âge adolescent,
N'était pas comme maintenant
Sont les adolescents !

1112- La Médaille de saint Benoît
A été falsifiée !
Et par qui ? Écoutez :
Par Fontgombault ! pas par moi.

1113- Les portes de l'enfer ne prévaudront pas
Contre l’Église catholique :
Qui nie cette vérité-là,
Assurément est hérétique.

1114- Ô insulteurs de Marie,
Insulteuses du Sacré-Cœur,
Qu'arrivera-t-il, je le dis,
De vous à votre dernière heure ?

1115- Insulteuses et insulteurs,
Pour votre plus grand malheur,
Vous finirez en enfer
Avec messire Lucifer.

1116- L'Antéchrist ne veut plus
De dogme ni morale :
Son culte est infernal !
Mais il sera vaincu.

1117- Le Saint-Esprit n'est pas celui
Soufflant sur toute religion :
Celui-là est le démon,
C'est le mauvais esprit !

1118- L'Immaculée-Conception
De nos jours est méprisée :
On lui préfère le démon
Et toutes ses simagrées.

1119- La Pentecôte est la Pentecôte :
Point de nouvelle pentecôte !
L'Esprit-Saint est le Saint-Esprit :
Point de baptême dans l'esprit !

1120- Ceux qui n'aiment pas Fatima
Ont bien tort en vérité ;
Ceux qui aiment Medjugorje
Ont bien tort pour ce coup-là.

1121- La sainte Église vaincra
Par l'Ave Maria
Car elle est toujours victorieuse,
N'étant ni sale ni gueuse.

1122- Aujourd'hui, Lourdes n'est plus,
Mais demain il sera
Ce qu'autrefois il fut :
L'avenir, le voilà.

1123- Sainte Thérèse, nous protégez
De tous les sédévacantés :
Millénaristes ou autres tédés,
Semper idem ou apparentés.

1124- Saint Louis-Marie, nous défendez
Contre les sectes non-tradies
Et contre celles qui sont tradies,
Et dans l’Église nous confortez.

1125- Le Pape, personne rien que morale :
Erreur des sédévacantistes !
L’Église, société rien que morale :
Hérésie des tédéistes !

1126- Les anticléricaux n'aiment pas
Mes chants, cela va de soi :
Qu'ils soient de gauche ou de droite,
Leurs lignes ne sont pas droites.

1127- Aujourd'hui sur la terre
Les saints anniversaires
Sont partis dans les airs :
À cela rien à faire.

1128- Te Deum et Semper idem
Sont du pareil au même,
Savoir, deux sectes hérétiques,
Sédévaques et anticatholiques.

1129- Temps de l'homme pervers,
Régnant dans cet univers,
Temps du règne de l'enfer
Et temps de l'homme de fer !

1130- Les écrits de saint Grignion
Sont des écrits magnifiques
Et on ne peut plus catholiques :
De véritables coups de canon !

1131- Le Curé d'Ars en son temps
Revigora les gens ;
On fait le contraire maintenant :
Voilà le signe des temps !

1132- N'allez pas à Lourdes aujourd'hui,
Mais allez-y demain,
Car demain ne sera pas comme aujourd'hui,
Et aujourd'hui ne sera pas sans fin.

1133- Avec sainte Marguerite-Marie,
La Révolution eût pu être évitée ;
Avec le Cœur-Immaculé de Marie
L'Apostasie eût pu être repoussée.

1134- Si vous allez chez les semper idem
Ou chez les tédéistes de même,
C'est sûr, vous vous égarerez
Dans l'hérésie, c'est avéré.

1135- Bien que non-sacramentelle,
La communion spirituelle
Des divorcés remariés
Est une incongruité.

1136- Notre vie sociétale
Est une vie bancale :
Elle est toute frivole,
Du diable la farandole.

1137- Avec Bergole
Ils dégringolent
Dans la rigole
Et ils rigolent !

1138- J'ai rencontré le Françoés
Au beau milieu d'un pré :
On a beaucoup discuté
Et on a bien rigolé.

1139- Les politiques, tous des pourris ?
Mais Pilate aussi était pourri !
Or Notre-Seigneur s'est soumis
À son jugement impie.

1140- L'Antéchrist est parmi vous !
- Mais comment ne le voyons-nous ?
- C'est parce que vous dormez
Et que vos yeux sont fermés.

1141- Paroles pour notre temps,
Sous le règne de Satan
Qui envoie en délégation
L'homme de damnation !

1142- Je ne suis pas Charlie,
Et pas plus Harakiri,
Et bien mieux, je lui dis :
Tu es un rat qui rit !

1143- Les chrétiens d'ici et d'ailleurs
Sont immolés par les sectateurs
De l'infâme Hebdo-Charlie
En ses caricatures impies.

1144- Je connais une chronique
Toute périphérique,
Loin de tout ce qu'on dit
Puisqu'en périphérie.

1145- La désaffection est évidente
Et la baisse est constante !
À quoi cela est-il dû ?
C'est qu'on n'aime plus Jésus !

1146- J'ai vu aujourd'hui dans "la Vie" :
« L'Anticlérical François » !
Voyez qu'il n'y a pas que moi
Qui l'ai écrit et l'ai dit !

1147- Lourdes n'est plus prisé
Et Notre-Dame est méprisée
Par les français qui préfèrent Charlie,
Ses ordures et ses inepties !!!

1148- Pourquoi donc te préoccuper
De ce que tu as semé ?
Dieu se préoccupera
De faire lever cela !

1149- Crois-tu que la Passion
A rapporté du fruit,
Toi qui crois et qui dis
Y voir la malédiction ?

1150- C'en est fait, Jésus est mort !
Ah ! qu'en dis-tu, homme moderne ?
Tu trouves cela bien terne ?
Y vois-tu au moins ton sort ?

l'Aveugle-Vendéen
(20/07/2015)

2870- MÉTÉORITES

124- Écologie intégrale,
Développement durable,
Et changement climatique !
Écologie climatique,
Développement intégral,
Et changement durable !
Écologie durable,
Développement climatique,
Et changement intégral !
Les hommes sont devenus fous,
Et si nous suivons ces fous,
Nous deviendrons tous fous !

Gilbert Chevalier
l'Aveugle-Vendéen
(20/07/2015)

Gilbert Chevalier

Messages : 250
Date d'inscription : 23/06/2015
Age : 65
Localisation : Pays de la Loire

Voir le profil de l'utilisateur http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message  Gilbert Chevalier le Jeu 13 Aoû - 17:23

Rappel du sujet



Le Chapelet voulez réciter
Régulièrement tous les jours ?
N'hésitez donc pas à télécharger
Ces liens pour le dire toujours :
- vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=5xgxKl0fNw0&list=PLkkHVphgJH9aNesOerQCbAn80qsyGHuO2&index=69
- audio (mp3) : http://gloria.tv/album/UdJfFSaiXVw/media/fyP7FnEEzK3


* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *


2871- NOTE

TOUT CE QUE JE METS SUR LE NET,
ÉTANT ON NE PEUT PLUS NET,
CHACUN PEUT EN PRENDRE À LOISIR
POUR LE REPUBLIER À PLAISIR.

l'Aveugle-Vendéen
(21/07/2015)

2872- COMPOSITE 24

1151- Casher ? Non, ce n'est pas pour moi !
Assurément, le Ramadan non plus !
Talmud ? Coran ? Pas plus que ça :
Y H !.. Mais seulement Jésus.

1152- Si tu n'as pas la Foi,
Tu n'es point catholique,
Et si tu n'as pas la Croix,
Tu n'es point bon catholique.

1153- Demain, Charlie va paraître !
Ne lisez pas cette ordure,
Car il vous ferait disparaître
Au fond de la friture.

1154- Si quelqu'un, même de l’Église,
Te dis autre chose que l’Église,
Ne le suis pas : tu te perdrais,
Et de toi c'en serait fait.

1155- Téléphone-moi dès aujourd'hui
Au numéro que je te dis :
Compose le zéro-zéro-zéro !
C'est celui de Charlie-Hebdo !!!

1156- Si tu n'as pas eu Charlie,
C'est donc qu'il est parti
Sur la lune ou sur Jupiter
Ou bien au fond de l'enfer...

1157- Dans ma chronique, il y a de tout,
Et à boire et à manger :
Soyez-y donc comme chez vous
Et vous y dépatouillez !

1158- Si vous allez sur le peuple de la guerre,
Faussement nommé peuple de la paix,
Ils vous y feront la guerre
Et vous n'aurez point la paix.

1159- TD et PDLP,
C'est de la même fournée :
L'un à droite, l'autre à gauche,
De Lulu, tous deux les poches.

1160- PDLP a quatre lurons
Qui disent à leurs adhérents :
« Il vous faut faire ronron,
Ou bien alors foutre le camp. »

1161- C'est en ce nid,
À Ancenis,
Que l'on se nie
Dans le Charlie !

1162- Saint Louis-Marie Grignion
Tonne contre les esprits forts,
Et ne soyons pas grognons
Mais imitons Montfort.

1163- « Vos temps seront abrégés
Sinon nul n’échapperait.
Ne voyez-vous pas tomber
Les cèdres et les cyprès ? »

1164- Le ci-devant Harakiri,
Autrement-dit Charlie-Hebdo,
Est un de ces mauvais journaux
Qui est parmi les plus impies.

1165- Je suis une casserole rouillée,
Tout ce qu'il y a de plus rouillé.
Si vous voulez vous dérouiller,
Consultez la casserole rouillée !

1166- Il vous faut une religion,
Et posez-vous la question :
De toutes, laquelle est véritable ?
Sinon vous irez dans le diable.

1167- Sans attendre je vais commencer,
Et ensuite je terminerai :
Mais quand aurai-je terminé ?
Pour ça, Dieu seul le sait.

1168- XA, XA, XA,
Tu n’échapperas pas !
Qui échappe à Dieu ? Personne :
Ou les supplices ou la couronne.

1169- Si vous voulez que je cause,
Exposez votre cause,
Et je vous répondrai,
La chose est assurée.

1170- Voici pour tous un avis :
Je vous ferai ici
Un poème sur commande
Si vous m'en faites la demande.

1171- Mais en Dieu croyez-vous,
Ou en l'homme ou en vous ?
Chacun, selon sa réponse,
Ou s'élève ou s'enfonce.

1172- L'Antéchrist n'est pas celui qu'on croit,
Et personne ne le reconnoît,
Car si l'on le reconnaissait,
« Va-t'en ! » tout le monde lui dirait.

1173- Je me ballade en vélo,
Et que vois-je en roulant ?
Une espèce d'oiseau
Qui vole en rigolant.

1174- Voici pour tout administrateur
Une bonne et douce sentence :
Soyez prudents et pleins de candeur,
Ayez beaucoup de condescendance.

1175- Les apologistes de l'enfer
Sont les copains de Lucifer,
Mais les apologistes du Ciel
Sont les amis de saint Michel !

1176- C'est bien l'Ave Maria
Qui sauvera le monde
De cette patte immonde
Qu'ici je ne nomme pas.

1177- Voilà que j'étais endormi,
Et me voici réveillé !
Que s'est-il donc passé ?
J’entendais les cricris !

1178- Trois applaudissements,
On me fait pour trois cantiques :
Ceci est encourageant
Pour les mettre en pratique !

1179- Si vous voulez du son,
Demandez à la Direction,
Et si vous voulez l'image,
Elle vous en fera partage.

1180- Il fait beau aujourd'hui,
Ô mes très chers amis,
Mais il fait meilleur, tu sais,
Quand on dit le Chapelet !

1181- Voilà mes chers amis,
Des vers qui me sont sortis :
Si vous ne les avez pas compris,
Moi non plus, je vous le dis.

1182- J'ai des néons bleus
Plantés dans mes yeux.
Ils me disent : vas-y,
Dépêche-toi, écris !

1183- Bonjour mes chers amis,
Passez un bon après-midi
Et nous revenez ce soir
Joyeux et pleins d'espoir !

1184- Voici que je vous écris en vers,
Ce qui ne saurait vous déplaire ;
Je les invente sur le tas,
Comme cela me vient, et voilà !

1185- Petite maman à moé,
Je suis bien fatigué :
Je veux me reposer,
Et il faut me bercer.

1186- Je suis ravi
Que tu sois ravi !
C'est très ravissant :
Quel ravissement !

1187- Eh bien, je réponds,
Mais sans aucun son,
Que la couleur bleue
Est celle des Cieux.

1188- Je réponds à mes chers pseudos,
Moi qui ne suis pas pseudo,
Car je mets mon véritable nom,
Et mon véritable prénom.

1189- Une maison bien construite,
C'est certain, nous abrite ;
Mais si elle est mal faite,
Elle vous tombe sur la tête.

1190- À vous mes chers amis,
Je me sens inspiré
À vous écrire ceci :
Soyez bien assurés !

1191- Si tu pars, il me restera
À moi l'Ave Maria ;
Et de fait, elle est partie,
Mais il me reste Sainte Marie.

1192- Un plus un égalent deux !
Deux moins deux égalent zéro !
Et en avant l'avant-deux :
Nous repartons à zéro !!!

1193- Oui, la page est tournée !
Avis aux intéressés
Ou aux intéressées,
Selon que la page est tournée.

1194- Plus de cent ans, voyez-vous çà ?
Frères Lumière ont fait cela !
Mais attention, pas les lumières
Du super-infâme Voltaire.

1195- La Fête-Dieu, jeudi,
Mais qui s'en souvient aujourd'hui ?
Oh ! personne assurément !
On s'en fout absolument !

1196- La procession du Saint-Sacrement,
Mais qui s'en souvient en ce temps ?
Oh ! personne, je vous le dist !
C'est bien le temps de l'Antéchrist !

1197- Hier j'ai visité
Un peu le quartier :
Et je dois l'avouer,
J'ai bien rigolé.

1198- Peut-on aimer le hard-rock
Et faire office au saint Roc ?
Non, je vous le dis assurément !
Mais c'est ce que l'on voit en ce temps !

1199- Je zyeute, tu zieutes, il zieute,
Nous zieutons, vous zieutez, ils zieutent !
Et tout cet amas de zyeux
Rendent mon topic heureux !

1200- Si tu as la tête en l'air
En te promenant, heureux,
Tu tomberas par terre
En n'y voyant que du bleu !!!

l'Aveugle-Vendéen
(21/07/2015)

2873- MÉTÉORITES

125- Quand le ciel est sans nuage,
Que la cloche sonne au village
L’Angelus... mais c’était autrefois :
Aujourd’hui, on n’entend plus sa voix !

https://www.youtube.com/watch?v=chRYfC27Wug&index=42&list=PLkkHVphgJH9aNesOerQCbAn80qsyGHuO2

l'Aveugle-Vendéen
(21/07/2015)

2874- MÉTÉORITES

126- Je connais une âme cristalline,
Une petite mignonne
Dont la voix est argentine :
Voilà la cloche qui sonne,
Et voici qu'aussitôt je la vois
Chanter son Ave Maria.

l'Aveugle-Vendéen
(22/07/2015)

2875- MÉTÉORITES

127- Écoute-moi, écoute-moi,
Récite ton Ave Maria
Et le matin et le soir,
Et tu garderas espoir !

l'Aveugle-Vendéen
(22/07/2015)

2876- MÉTÉORITES

128- Lorsque l’on a des douleurs,
Il faut bien les supporter :
Elles deviendront des fleurs
Dans la sainte éternité.

l'Aveugle-Vendéen
(23/07/2015)

2877- MÉTÉORITES

129- Il faut dire son Chapelet
Et même le Rosaire,
Ou bien alors Trois Ave
Si l’on ne peut mieux faire.

l'Aveugle-Vendéen
(23/07/2015)

2878- MÉTÉORITES

130- Point de Dieu catholique
Mais un changement climatique,
A dit un grand débile,
Le 6 6 6 imbécile !

l'Aveugle-Vendéen
(23/07/2015)

2879- MÉTÉORITES

131- L’Église est pleine de péchés,
A dit le vieux climatisé,
Le grand allié du diable
Du développement durable.

l'Aveugle-Vendéen
(23/07/2015)

2880- MÉTÉORITES

132- Pensez à votre environnemental
Pour n'être point débile mental,
A dit l'allié de Satan
Au durable changement.

l'Aveugle-Vendéen
(23/07/2015)

2881- MÉTÉORITES

133- Pardon, pardon, pardon
Pour la vieille Église, non ?
Voilà ce qu'a fait Bergole
En dansant sur sa bagnole !!!

l'Aveugle-Vendéen
(23/07/2015)

2882- MÉTÉORITES

134- Ils étaient soixante à soixante-dix
Dans cette salle classée X,
Et ils ont bien discutaillé
Avec l'increvable Françoés.

l'Aveugle-Vendéen
(23/07/2015)

2883- MÉTÉORITES

135- Connaissez-vous la COP 21 ?
C'est un truc-bidule-machin
Dont le Francisco raffole,
Celui qu'on appelle Bergole.

l'Aveugle-Vendéen
(23/07/2015)

2884- MÉTÉORITES

136- Connaissez-vous une encyclique
Sortie de chez Marthonique ?
C'est un gros bidonnage
Digne des anthropophages.

l'Aveugle-Vendéen
(23/07/2015)

2885- MÉTÉORITES

137- Sur la faucille et le marteau
Il a osé poser le Christ,
Ce misérable antéchrist
Sur lequel je crie haro !

l'Aveugle-Vendéen
(23/07/2015)

2886- MÉTÉORITES

138- Se convertir, c’est quoi ?
C’est changer de vie,
C’est imiter Marie
Qui nous convertira
Si nous sommes fidèles
À imiter sa vie,
Sans être rebelles
À ses bons avis ;
Et pour y arriver,
Disons nos Trois Ave !

l'Aveugle-Vendéen
(24/07/2015)

2887- MÉTÉORITES

139- Le durant développable
Est changement du diable
Qui veut faire de la terre
Un véritable enfer.

l'Aveugle-Vendéen
(24/07/2015)

2888- MÉTÉORITES

140- Voilà que la vie s’avance :
Bientôt finira l’existence
Sur cette terre de douleur
Où règne l’Exterminateur.

l'Aveugle-Vendéen
(24/07/2015)

2889- MÉTÉORITES

141- Il faut défier Dieu,
A dit le fou-furieux,
Et il a trouvé dans son cartable
Le développement durable !

l'Aveugle-Vendéen
(24/07/2015)

2890- MÉTÉORITES

142- Il faut défier le Créateur,
A dit l'Exterminateur,
Et il a trouvé dans sa boutique
Le changement climatique !

l'Aveugle-Vendéen
(24/07/2015)

2891- MÉTÉORITES

143- Il faut défier le Seigneur,
A dit le nouveau führer,
Et il a trouvé dans son journal
L’écologie intégrale !

l'Aveugle-Vendéen
(24/07/2015)

2892- POUR LE MOIS DE MARIE

1- Le mois de Marie,
C'est le mois de mai :
C'est là qu'on la prie
Par le Chapelet.

2- Mon âme publie
Et chante à la fois
Au mois de Marie
Sa bonté pour moi.

3- Imitons Marie,
Aimons-la aussi :
Imitons sa vie
Jusqu'en Paradis !

4- Car aimer Marie,
C'est bien l'imiter :
Toute notre vie,
Il nous faut l'aimer !

5- Il faut que tu pries
Sans point te lasser,
Et prier Marie
Pour bien te sauver.

6- Et le saint Rosaire
Est là qui t'attend :
Dis cette prière
En tout lieu, tout temps !

7- Et le Scapulaire,
Porte-le aussi,
Car la sainte Mère
Te le donne ici.

8- Voilà sa Médaille
Pour te protéger
Afin que tu ailles
Au Ciel sans broncher.

9- En quelques paroles,
Voilà le chemin
Qui, sans hyperbole,
Conduit au vrai bien.

10- Le répèterai-je ?
Oui, et mille fois,
Toujours le dirai-je :
Voilà la vraie voie !

11- Si je prie sans cesse,
Je serai sauvé :
Je n'aurai de cesse
De le répéter.

12- Car celui qui prie,
Très certainement
Ira voir Marie
Dans le Firmament.

13- Mais sans la prière,
C'est la damnation,
Et sans le Rosaire
La réprobation.

14- Tous les Saints proclament
La nécessité
Pour toutes les âmes
De toujours prier.

15- Avec la prière,
Tu te sauveras,
Mais sans la prière,
Tu te damneras.

16- Avec le Rosaire,
Au Ciel tu iras,
Mais sans le Rosaire
L'enfer te prendra.

17- L'enfer te regarde
Et veut t'avaler :
Sois bien sur tes gardes
Pour n'y pas tomber !

18- Contre la géhenne
Il te faut lutter :
Alors prends la chaîne
De ton chapelet !

19- Car le saint Rosaire
Fait fuir les démons,
Et le Scapulaire
Les immerge au fond.

20- Chapelet récite
Une fois le jour :
Surtout point n'hésite
Et dis-le toujours !

21- C'est la Sainte Vierge
Qui le veut ainsi
Pour, avec sa verge
Chasser l'ennemi.

22- Mais si le Rosaire
Te semble trop long,
Dis quelque prière
Toujours et tiens bon !

23- La Vierge Marie
À tout a pensé :
Pour sauver ta vie,
Dis les Trois Ave !

24- Le matin récite
L'Ave Maria :
N'attends pas, fais vite,
Et cela trois fois.

25- Cela est facile,
Dire Trois Ave !
Tu n'es pas débile :
Donc, récite-les !

26- Si tu peux mieux faire,
Dis le Chapelet,
Même le Rosaire :
Au moins, Trois Ave.

27- Encore un coup, prie
Jusqu'au dernier jour
La Vierge Marie :
C'est cela l'amour !

28- Si vraiment tu pries,
Tu auras moyen
De sauver ta vie :
Voilà le chemin !

29- Si tu pries Marie,
Le chemin est court
Jusqu'à la vraie Vie
Du divin Amour.

30- L'enfer se désarme
Lorsque l'on prie bien :
Mettant bas les armes,
Il s'enfuit au loin !

31- Le mois de Marie
T'invite à prier,
À prier Marie
Par son Chapelet !

l'Aveugle-Vendéen
(24/07/2015)

2893- ROSAIRE ET SCAPULAIRE

1- Toujours mon Rosaire,
Moi je le dirai,
Et le Scapulaire
Toujours porterai !

2- Le saint Scapulaire
Est un saint habit,
Et le saint Rosaire
Est vraiment sans prix !

3- Avec mon Rosaire
Je combats l'enfer,
Et mon Scapulaire
Le met dans les fers.

4- Car le saint Rosaire
Fait peur au démon,
Et le Scapulaire
L'envoie tout au fond !

5- Le saint Scapulaire
Me protège bien,
Et le saint Rosaire
Me fait bon chrétien.

6- Avec le Rosaire
Tout problème fuit,
Et le Scapulaire,
La paix rétablit.

7- Le saint Scapulaire
Éteint tous les feux,
Et le saint Rosaire
Nous met dans les Cieux.

8- Le très saint Rosaire
Fait que l'on vit bien,
Et le Scapulaire
Fait que l'on meurt bien.

9- Le saint Scapulaire
Toujours porterai,
Et le saint Rosaire
Toujours le dirai !

l'Aveugle-Vendéen
(24/07/2015)

2894- MÉTÉORITES

144- À quoi sert-il d’arranger des fleurs
Si on n’aime pas le Seigneur,
Et d’écouter des mélodies
Si l’on n’imite pas Marie ?

l'Aveugle-Vendéen
(25/07/2015)

2895- MÉTÉORITES

145- Le groupe de Sainte-Marthe
A abattu ses cartes
Et la loge Marthonique
A fait cuire ses briques !

l'Aveugle-Vendéen
(25/07/2015)

2896- MÉTÉORITES

146- L'ONU et le Vatican
Sont à la même table
Pour croustiller ensemble
Le développement durable !

l'Aveugle-Vendéen
(25/07/2015)

2897- MÉTÉORITES

147- Le marteau et la faucille
Sont l'emblème du führer
François qui sur eux grille
Et croque ses hamburgers.

l'Aveugle-Vendéen
(25/07/2015)

2898- COMPOSITE 25

1201- Voici que les frères Lumière
En mille-huit-cents-quatre-vingt-dix-sept,
Ont fait éclore la lumière
De, plus un, mille-huit-cents-cinquante-sept.

1202- Vingt-et-un mai mille-neuf-cents-vingt-trois,
Que voyons-nous ? Voyez là :
Lourdes au début du cinéma,
Mais ce n'est pas du cinéma !

1203- Mille-neuf-cents-cinquante-sept, la Basilique
Se construit dans le monde catholique :
C'est Saint-Pie-X, à Lourdes, s'il vous plaît !
Qui eût cru que cela se ferait ?

1204- Quand je fus chez mon dentiste,
Je trouvai une améthyste,
Et quand je m'en fus chez Maude
Je trouvai une émeraude.

1205- Voilà que j'ai pris mon vélo
Pour aller voir Bergoglio !
Manque de chance, j'ai mal pédalé
Et j'ai été virer au fossé.

1206- Un jour que je m'en allais,
Parcourant la planète,
Je vis m'atterrir tout près
Une espèce de comète.

1207- Je possédais trois amis,
Mais les trois sont partis !
La première est sur la Lune :
Elle y mange des prunes !

1208- Voyez l'antre du grand dragon
Qui dévastait la région ;
Mais saint Méen l’envoya
En la Loire finir là.

1209- Ceux qui aiment le hard-rock
S'en iront dans un choc
Se briser contre le roc
Et s'effondrer sans parechoc.

1210- Connaissez-vous la Fée Violine,
Ou mieux, la Fée Mélusine ?
C'est celle qui, de la catho
A fait une Cité zéro !

1211- La Cité catholique
Est cité en plastique :
On s'y fait expulser,
Jusqu'à l'adresse IP !

1212- Ave Maria de Fatima ?
Le facebook n'en veut pas !
Allez donc savoir pourquoi !
Moi je le sais bien ma foi.

1213- Voilà qu'un jour je m'en vins
Sur la Cité-Fée-Violin,
Je veux dire, Cité catholique
Dirigée par Fée Violinique.

1214- Je lui ai donné un Scapulaire,
À elle et pour sa fille aussi,
Mais après un semblant de oui,
Elle a dit : « L'enfer je préfère ! »

1215- Je la connus par le Scapulaire,
Et le Scapulaire m'éclaira
Sur ce qu'était cette femme-là :
Je la perdis de la même manière.

1216- Oh ! dans ce monde de farceurs,
Je n'aurai aucun défenseur !
Mais je ne m'en inquiète pas,
Car j'ai mon Ave Maria !

1217- Avec ton hard-rock tu te damneras !
Avec ton Scapulaire tu te sauveras !
Avec ton métal tu te damneras !
Avec ton Rosaire tu te sauveras !

1218- Toi qui ne veux pas pardonner,
Tu ne seras pas pardonné,
Et ton cynisme sans égal
Ira au royaume infernal !

1219- As-tu compris que 666
Est bien la marque de l'Antéchrix ?
Crois-moi, ce n'est pas Astérix,
Non plus d'ailleurs qu'un astérix !

1220- Mes poèmes sont enfantins
Pour ceux qui ne comprennent rien.
Mais ils ont de tels arguments
Qu'ils sont compris même des enfants !

1221- Le changement climatique
Est une vieille brique
Qui n'a jamais existé,
Sauf dans les têtes fêlées.

1222- Aujourd'hui, 32 juin !
Pour sûr, je n'y peux rien,
Car les lois et les temps
Ont changé maintenant !!!

1223- Le développement durable
Est invention du diable :
J'aime mieux manger des frites,
Car ainsi j'ai la frite !

1224- La conversion écolo
Est un truc de rigolo
Inventé par les francs-maçons
Pour faire de nous des moutons !

1225- Le développement intégral
Et durable, est un animal
À trois pieds et deux têtes
Qui tous les jours fait la fête !!!

1226- Tu sais, citoyen-chef,
Je te le dis derechef,
Et je te l'écris en vers
Qui ne sont pas à l’envers...

1227- Allons, enfants de la patrie,
Le jour de gloire est arrivé !
- Oui, voici que la fille aînée
De l’Église sera rétablie !

1228- Le durable développement
Est invention de Satan,
Et le changement climatique,
Sa principale rubrique.

1229- Aujourd’hui dans les églises,
On voit toute espèce de choses
Qui ne sont nullement permises :
Mais en ce temps on ose !

1230- Le changement climatique
Est invention diabolique,
Et l'intégrale écologie
Est une pure folie.

1231- Si Élie ne venait pas,
Que deviendrions-nous ?
Nous serions tous, par les loups,
Mis en pièces et à bas.

1232- Les hommes sont devenus fous,
Et si nous suivons ces fous,
Nous deviendrons tous fous
À la suite du triple-fou !

1233- TOUT CE QUE JE METS SUR LE NET,
ÉTANT ON NE PEUT PLUS NET,
CHACUN PEUT EN PRENDRE À LOISIR
POUR LE REPUBLIER À PLAISIR.

1234- Je connais une âme cristalline,
Une petite mignonne
Dont la voix est argentine…
Voilà la cloche qui sonne !

1235- Point de Dieu catholique
Mais un changement climatique,
A dit un grand débile,
Le 6 6 6 imbécile !

1236- L’Église est pleine de péchés,
A dit le vieux climatisé,
Le grand allié du diable
Du développement durable.

1237- Pensez à votre environnemental
Pour n'être point débile mental,
A dit l'allié de Satan
Au durable changement.

1238- Pardon, pardon, pardon
Pour la vieille Église, non ?
Voilà ce qu'a fait Bergole
En dansant sur sa bagnole !!!

1239- Ils étaient soixante à soixante-dix
Dans cette salle classée X,
Et ils ont bien discutaillé
Avec l'increvable Françoés.

1240- Connaissez-vous la COP 21 ?
C'est un truc-bidule-machin
Dont le Francisco raffole,
Celui qu'on appelle Bergole.

1241- Connaissez-vous une encyclique
Sortie de chez Marthonique ?
C'est un gros bidonnage
Digne des anthropophages.

1242- Sur la faucille et le marteau
Il a osé poser le Christ,
Ce misérable antéchrist
Sur lequel je crie haro !

1243- Le durant développable
Est changement du diable
Qui veut faire de la terre
Un véritable enfer.

1244- Voilà que la vie s’avance :
Bientôt finira l’existence
Sur cette terre de douleur
Où règne l’Exterminateur.

1245- Il faut défier Dieu,
A dit le fou-furieux,
Et il a trouvé dans son cartable
Le développement durable !

1246- Il faut défier le Créateur,
A dit l'Exterminateur,
Et il a trouvé dans sa boutique
Le changement climatique !

1247- Il faut défier le Seigneur,
A dit le nouveau führer,
Et il a trouvé dans son journal
L’écologie intégrale !

1248- Le groupe de Sainte-Marthe
A abattu ses cartes
Et la loge Marthonique
A fait cuire ses briques !

1249- L'ONU et le Vatican
Sont à la même table
Pour croustiller ensemble
Le développement durable !

1250- Le marteau et la faucille
Sont l'emblème du führer
François qui sur eux grille
Et croque ses hamburgers.

l'Aveugle-Vendéen
(25/07/2015)

2899- MÉTÉORITES

148- Je connais un bon géant
Et des plus excellents :
C'est le grand saint Christophe
Qui prémunit des catastrophes.

l'Aveugle-Vendéen
(25/07/2015)

2900- MÉTÉORITES

149- Vous souvient-il de sainte Anne,
Patronne de la Bretagne ?
- Hélas ! le temps a bien passé !
- Eh bien alors, y revenez !

https://www.youtube.com/watch?v=CpaVnCgAnl8&list=PLkkHVphgJH9bjSzi9JnB1ewNrC4FVrWZo&index=5

Gilbert Chevalier
l'Aveugle-Vendéen
(25/07/2015)

Gilbert Chevalier

Messages : 250
Date d'inscription : 23/06/2015
Age : 65
Localisation : Pays de la Loire

Voir le profil de l'utilisateur http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message  Gilbert Chevalier le Ven 14 Aoû - 18:17

2901- COP 21

Le développement durable
Est la gamelle du diable
Qu'il garde dans la boutique
Du changement climatique
En vue de ses saturnales
De l'écologie intégrale.
Et son fils, l'Exterminateur
En fait un changement de cœur
En vue de cette conversion
Qui maintenant dit son nom :
Oui, se convertir à la terre,
Et voilà toute l'affaire !
C'est la nouvelle religion
Qui ne disait pas son nom
Mais qui était sous-jacente
Dans l'Assemblée miroitante
Des plus de deux mille apostats
Qui mirent l’Église à bas.
Je parle de Vatican II
Qui marcha sur des œufs
Pour ne pas trop faire voir
Ses à l'envers espoirs.
Mais cinquante ans ont passé :
Voilà que toute la vérité
Apparaît tout d'un seul coup
Sous le gouvernement du Fou
Que le monde a pris pour un sage,
Mais c'est un horrible mirage !
Il invente une guerre mondiale
Pour son écologie intégrale,
Pour son développement durable
Que lui souffle son cartable,
Pour son changement climatique
Qui est sorti de sa barrique.
Sitôt arrivé, il créa,
Fer de lance de son combat,
À Sainte-Marthe une assemblée secrète,
Une loge des plus discrète
Chargée de bien tripatouiller
Cette affaire si compliquée.
Toute cette armée de rebelles
Fit un gouvernement parallèle
Passant par-dessus toutes les têtes
En vue de soumettre la planète
Au super grand-chef indien,
Truc-Chouette-Bidule-Machin.
Alors la curie explosa
Et tout se décomposa !
Et François-Fou-Furieux
Était au milieu d'eux
Dans ces synodes à la noix
Qui mirent la doctrine en émoi.
Car il n'en a rien à faire
De la doctrine, le Kasper :
« Hommes et femmes, démariez-vous,
Et d'homme à homme mariez-vous ! »
Leur dit ce vieux turlupin.
Attention ! ce n'est pas la fin,
Mais ce n'est que le début
Du règne du Tronc-Fourchu.
Sorondo soutient bien le bras
De cet horrible François :
Tous deux vont à la lanterne
De l'esclavage moderne
Qu'ils ont inventé pour l'heure.
Voici que le nouveau Führer
A pris de nouveaux emblèmes
Qui ne sont pas de la crème
Mais bien faucille et marteau
Pour défier le Très-Haut !
Le marteau frappe sur l'enclume
Et la faucille fauche les plumes
Pour que les oiseaux sans ailes
Tombent là, pêle-mêle
Au milieu de ces carnassiers,
De Vatican II les héritiers.
Les plus horribles serpents
Font leur entrée au Vatican,
Ceux qui veulent dépeupler la terre
Pour n'en faire qu'un désert.
François applaudit à leurs vœux,
Mettant partout sang et feu
Au nom du changement climatique.
Et toute cette infâme clique
S'en va de ce pas à l'ONU
Avec le Grand-Turlututu
Qui dira à cette assemblée :
« Amis, le temps est arrivé !
Construisons notre château de cartes
Dans ma cabane Sainte-Marthe :
C'est là que mon soviet suprême
Prononcera ses anathèmes.
Vous êtes d'accord, les copains ?
- Oui oui, et nous te suivrons bien
Et nous irons de l'avant
Dans le grand chambardement ! »
Ils n'ont pas traîné, ces zozos,
Avec la faucille et le marteau :
Il ne manquait que la croix-gammée !
Mais Hitler s'est ressuscité
Après avoir été trucidé,
Et Staline l'a embrassé.
Mao n'a pas été de reste,
Semant partout la peste
Avec Castro et son Ché.
Bref, sont là tous les damnés
Qui dansent la carmagnole
Dans la taverne de Bergole.
Le règne est inauguré
Par six milliards d'assassinés,
Et sans compter les avortés
Et tous les euthanasiés.
Voilà le développement durable
Qu'il a tiré de son cartable
Et le changement climatique
Qu'il a tiré de sa boutique
Et l'écologie intégrale
Venue des hordes infernales
Pour trafiquer les êtres humains
Et les plonger dans le purin.
Mais tous ces grands avorteurs
Seront tués par l'Exterminateur
Qui n'ayant plus rien sous la main,
Verra son règne prendre fin
Quand il sera jeté tout vivant
Dans le feu, le soufre et le sang.

l'Aveugle-Vendéen
(25/07/2015)

2902- MÉTÉORITES

150- Si tu aimes bien le bon Dieu,
Tu peux faire tout ce que tu veux,
Et si tu imites Marie,
Alors douce devient la vie.

l'Aveugle-Vendéen
(27/07/2015)

2903- MÉTÉORITES

151- Qui est réglé en toute chose
Aura parfum de rose ;
Mais qui fait mauvaise mine,
En aura les épines.

l'Aveugle-Vendéen
(27/07/2015)

2904- MÉTÉORITES

152- Pour tout, Dieu soit béni !
C’est ainsi qu’il faut dire
Et qu’il faut réagir
Pendant toute la vie.

l'Aveugle-Vendéen
(27/07/2015)

2905- MÉTÉORITES

153- Pour bien commencer sa journée,
Une bonne prière du matin !
Avec cela tout se passe bien
Et Dieu en est glorifié.
Même chose le soir
Pour bien garder l’espoir !

l'Aveugle-Vendéen
(28/07/2015)

2906- MÉTÉORITES

154- Porter le saint Scapulaire
Et dire le saint Rosaire,
Cela au Ciel nous mènera :
Ave, ave Maria !

l'Aveugle-Vendéen
(29/07/2015)

2907- MÉTÉORITES

155- Si un arbre a des feuilles,
C’est bien qu’il est feuillu ;
Si je perce mes feuilles,
C’est que j’ai la berlue,
Car la chose est bien connue
Quoiqu’à peu près disparue :
L’aveugle écrit en braille
Sur des feuilles, mais non d’arbres
Mais de papier, non de marbre,
Et c’est ainsi qu’il travaille.

l'Aveugle-Vendéen
(29/07/2015)

2908- MÉTÉORITES

156- Je ne suis pas Barbe-Bleue
Malgré ma blouse bleue :
Ma barbe n’est pas bleue
Mais j’ai les yeux bleus ;
Et je chante le bon Dieu
En lisant avec les doigts,
Ne pouvant avec les yeux
Qui sont éteints, voilà !

l'Aveugle-Vendéen
(31/07/2015)

2909- MÉTÉORITES

157- Je connais bien Bergoglio,
Et c'est un numéro,
Pas n'importe quel numéro :
Numéro zéro-zéro-zéro,
Autrement dit, six-six-six,
Ou bien six-cents-soixante-six !
C'est le chiffre de l'Antéchrist,
Celui qui est contre le Christ ;
C'est l'Homme de péché,
Celui qui est damné,
Faisant tout à l'envers
À l'instar de Lucifer
Dont il est le fils aîné
Pour toute l'éternité.

l'Aveugle-Vendéen
(31/07/2015)

2910- MÉTÉORITES

158- Je dis que les conciliaires
Sont pires révolutionnaires
Que tous les révolutionnaires :
Voilà bien les conciliaires !

l'Aveugle-Vendéen
(01/08/2015)

2911- MÉTÉORITES

159- Ils ont changé la doctrine
Sans changer la doctrine
En changeant la doctrine :
Voilà bien leur doctrine !

l'Aveugle-Vendéen
(01/08/2015)

2912- MÉTÉORITES

160- Donnons des louanges
À Notre-Dame des Anges
Et soyons bien certains
Qu’elle est le vrai chemin
Pour nous conduire aux Cieux
Tout auprès du bon Dieu !

https://www.youtube.com/watch?v=WxZN4DJnBQA&index=14&list=PLkkHVphgJH9bjSzi9JnB1ewNrC4FVrWZo

l'Aveugle-Vendéen
(02/08/2015)

2913- MÉTÉORITES

161- Je rencontrai à la pizzeria
Un drôle de numéro !
Qui est-il celui-là ?
Mais voyons ! Bergoglio !

l'Aveugle-Vendéen
(02/08/2015)

2914- MÉTÉORITES

162- Tout au-dessus de ma porte,
Il y a deux tourtereaux
Qui joyeux m’apportent
Des sons tout nouveaux
Quoique pour le moment
Ils ne font pas un son :
Ils ne diront pas de boniments,
Et ils sont très rigolos.

l'Aveugle-Vendéen
(02/08/2015)

2915- MÉTÉORITES

163. - Bonjour, comment allez-vous ?
- Eh bien mon vieux je vais très bien.
- Mais à part ça, c'est tout ?
- Ben oui, et c'est très bien !

l'Aveugle-Vendéen
(02/08/2015)

2916- MÉTÉORITES

164- Un jour que je roulais en vélo
Avec mon copain Bergoglio,
Il me dit : « Tu sais, vieux frère,
Entrons ici pour boire un verre ! »

l'Aveugle-Vendéen
(02/08/2015)

2917- MÉTÉORITES

165- Connaissez-vous mon cop21,
Patron de canal 21 ?
Vous le connaissez bien, oh-oh-oh :
C'est Georges-Marie Bergolio !

l'Aveugle-Vendéen
(02/08/2015)

2918- MÉTÉORITES

166- La grâce de la conversion
Est grâce exceptionnelle
Que nous départit le Ciel
Sans que de notre part
Il n'y ait de raison
D'en mériter la part.
Il faut donc rendre grâces
Pour une si grande grâce,
Car la reconnaissance
Est de notre devoir :
Nous n'avons l'existence,
Non par notre pouvoir
Mais par le vouloir d'un Dieu
Qui veut que nous soyons heureux.
Ne soyons pas des ingrats
Et chantons Ave Maria !

l'Aveugle-Vendéen
(03/08/2015)

2919- MÉTÉORITES

167- J’essaie de ne pas jouer faux
Lorsque je joue du piano :
Il faut bien taper sur les notes
Et ne pas taper à côté
Pour ne pas faire de fausses notes :
C’est ce qui s’appelle bien jouer !
Et dans la vie c’est pareil :
Il ne faut pas vivre à côté
Car on risque de s’en aller
En enfer et non pas au Ciel
Si on ne fait pas ce qu'il faut,
Dans les moments qu’il faut :
C’est ce qu’on appelle le devoir !
Mais aujourd’hui, qui le fait ?
Ça, c’est une autre histoire !
On ne fait rien ou à peu près !
Conséquence de la chose :
Ne faisons pas autre chose
Que ce que nous devons faire
Pour ne point marcher de travers.

l'Aveugle-Vendéen
(03/08/2015)

2920- MÉTÉORITES

168- La chaleur du cœur
N’est pas un cœur en chaleur,
Mais c’est un cœur amoureux
De notre très bon Dieu.

l'Aveugle-Vendéen
(03/08/2015)

2921- MÉTÉORITES

169- Écoutez ce cantique
Qui est si magnifique
Et qui ravit le cœur :
Vive le Sacré-Cœur !

https://www.youtube.com/watch?v=fkwsFNPdZ-0&index=603&list=PLkkHVphgJH9aW073qAl2orEUEPzAV3Hg2

l'Aveugle-Vendéen
(03/08/2015)

2922- MÉTÉORITES

170- Révolution culturelle,
Écrit Bergoglio
À l'instar de Mao
Qui lui sert de truelle.

l'Aveugle-Vendéen
(03/08/2015)

2923- MÉTÉORITES

171- On sait maintenant l'emblème
Du sieur Bergoglio :
La faucille et le marteau !
C'est là son diadème !

l'Aveugle-Vendéen
(03/08/2015)

2924- MÉTÉORITES

172- Si vous voulez être un copain
Du sieur Bergoglio,
Soyez millionnaire pro
Du foot ! OK, hein !

l'Aveugle-Vendéen
(04/08/2015)

2925- MÉTÉORITES

173- Se poser des questions,
C'est tourner en rond,
Et on n'avance point
Lorsque l'on met des points
D'interrogation. Il vaut mieux des points
Tout court ou d'exclamation !

l'Aveugle-Vendéen
(05/08/2015)

2926- MÉTÉORITES

174- Gardez la patience
Et la persévérance,
Et ainsi vous aurez
Une belle éternité.

l'Aveugle-Vendéen
(05/08/2015)

2927- MÉTÉORITES

175- Voici ma présentation !
J'ai un prénom et un nom :
Savoir, Gilbert Chevalier,
Et que l'on peut retrouver
Car il est partout à traîner !
Et me voilà présenté.
Mais pour plus d'information,
En voici l'explication :
Regardez cette vidéo
Qui en dira plus qu'il ne faut.
Salut les copains, salut :
Je vous souhaite la bienvenue !

l'Aveugle-Vendéen
(05/08/2015)

2928- MÉTÉORITES

176- Quand on est aveugle, on fait ce
Que l'on peut, mon vieux, en se
Faisant aider par qui veut bien
Par charité tendre la main.
As-tu bien compris, vieux frère ?
Et c'est là toute mon affaire !

l'Aveugle-Vendéen
(05/08/2015)

2929- MÉTÉORITES

177- Qui embrasse le coran
Fait preuve par là-même
Qu'il est un musulman
Et mérite anathème !

l'Aveugle-Vendéen
(05/08/2015)

2930- MÉTÉORITES

178- Tous les jours le Chapelet,
Et vous serez sauvés !
- On va tâcher
D'y arriver !

l'Aveugle-Vendéen
(05/08/2015)

2931- MÉTÉORITES

179- Ne sachant quoi te dire,
Je te dis de sourire,
Car il faut qu'à cette heure,
Il faut, oui, que tu pleures.

l'Aveugle-Vendéen
(05/08/2015)

2932- MÉTÉORITES

180- Simple, direct, vrai,
On me retrouve partout :
Oui mon vieux, tu dis vrai,
Et même parmi les loups
Auxquels je dis : Houhouhou !

l'Aveugle-Vendéen
(05/08/2015)

2933- MÉTÉORITES

181- Paix sur la terre, eh oui,
Aux hommes de bonne volonté !
Mais qui est aujourd'hui
Vêtu de cette livrée ?

l'Aveugle-Vendéen
(05/08/2015)

2934- MÉTÉORITES

182- « Pour te faire plaisir,
Dans ma grande bonté,
D'abord je te créai,
Puis je te rachetai
Car je veux te sauver.
Me feras-tu plaisir ?
Alors corresponds bien
À ce que t'envoie ma main ! »

l'Aveugle-Vendéen
(06/08/2015)

2935- MÉTÉORITES

183- L'écureuil s'est réveillé
Disant : « Je vais grignoter
Quelque noisette cachée ! »
À tous bonne journée !

l'Aveugle-Vendéen
(06/08/2015)

2936- MÉTÉORITES

184- À toute question,
Oui oui, je réponds,
Pas comme Gaston
Qui au téléphon
Jamais ne répond,
Non non non non non :
À chaque question,
Oui oui je réponds,
Pas comme Léon
Qui toujours répond
En accordéon,
Non non non non non,
Car moi je réponds
À toute question.

l'Aveugle-Vendéen
(06/08/2015)

2937- MÉTÉORITES

185- La Sainte Écriture et la Tradition
Sont les sources de la Révélation
Sur laquelle le dépôt catholique
Se repose, et tout s'explique.

l'Aveugle-Vendéen
(06/08/2015)

2938- MÉTÉORITES

186- Tout fonctionne absolument
Pour qui récite dévotement,
Le Chapelet absolument
Même quoique virtuellement
Dans un enregistrement,
Le disant en même temps.
Point de scandalisement
Pour ceux qui pharisiennement
Se moquent inopportunément :
Ils auront leur châtiment
Pour leur endurcissement,
Celui-là bien réellement
Et non virtuellement
Ni par enregistrement !!!

l'Aveugle-Vendéen
(06/08/2015)

2939- MÉTÉORITES

187- Merci une telle de ta présentation
Et toi aussi un tel de ta question.
Que penser de ce que vous me dites ?
N'étant point de l'or en pépite
Mais un bois assez vermoulu,
Je n'ai point d'autorité ni non plus
De mission pour pouvoir imposer
Ce que valent mes idées
Qui assurément ne valent rien
Si elles sortent de mon sein,
Je dirai bien plutôt que l’Église,
Inébranlable dans ses assises,
A tout ce qu'il faut pour croire
Et nous servir de miroir
Pour pouvoir puiser en elle
Ce qu'il faut pour aller au Ciel.
Voilà la ligne qu'il faut suivre
Pour bien mourir et bien vivre.

l'Aveugle-Vendéen
(07/08/2015)

2940- MÉTÉORITES

188- Quelle est la vraie Religion ?
Je vais vous dire son nom :
C'est l’Église catholique,
Romaine et apostolique !

l'Aveugle-Vendéen
(07/08/2015)

2941- MÉTÉORITES

189- Si je construis un tracteur,
J'en suis donc le constructeur.
Luther a fondé son église
Qui est une fausse église.
Ainsi en est-il des autres
Qui sont donc de faux apôtres.
Mais Jésus a fondé la sienne
Qui est une véritable Reine,
Car en tant que Fils de Dieu,
Toute son œuvre est de Dieu,
Et donc son Église aussi.
Et c'est le Saint-Esprit
Qui lui donne vigueur
Et une divine ardeur :
C'est lui qui nous enseigne
À prier comme il faut.
Et ce n'est pas être idiot
De prier le Chapelet :
Essayez s'il vous plaît !
Cette prière enseigne
Tout ce qu'on doit savoir
Et tout ce qu'on doit croire
Pour pouvoir se sauver
Sans risque de se tromper.

l'Aveugle-Vendéen
(07/08/2015)

2942- MÉTÉORITES

190- La prière assurément
Sera toujours utile ;
Sans elle, on est débile
Et on devient rampant ;
Avec elle on s’envole
Comme les tourterelles
En un majestueux vole
Tout droit vers le ciel.

l'Aveugle-Vendéen
(08/08/2015)

2943- MÉTÉORITES

191- Ceux qui disent que tout est pareil
Font voir qu'ils ont perdu les oreilles :
Voilà bien ce qu'est l’œcuménisme
Qui est la mort du christianisme.

l'Aveugle-Vendéen
(08/08/2015)

2944- MÉTÉORITES

192- L'Antéchrist ferait bien mieux
De vivre avec les meumeues
En broutant l'herbe des champs
Comme font tous les hihans !

l'Aveugle-Vendéen
(08/08/2015)

2945- MÉTÉORITES

193- Attention à la calomnie !
Cela relève du mépris
Et se termine en enfer
Avec le sieur Lucifer !

l'Aveugle-Vendéen
(09/08/2015)

2946- MÉTÉORITES

194- Quelquefois les vrais amis
Sont ceux que l’on ne connaît pas.
Mais voilà, on les oublie !
Mais qu’importe, Ave Maria !

l'Aveugle-Vendéen
(09/08/2015)

2947- MÉTÉORITES

195- Ne te tracasse pas vieux frère
Et fais tout ce que tu dois faire !
Car lorsque l'on fait ce qu'on doit,
C'est alors qu'on a fait le bon choix.

l'Aveugle-Vendéen
(10/08/2015)

2948- MÉTÉORITES

196- La dévotion au saint Rosaire
Et celle au saint Scapulaire
Sont, pour l’une un bouclier,
Et pour l’autre une épée.

l'Aveugle-Vendéen
(10/08/2015)

2949- MÉTÉORITES

197- Si vous allez vous promener
Du côté de chez Asmodée,
Un grand tyran vous trouverez !
Alors fuyez, fuyez, fuyez !

l'Aveugle-Vendéen
(10/08/2015)

2950- MÉTÉORITES

198- « L'enfer existe et je l'ai rencontré !
Et maintenant que j'y suis plongé,
Je vous fais croire qu'il n'existe pas,
Et vous me croyez, et tralarère et tralala ! »

Gilbert Chevalier
l'Aveugle-Vendéen
(10/08/2015)

Gilbert Chevalier

Messages : 250
Date d'inscription : 23/06/2015
Age : 65
Localisation : Pays de la Loire

Voir le profil de l'utilisateur http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message  Gilbert Chevalier le Sam 15 Aoû - 13:03

15 août :
NOTRE-DAME de l'ASSOMPTION
Patronne principale de la France




« Par l’autorité de Notre-Seigneur Jésus-Christ,
des bienheureux apôtres Pierre et Paul, et par la Nôtre,
nous proclamons, déclarons et définissons
que c’est un dogme divinement révélé
que Marie, l’Immaculée Mère de Dieu toujours Vierge,
à la fin du cours de sa vie terrestre, a été élevée en âme et en corps à la gloire céleste. »

(Pie XII, définition du dogme de l’Assomption, 1er novembre 1950)



Vœu de Louis XIII :
Consécration de la France à Notre-Dame le 10 février 1938
(en exécution de ce vœu,
une procession solennelle en l'honneur de la Sainte Vierge
a lieu dans la France entière, au cours de l'après-midi)
&
Vœu national présenté au Sacré-Cœur
par les cardinaux Guibert et Richard (26 avril 1871)



"J'IRAI LA VOIR UN JOUR"
(plusieurs versions instrumentales)




R./ Au Ciel, au Ciel, au Ciel,
J’irai la voir un jour ;
Au Ciel, au Ciel, au Ciel,
J’irai la voir un jour !


1- J’irai la voir un jour !
Au Ciel dans la Patrie
Oui, j’irai voir Marie
Ma joie et mon amour !

2- J’irai la voir un jour !
C’est le cri d’espérance
Qui guérit ma souffrance
Au terrestre séjour.

3- J’irai la voir un jour !
J’irai m’unir aux Anges
Pour chanter ses louanges
Et pour former sa cour.

4- J’irai la voir un jour !
J’irai près de son trône
Recevoir ma couronne
Et régner à mon tour.

5- J’irai la voir un jour !
Cette Vierge immortelle,
Bientôt j’irai près d’elle
Lui dire mon amour !

6- J’irai la voir un jour !
J’irai, loin de la terre,
Sur le Cœur de ma Mère
Reposer sans retour.


Gilbert Chevalier

Messages : 250
Date d'inscription : 23/06/2015
Age : 65
Localisation : Pays de la Loire

Voir le profil de l'utilisateur http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message  Gilbert Chevalier le Dim 16 Aoû - 9:18

AVE MARIA DE LOURDES :
Cantique de procession de Lourdes
(le Résumé, le Traditionnel & le Centenaire)




Paroles en PDF ici : http://www.sitew.com/fs/Root/cmqk6-AVE_MARIA_DE_LOURDES_Le_Cantique_de_Procession.pdf

Gilbert Chevalier

Messages : 250
Date d'inscription : 23/06/2015
Age : 65
Localisation : Pays de la Loire

Voir le profil de l'utilisateur http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message  Gilbert Chevalier le Lun 17 Aoû - 11:49

QU’IL EST DOUX !
(cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort)



Gilbert Chevalier

Messages : 250
Date d'inscription : 23/06/2015
Age : 65
Localisation : Pays de la Loire

Voir le profil de l'utilisateur http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message  Gilbert Chevalier le Mar 18 Aoû - 18:10

NOTRE CHARGE APOSTOLIQUE

Lettre de Saint Pie X
à l'épiscopat français
du 25 août 1910
condamnant le Sillon


VERSION PDF, téléchargeable ici : http://gloria.tv/album/6s4MD7PZBL9/media/Se2JLyFYrcV

[1] Notre charge apostolique nous fait un devoir de veiller à la pureté de la foi et à l’intégrité de
la discipline catholique, de préserver les fidèles des dangers de l’erreur et du mal, surtout quand
l’erreur et le mal leur sont présentés dans un langage entraînant, qui, voilant le vague des idées et
l’équivoque des expressions sous l’ardeur du sentiment et la sonorité des mots, peut enflammer les
coeurs pour des causes séduisantes mais funestes. Telles ont été naguère les doctrines des
prétendus philosophes du dix-huitième siècle, celles de la Révolution et du libéralisme tant de fois
condamnées ; telles sont encore aujourd’hui les théories du Sillon, qui, sous leurs apparences
brillantes et généreuses, manquent trop souvent de clarté, de logique et de vérité, et, sous ce
rapport, ne relèvent pas du génie catholique et français.
[2] Nous avons hésité longtemps, Vénérables Frères, à dire publiquement et solennellement
notre pensée sur le Sillon. Il a fallu que vos préoccupations vinssent s’ajouter aux nôtres pour nous
décider à le faire. Car nous aimons la vaillante jeunesse enrôlée sous le drapeau du Sillon, et nous
la croyons digne, à bien des égards, d’éloge et d’admiration. Nous aimons ses chefs, en qui nous
nous plaisons à reconnaître des âmes élevées, supérieures aux passions vulgaires et animées du plus
noble enthousiasme pour le bien. Vous les avez vus, Vénérables Frères, pénétrés d’un sentiment
très vif de la fraternité humaine, aller au-devant de ceux qui travaillent et qui souffrent pour les
relever, soutenus dans leur dévouement par leur amour pour Jésus-Christ et la pratique exemplaire
de la religion.

[Les beaux temps du Sillon]

[3] C’était au lendemain de la mémorable Encyclique de notre prédécesseur d’heureuse mémoire,
Léon XIII, sur la condition des ouvriers. L’Église, par la bouche de son chef suprême, avait
déversé sur les humbles et les petits toutes les tendresses de son cœur maternel, et semblait
appeler de ses vœux des champions toujours plus nombreux de la restauration de l’ordre et de la
justice dans notre société troublée. Les fondateurs du Sillon ne venaient-ils pas, au moment
opportun, mettre à son service des troupes jeunes et croyantes pour la réalisation de ses désirs et
de ses espérances ? Et, de fait, le Sillon éleva parmi les classes ouvrières l’étendard de Jésus-Christ,
le signe du salut pour les individus et les nations, alimentant son activité sociale aux sources de la
grâce, imposant le respect de la religion aux milieux les moins favorables, habituant les ignorants
et les impies à entendre parler de Dieu, et souvent, dans des conférences contradictoires, en face
d’un auditoire hostile, surgissant, éveillé par une question ou un sarcasme, pour crier hautement et
fièrement sa foi. C’étaient les beaux temps du Sillon ; c’est son beau côté, qui explique les
encouragements et les approbations que ne lui ont pas ménagés l’Épiscopat et le Saint-Siège, tant
que cette ferveur religieuse a pu voiler le vrai caractère du mouvement silloniste.
[4] Car, il faut le dire, Vénérables Frères, nos espérances ont été, en grande partie, trompées. Un
jour vint où le Sillon accusa, pour les yeux clairvoyants, des tendances inquiétantes. Le Sillon
s’égarait. Pouvait-il en être autrement ? Ses fondateurs, jeunes, enthousiastes et pleins de
confiance en eux-mêmes, n’étaient pas suffisamment armés de science historique, de saine
philosophie et de forte théologie pour affronter sans péril les difficiles problèmes sociaux vers
lesquels ils étaient entraînés par leur activité et leur cœur, et pour se prémunir, sur le terrain de la
doctrine et de l’obéissance, contre les infiltrations libérales et protestantes.
[5] Les conseils ne leur ont pas manqué ; les admonestations vinrent après les conseils ; mais nous
avons eu la douleur de voir et les avis et les reproches glisser sur leurs âmes fuyantes et demeurer
sans résultat. Les choses en sont venues à ce point que nous trahirions notre devoir, si nous
gardions plus longtemps le silence. Nous devons la vérité à nos chers enfants du Sillon qu’une
ardeur généreuse a emportés dans une voie aussi fausse que dangereuse. Nous la devons à un
grand nombre de séminaristes et de prêtres que le Sillon a soustraits, sinon à l’autorité, au moins à
la direction et à l’influence de leurs évêques ; nous la devons enfin à l’Église, où le Sillon sème la
division et dont il compromet les intérêts.

[Le Sillon et l’autorité ecclésiastique]

[6] En premier lieu il convient de relever sévèrement la prétention du Sillon d’échapper à la
direction de l’autorité ecclésiastique. Les chefs du Sillon, en effet, allèguent qu’ils évoluent sur un
terrain qui n’est pas celui de l’Église ; qu’ils ne poursuivent que des intérêts de l’ordre temporel et
non de l’ordre spirituel ; que le Silloniste est tout simplement un catholique voué à la cause des
classes laborieuses, aux œuvres démocratiques, et puisant dans les pratiques de sa foi l’énergie de
son dévouement ; que ni plus ni moins que les artisans, les laboureurs, les économistes et les
politiciens catholiques, il demeure soumis aux règles de la morale communes à tous, sans relever,
ni plus ni moins qu’eux, d’une façon spéciale, de l’autorité ecclésiastique.
[7] La réponse à ces subterfuges n’est que trop facile. À qui fera-t-on croire en effet que les
Sillonistes catholiques, que les prêtres et les séminaristes enrôlés dans leurs rangs n’ont en vue,
dans leur activité sociale, que les intérêts temporels des classes ouvrières ? Ce serait, pensons-nous,
leur faire injure que de le soutenir. La vérité est que les chefs du Sillon se proclament des idéalistes
irréductibles, qu’ils prétendent relever les classes laborieuses en relevant d’abord la conscience
humaine, qu’ils ont une doctrine sociale et des principes philosophiques et religieux pour
reconstruire la société sur un plan nouveau, qu’ils ont une conception spéciale de la dignité
humaine, de la liberté, de la justice et de la fraternité, et que, pour justifier leurs rêves sociaux, ils
en appellent à l’Évangile interprété à leur manière, et, ce qui est plus grave encore, à un Christ
défiguré et diminué. De plus, ces idées ils les enseignent dans leurs cercles d’études, ils les
inculquent à leurs camarades ; ils les font passer dans leurs œuvres. Ils sont donc vraiment
professeurs de morale sociale, civique et religieuse ; et, quelques modifications qu’ils puissent
introduire dans l’organisation du mouvement silloniste, nous avons le droit de dire que le but du
Sillon, son caractère, son action ressortissent au domaine moral, qui est le domaine propre de
l’Église, et, qu’en conséquence, les Sillonistes se font illusion lorsqu’ils croient évoluer sur un
terrain aux confins duquel expirent les droits du pouvoir doctrinal et directif de l’autorité
ecclésiastique.
[8] Si leurs doctrines étaient exemptes d’erreur, c’eût déjà été un manquement très grave à la
discipline catholique, que de se soustraire obstinément à la direction de ceux qui ont reçu du Ciel
la mission de guider les individus et les sociétés dans le droit chemin de la vérité et du bien. Mais
le mal est plus profond, nous l’avons déjà dit : le Sillon, emporté par un amour mal entendu des
faibles, a glissé dans l’erreur.

[Le Sillon et les enseignements de Léon XIII]

[9] En effet, le Sillon se propose le relèvement et la régénération des classes ouvrières. Or sur
cette matière les principes de la doctrine catholique sont fixés, et l’histoire de la civilisation
chrétienne est là pour en attester la bienfaisante fécondité. Notre prédécesseur, d’heureuse
mémoire, les a rappelés dans des pages magistrales, que les catholiques occupés de questions
sociales doivent étudier et toujours garder sous les yeux. Il a enseigné notamment que la
démocratie chrétienne doit « maintenir la diversité des classes qui est assurément le propre de la
cité bien constituée, et vouloir pour la société humaine la forme et le caractère que Dieu, son
auteur, lui a imprimés »
1. Il a flétri « une certaine démocratie qui va jusqu’à ce degré de perversité
que d’attribuer dans la société la souveraineté au peuple et à poursuivre la suppression et le
nivellement des classes ». En même temps, Léon XIII imposait aux catholiques un programme
d’action, le seul programme capable de replacer et de maintenir la société sur ses bases chrétiennes
séculaires. Or, qu’ont fait les chefs du Sillon ? Non seulement ils ont adopté un programme et un
enseignement différents de celui de Léon XIII (ce qui serait déjà singulièrement audacieux de la
part de laïques se posant ainsi, concurremment avec le Souverain Pontife, en directeurs de
l’activité sociale dans l’Église) ; mais ils ont ouvertement rejeté le programme tracé par Léon XIII
1
« Dispares tueatur ordines, sane propios bene constituæ civitatis ; eam demum humano convictui velit formam atque
indolem esse, qualem Deus auctor indidit. » (Encyclique « Graves de communi »)
et en ont adopté un diamétralement opposé ; de plus ils repoussent la doctrine rappelée par
Léon XIII sur les principes essentiels de la société, placent l’autorité dans le peuple ou la
suppriment à peu près, et prennent comme idéal à réaliser le nivellement des classes. Ils vont
donc, au rebours de la doctrine catholique, vers un idéal condamné.
[10] Nous savons bien qu’ils se flattent de relever la dignité humaine et la condition trop
méprisée des classes laborieuses, de rendre justes et parfaites les lois du travail et les relations entre
le capital et les salariés, enfin de faire régner sur terre une meilleure justice et plus de charité, et,
par des mouvements sociaux profonds et féconds, de promouvoir dans l’humanité un progrès
inattendu. Et certes nous ne blâmons pas ces efforts qui seraient, de tous points, excellents, si les
Sillonistes n’oubliaient pas que le progrès d’un être consiste à fortifier ses facultés naturelles par
des énergies nouvelles et à faciliter le jeu de leur activité dans le cadre et conformément aux lois de
sa constitution, et, qu’au contraire, en blessant ses organes essentiels, en brisant le cadre de leur
activité, on pousse l’être non pas vers le progrès, mais vers la mort. C’est cependant ce qu’ils
veulent faire de la société humaine ; c’est leur rêve de changer ses bases naturelles et
traditionnelles, et de promettre une cité future édifiée sur d’autres principes, qu’ils osent déclarer
plus féconds, plus bienfaisants que les principes sur lesquels repose la cité chrétienne actuelle.
[11] Non, Vénérables Frères, – il faut le rappeler énergiquement dans ces temps d’anarchie
sociale et intellectuelle où chacun se pose en docteur et en législateur, – on ne bâtira pas la cité
autrement que Dieu ne l’a bâtie ; on n’édifiera pas la société, si l’Église n’en jette les bases et ne
dirige les travaux ; non, la civilisation n’est plus à inventer, ni la cité nouvelle à bâtir dans les
nuées. Elle a été, elle est ; c’est la civilisation chrétienne, c’est la cité catholique. Il ne s’agit que de
l’instaurer et la restaurer sans cesse sur ses fondements naturels et divins contre les attaques
toujours renaissantes de l’utopie malsaine, de la révolte et de l’impiété : omnia instaurare in Christo.
[12] Et pour qu’on ne nous accuse pas de juger trop sommairement et avec une rigueur non
justifiée les théories sociales du Sillon nous voulons en rappeler les points essentiels.

[Les théories sociales du Sillon]

[13] Le Sillon a le noble souci de la dignité humaine. Mais cette dignité, il la comprend à la
manière de certains philosophes dont l’Église est loin d’avoir à se louer. Le premier élément de
cette dignité est la liberté, entendue en ce sens que, sauf en matière de religion, chaque homme
est autonome. De ce principe fondamental il tire les conclusions suivantes : Aujourd’hui le peuple
est en tutelle sous une autorité distincte de lui, il doit s’en affranchir : émancipation politique. Il est
sous la dépendance de patrons qui, détenant ses instruments de travail, l’exploitent, l’oppriment et
l’abaissent ; il doit secouer leur joug : émancipation économique. Il est dominé enfin par une caste
appelée dirigeante, à qui son développement intellectuel assure une prépondérance indue dans la
direction des affaires ; il doit se soustraire à sa domination : émancipation intellectuelle. Le
nivellement des conditions à ce triple point de vue établira parmi les hommes l’égalité, et cette
égalité est la vraie justice humaine. Une organisation politique et sociale fondée sur cette double
base, la liberté et l’égalité (auxquelles viendra bientôt s’ajouter la fraternité), voilà ce qu’ils
appellent Démocratie.

[Triple élément constitutif de la Démocratie]

[14] Néanmoins la liberté et l’égalité n’en constituent que le côté pour ainsi dire négatif. Ce qui
fait proprement et positivement la Démocratie, c’est la participation la plus grande possible de
chacun au gouvernement de la chose publique. Et cela comprend un triple élément, politique,
économique et moral.
[15] D’abord en politique, le Sillon n’abolit pas l’autorité ; il l’estime, au contraire, nécessaire ;
mais il veut la partager, ou, pour mieux dire, la multiplier de telle façon que chaque citoyen
deviendra une sorte de roi. L’autorité, il est vrai, émane de Dieu, mais elle réside primordialement
dans le peuple et s’en dégage par voie d’élection ou, mieux encore, de sélection, sans pour cela
quitter le peuple et devenir indépendante de lui ; elle sera extérieure, mais en apparence
seulement ; en réalité elle sera intérieure, parce que ce sera une autorité consentie.
[16] Proportions gardées, il en sera de même dans l’ordre économique. Soustrait à une classe
particulière, le patronat sera si bien multiplié que chaque ouvrier deviendra une sorte de patron.
La forme appelée à réaliser cet idéal économique n’est point, affirme-t-on, celle du socialisme ;
c’est un système de coopératives suffisamment multipliées pour provoquer une concurrence
féconde et pour sauvegarder l’indépendance des ouvriers qui ne seront enchaînés à aucune d’entre
elles.
[17] Voici maintenant l’élément capital, l’élément moral. Comme l’autorité, on l’a vu, est très
réduite, il faut une autre force pour la suppléer et pour opposer une réaction permanente à
l’égoïsme individuel. Ce nouveau principe, cette force, c’est l’amour de l’intérêt professionnel et de
l’intérêt public, c’est-à-dire de la fin même de la profession et de la société. Imaginez une société
où dans l’âme d’un chacun, avec l’amour inné du bien individuel et du bien familial, régnerait
l’amour du bien professionnel et du bien public ; où dans la conscience d’un chacun ces amours se
subordonneraient de telle façon que le bien supérieur primât toujours le bien inférieur, cette
société-là ne pourrait-elle pas à peu près se passer d’autorité, et n’offrirait-elle pas l’idéal de la
dignité humaine, chaque citoyen ayant une âme de roi, chaque ouvrier une âme de patron.
Arraché à l’étroitesse de ses intérêts privés et élevé jusqu’aux intérêts de sa profession, et plus haut,
jusqu’à ceux de la nation entière, et plus haut encore, jusqu’à ceux de l’humanité (car l’horizon du
Sillon ne s’arrête pas aux frontières de la patrie, il s’étend à tous les hommes jusqu’aux confins du
monde), le cœur humain, élargi par l’amour du bien commun, embrasserait tous les camarades de
la même profession, tous les compatriotes, tous les hommes. Et voilà la grandeur et la noblesse
humaine idéale réalisée par la célèbre trilogie : Liberté, Égalité, Fraternité.
[18] Or ces trois éléments, politique, économique et moral, sont subordonnés l’un à l’autre, et
c’est l’élément moral, nous l’avons dit, qui est le principal. En effet, nulle démocratie politique
n’est viable, si elle n’a des points d’attache profonds dans la démocratie économique. À leur tour,
ni l’une ni l’autre ne sont possibles, si elles ne s’enracinent pas dans un état d’esprit où la
conscience se trouve investie de responsabilités et d’énergies morales proportionnées. Mais
supposez cet état d’esprit, ainsi fait de responsabilité consciente et de forces morales, la
démocratie économique s’en dégagera naturellement par traduction en actes de cette conscience et
de ces énergies ; et de même, et par la même voie, du régime corporatif sortira la démocratie
politique ; et la démocratie politique et économique, celle-ci portant l’autre, se trouveront fixées
dans la conscience même du peuple sur des assises inébranlables.
[19] Telle est, en résumé, la théorie, on pourrait dire le rêve, du Sillon, et c’est à cela que tend son
enseignement et ce qu’il appelle l’éducation démocratique du peuple, c’est-à-dire à porter à son
maximum la conscience et la responsabilité civique de chacun, d’où découlera la démocratie
économique et politique, et le règne de la justice, de la liberté, de l’égalité et de la fraternité.
[20] Ce rapide exposé, Vénérables Frères, vous montre déjà clairement combien nous avions
raison de dire que le Sillon oppose doctrine à doctrine, qu’il bâtit sa cité sur une théorie contraire à
la vérité catholique et qu’il fausse les notions essentielles et fondamentales qui règlent les rapports
sociaux dans toute société humaine. Cette opposition ressortira davantage encore des
considérations suivantes.

[Erreurs sur la liberté, l’autorité et l’obéissance]

[21] Le Sillon place primordialement l’autorité publique dans le peuple, de qui elle dérive ensuite
aux gouvernants, de telle façon cependant qu’elle continue à résider en lui. Or Léon XIII a
formellement condamné cette doctrine dans son encyclique « Diuturnum illud » du Principat
politique, où il dit : « Des modernes en grand nombre, marchant sur les traces de ceux qui, au
siècle dernier, se donnèrent le nom de philosophes, déclarent que toute puissance vient du peuple ;
qu’en conséquence ceux qui exercent le pouvoir dans la société ne l’exercent pas comme leur
autorité propre, mais comme une autorité à eux déléguée par le peuple et sous la condition qu’elle
puisse être révoquée par la volonté du peuple de qui ils la tiennent. Tout contraire est le sentiment
des catholiques qui font dériver le droit de commander de Dieu, comme de son principe naturel
et nécessaire »
1. Sans doute le Sillon fait descendre de Dieu cette autorité qu’il place d’abord dans
le peuple, mais de telle sorte qu’« elle remonte d’en bas pour aller en haut, tandis que dans
l’organisation de l’Église le pouvoir descend d’en haut pour aller en bas »
2. Mais outre qu’il est
anormal que la délégation monte, puisqu’il est de sa nature de descendre, Léon XIII a réfuté par
avance cette tentative de conciliation de la doctrine catholique avec l’erreur du philosophisme. Car
il poursuit : « Il importe de le remarquer ici ; ceux qui président au gouvernement de la chose
publique peuvent bien, en certains cas être élus par la volonté et le jugement de la multitude, sans
répugnance ni opposition avec la doctrine catholique. Mais si ce choix désigne le gouvernant, il ne
lui confère pas l’autorité de gouverner ; il ne délègue pas le pouvoir, il désigne la personne qui en
sera investie »
3.
[22] Au reste, si le peuple demeure le détenteur du pouvoir, que devient l’autorité ? une ombre,
un mythe ; il n’y a plus de loi proprement dite, il n’y a plus d’obéissance. Le Sillon l’a reconnu ;
puisqu’en effet il réclame, au nom de la dignité humaine, la triple émancipation politique,
économique et intellectuelle, la cité future à laquelle il travaille n’aura plus de maîtres ni de
serviteurs ; les citoyens y seront tous libres, tous camarades, tous rois. Un ordre, un précepte serait
un attentat à la liberté, la subordination à une supériorité quelconque serait une diminution de
l’homme, l’obéissance une déchéance. Est-ce ainsi, Vénérables Frères, que la doctrine
traditionnelle de l’Église nous représente les relations sociales dans la cité même la plus parfaite
possible ? Est-ce que toute société de créatures indépendantes et inégales par nature n’a pas besoin
1
« Imo recentiores perplures, eorum vestigiis ingredientes, qui sibi superiore sæculo philosophorum nomen
inscripserunt, omnem inquiunt potestatem a populo esse : quare qui eam in civitate gerunt, ab iis non uti suam geri,
sed ut a populo sibi mandatam, et hac quidem lege, ut populi ipsius voluntate a quo mandata est revocari possit. Ab
his vero dissentiunt catholici homines, qui ius imperandi a Deo repetunt veluti a naturali necessarioque principio ».
2
Marc Sangnier, Discours de Rouen, 1907.
3
« Interest autem attendere hac loco eos qui reipublicæ præfuturi sint posse in quibusdam caussis voluntate
iudicioque deligi multituduinis, non adversante neque repugnante doctrina catholica. Quo sane delectu designatur
princeps, non conferuntur iura principatus, neque mandatur imperium, sed statuitur a quo sit gerendum ».
d’une autorité qui dirige leur activité vers le bien commun et qui impose sa loi ? Et si dans la
société il se trouve des êtres pervers (et il y en aura toujours), l’autorité ne devra-t-elle pas être
d’autant plus forte que l’égoïsme des méchants sera plus menaçant ? Ensuite, peut-on dire avec
une ombre de raison qu’il y a incompatibilité entre l’autorité et la liberté, à moins de se tromper
lourdement sur le concept de la liberté ? Peut-on enseigner que l’obéissance est contraire à la
dignité humaine et que l’idéal serait de la remplacer par « l’autorité consentie » ? Est-ce que
l’apôtre saint Paul n’avait pas en vue la société humaine à toutes ses étapes possibles, quand il
prescrivait aux fidèles d’être soumis à toute autorité ? Est-ce que l’obéissance aux hommes en tant
que représentants légitimes de Dieu, c’est-à-dire en fin de compte l’obéissance à Dieu, abaisse
l’homme et le ravale au-dessous de lui-même ? Est-ce que l’état religieux fondé sur l’obéissance
serait contraire à l’idéal de la nature humaine ? Est-ce que les Saints, qui ont été les plus
obéissants des hommes étaient des esclaves et des dégénérés ? Est-ce qu’enfin on peut imaginer un
état social, où Jésus-Christ revenu sur terre ne donnerait plus l’exemple de l’obéissance et ne dirait
plus : Rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu ?
[Erreurs du Sillon sur l’égalité et la justice]
[23] Le Sillon, qui enseigne de pareilles doctrines et les met en pratique dans sa vie intérieure,
sème donc parmi votre jeunesse catholique des notions erronées et funestes sur l’autorité, la liberté
et l’obéissance. Il n’en est pas autrement de la justice et de l’égalité. Il travaille, dit-il, à réaliser
une ère d’égalité qui serait par là même une ère de meilleure justice. Ainsi pour lui, toute inégalité
de condition est une injustice ou, au moins, une moindre justice ! Principe souverainement
contraire à la nature des choses, générateur de jalousie et d’injustice et subversif de tout ordre
social. Ainsi la démocratie seule inaugurera le règne de la parfaite justice ! N’est-ce pas une injure
faite aux autres formes de gouvernement qu’on ravale, de la sorte, au rang de gouvernements de
pis-aller impuissants ? Au reste le Sillon se heurte encore sur ce point à l’enseignement de
Léon XIII. Il aurait pu lire dans l’Encyclique déjà citée du Principat politique que « la justice
sauvegardée, il n’est pas interdit aux peuples de se donner le gouvernement qui répond le mieux à
leur caractère ou aux institutions et coutumes qu’ils ont reçus de leurs ancêtres »
1
; et l’Encyclique
fait allusion à la triple forme de gouvernement bien connue. Elle suppose donc que la justice est
compatible avec chacune d’elles. Et l’Encyclique sur la condition des ouvriers n’affirme-t-elle pas
clairement la possibilité de restaurer la justice dans les organisations actuelles de la société,
puisqu’elle en indique les moyens. Or, sans aucun doute, Léon XIII entendait parler, non pas
d’une justice quelconque, mais de la justice parfaite. En enseignant donc que la justice est
compatible avec les trois formes de gouvernement qu’on sait, il enseignait que, sous ce rapport, la
Démocratie ne jouit pas d’un privilège spécial. Les Sillonistes qui prétendent le contraire, ou bien
refusent d’écouter l’Église ou se forment de la justice et de l’égalité un concept qui n’est pas
catholique.

[Erreurs du Sillon sur la fraternité et la charité]

[24] Il en est de même de la notion de la fraternité, dont ils mettent la base dans l’amour des
intérêts communs, ou, par-delà toutes les philosophies et toutes les religions, dans la simple
notion d’humanité, englobant ainsi dans le même amour et une égale tolérance tous les hommes
1
« Quamorbem, salva iustitia, non prohibentur populi illud sibi genus comparare reipublicæ, quod aut ipsorum
ingenio aut maiorum institutis moribusque magis respondeat ».

avec toutes leurs misères, aussi bien intellectuelles et morales que physiques et temporelles. Or la
doctrine catholique nous enseigne que le premier devoir de la charité n’est pas dans la tolérance
des convictions erronées, quelque sincères qu’elles soient, ni dans l’indifférence théorique ou
pratique pour l’erreur ou le vice où nous voyons plongés nos frères, mais dans le zèle pour leur
amélioration intellectuelle et morale non moins que pour leur bien-être matériel. Cette même
doctrine catholique nous enseigne aussi que la source de l’amour du prochain se trouve dans
l’amour de Dieu, père commun et fin commune de toute la famille humaine, et dans l’amour de
Jésus-Christ, dont nous sommes les membres au point que soulager un malheureux c’est faire du
bien à Jésus-Christ lui-même. Tout autre amour est illusion ou sentiment stérile et passager.
Certes l’expérience humaine est là, dans les sociétés païennes ou laïques de tous les temps, pour
prouver qu’à certaines heures la considération des intérêts communs ou de la similitude de nature
pèse fort peu devant les passions et les convoitises du cœur. Non, Vénérables Frères, il n’y a pas
de vraie fraternité en dehors de la charité chrétienne qui par amour pour Dieu et son Fils Jésus-
Christ, notre Sauveur, embrasse tous les hommes pour les soulager tous et pour les amener tous à
la même foi et au même bonheur du ciel. En séparant la fraternité de la charité chrétienne ainsi
entendue, la Démocratie, loin d’être un progrès, constituerait un recul désastreux pour la
civilisation. Car si l’on veut arriver, et nous le désirons de toute notre âme, à la plus grande
somme de bien-être possible pour la société et pour chacun de ses membres par la fraternité, ou
comme on dit encore par la solidarité universelle, il faut l’union des esprits dans la vérité, l’union
des volontés dans la morale, l’union des cœurs dans l’amour de Dieu et de son Fils, Jésus-Christ.
Or cette union n’est réalisable que par la charité catholique, laquelle, seule par conséquent, peut
conduire les peuples dans la marche du progrès vers l’idéal de la civilisation.
[Erreur fondamentale du Sillon : fausse idée de la dignité humaine]
[25] Enfin à la base de toutes les falsifications des notions sociales fondamentales, le Sillon place
une fausse idée de la dignité humaine. D’après lui, l’homme ne sera vraiment homme, digne de ce
nom, que du jour où il aura acquis une conscience éclairée, forte, indépendante, autonome,
pouvant se passer de maître, ne s’obéissant qu’à elle-même et capable d’assumer et de porter, sans
forfaire, les plus graves responsabilités. Voilà de ces grands mots avec lesquels on exalte le
sentiment de l’orgueil humain ; tel un rêve qui entraîne l’homme sans lumière, sans guide et sans
secours dans la voie de l’illusion, où, en attendant le grand jour de la pleine conscience, il sera
dévoré par l’erreur et les passions. Et ce grand jour quand viendra-t-il ? À moins de changer la
nature humaine (ce qui n’est pas au pouvoir du Sillon) viendra-t-il jamais ? Est-ce que les Saints,
qui ont porté la dignité humaine à son apogée, avaient cette dignité-là ? Et les humbles de la terre,
qui ne peuvent monter si haut, et qui se contentent de tracer modestement leur sillon, au rang que
la Providence leur a assigné, en remplissant énergiquement leurs devoirs dans l’humilité,
l’obéissance et la patience chrétienne, ne seraient-ils pas dignes du nom d’hommes, eux que le
Seigneur tirera un jour de leur condition obscure pour les placer au ciel parmi les princes de son
peuple ?
[26] Nous arrêtons là nos réflexions sur les erreurs du Sillon. Nous ne prétendons pas épuiser le
sujet, car il y aurait encore à attirer votre attention, sur d’autres points également faux et
dangereux, par exemple, sur sa manière de comprendre le pouvoir coercitif de l’Église. Il importe
maintenant de voir l’influence de ces erreurs sur la conduite pratique du Sillon et sur son action
sociale.

[L’esprit et les méthodes du Sillon – suppression de toute hiérarchie]

[27] Les doctrines du Sillon ne restent pas dans le domaine de l’abstraction philosophique. Elles
sont enseignées à la jeunesse catholique, et, bien plus, on s’essaie à les vivre. Le Sillon se regarde
comme le noyau de la cité future ; il la reflète donc aussi fidèlement que possible. En effet, il n’y a
pas de hiérarchie dans le Sillon. L’élite qui le dirige s’est dégagée de la masse par sélection, c’est-àdire
en s’imposant par son autorité morale et par ses vertus. On y entre librement, comme
librement on en sort. Les études s’y font sans maître, tout au plus avec un conseiller. Les cercles
d’études sont de véritables coopératives intellectuelles, où chacun est tout ensemble maître et
élève. La camaraderie la plus absolue règne entre les membres et met en contact total leurs âmes ;
de là, l’âme commune du Sillon. On l’a défini « une amitié ». Le prêtre lui-même, quand il y entre,
abaisse l’éminente dignité de son sacerdoce, et, par le plus étrange renversement des rôles, se fait
élève, se met au niveau de ses jeunes amis et n’est plus qu’un camarade.

[Défiance envers l’autorité de l’Église]

[28] Dans ces habitudes démocratiques et les théories sur la cité idéale qui les inspirent, vous
reconnaîtrez, Vénérables Frères, la cause secrète des manquements disciplinaires que vous avez
dû, si souvent, reprocher au Sillon. Il n’est pas étonnant que vous ne trouviez pas chez les chefs et
chez leurs camarades ainsi formés, fussent-ils séminaristes ou prêtres, le respect, la docilité et
l’obéissance qui sont dus à vos personnes et à votre autorité ; que vous sentiez de leur part une
sourde opposition, et que vous ayez le regret de les voir se soustraire totalement, ou, quand ils y
sont forcés par l’obéissance, se livrer avec dégoût à des œuvres non sillonistes. Vous êtes le passé ;
eux sont les pionniers de la civilisation future. Vous représentez la hiérarchie, les inégalités
sociales, l’autorité et l’obéissance : institutions vieillies, auxquelles leurs âmes, éprises d’un autre
idéal, ne peuvent plus se plier. Nous avons sur cet état d’esprit le témoignage de faits douloureux,
capables d’arracher des larmes ; et nous ne pouvons, malgré notre longanimité, nous défendre d’un
juste sentiment d’indignation. Eh quoi ! on inspire à votre jeunesse catholique la défiance envers
l’Église, leur mère ; on leur apprend que depuis dix-neuf siècles elle n’a pas encore réussi dans le
monde à constituer la société sur ses vraies bases ; qu’elle n’a pas compris les notions sociales de
l’autorité, de la liberté, de l’égalité, de la fraternité et de la dignité humaine ; que les grands
évêques et les grands monarques, qui ont créé et si glorieusement gouverné la France n’ont pas su
donner à leur peuple, ni la vraie justice ni le vrai bonheur, parce qu’ils n’avaient pas l’idéal du
Sillon !
[29] Le souffle de la Révolution a passé par là, et nous pouvons conclure que si les doctrines
sociales du Sillon sont erronées, son esprit est dangereux et son éducation funeste.
[30] Mais alors que devons-nous penser de son action dans l’Église, lui dont le catholicisme est si
pointilleux que d’un peu plus, à moins d’embrasser sa cause, on serait, à ses yeux, un ennemi
intérieur du catholicisme et l’on ne comprendrait rien à l’Évangile et à Jésus-Christ ? Nous
croyons bon d’insister sur cette question, parce que c’est précisément son ardeur catholique qui a
valu au Sillon, jusque dans ces derniers temps, de précieux encouragements et d’illustres suffrages.
Eh bien ! devant les paroles et les faits nous sommes obligés de dire que dans son action comme
dans sa doctrine le Sillon ne donne pas satisfaction à l’Église.

[L’Église inféodée à un parti politique]

[31] D’abord son catholicisme ne s’accommode que de la forme du gouvernement démocratique,
qu’il estime être la plus favorable à l’Église et se confondre pour ainsi dire avec elle ; il inféode
donc sa religion à un parti politique. Nous n’avons pas à démontrer que l’avènement de la
démocratie universelle n’importe pas à l’action de l’Église dans le monde ; nous avons déjà rappelé
que l’Église a toujours laissé aux nations le souci de se donner le gouvernement qu’elles estiment
le plus avantageux pour leurs intérêts. Ce que nous voulons affirmer encore une fois, après notre
prédécesseur, c’est qu’il y a erreur et danger à inféoder, par principe, le catholicisme à une forme
de gouvernement ; erreur et danger qui sont d’autant plus grands lorsqu’on synthétise la religion
avec un genre de démocratie dont les doctrines sont erronées. Or c’est le cas du Sillon ; lequel, par
le fait, et pour une forme politique spéciale, en compromettant l’Église, divise les catholiques,
arrache la jeunesse et même des prêtres et des séminaristes à l’action simplement catholique et
dépense, en pure perte, les forces vives d’une partie de la nation.

[L’Église laissée sans défense sur le terrain politique]

[32] Et voyez, Vénérables Frères, une étonnante contradiction. C’est précisément parce que la
religion doit dominer tous les partis, c’est en invoquant ce principe que le Sillon s’abstient de
défendre l’Église attaquée. Certes ce n’est pas l’Église qui est descendue dans l’arène politique ; on
l’y a entraînée et pour la mutiler et pour la dépouiller. Le devoir de tout catholique n’est-il donc
pas d’user des armes politiques qu’il tient en mains pour la défendre, et aussi pour forcer la
politique à rester dans son domaine et à ne s’occuper de l’Église que pour lui rendre ce qui lui est
dû ? Eh bien ! en face de l’Église ainsi violentée, on a souvent la douleur de voir les Sillonistes se
croiser les bras, si ce n’est qu’à la défendre ils trouvent leur compte ; on les voit dicter ou soutenir
un programme qui nulle part ni à aucun degré ne révèle le catholique. Ce qui n’empêche pas les
mêmes hommes, en pleine lutte politique, sous le coup d’une provocation, d’afficher
publiquement leur foi. Qu’est-ce à dire, sinon qu’il y a deux hommes dans le Silloniste : l’individu
qui est catholique ; le Silloniste, l’homme d’action, qui est neutre.

[Action silloniste et Action catholique]

[33] Il fut un temps où le Sillon, comme tel, était formellement catholique. En fait de force
morale, il ne connaissait que la force catholique, et il allait proclamant que la démocratie serait
catholique ou qu’elle ne serait pas. Un moment vint où il se ravisa. Il laissa à chacun sa religion ou
sa philosophie. Il cessa lui-même de se qualifier de catholique, et à la formule : « la démocratie
sera catholique », il substitua cette autre : « la démocratie ne sera pas anticatholique », pas plus
d’ailleurs qu’anti-juive ou anti-boudhiste. Ce fut l’époque du plus grand Sillon. On appela à la
construction de la cité future tous les ouvriers de toutes les religions et de toutes les sectes. On ne
leur demanda que d’embrasser le même idéal social, de respecter toutes les croyances et d’apporter
un certain appoint de forces morales. Certes, proclamait-on, « les chefs du Sillon mettent leur foi
religieuse au-dessus de tout. Mais peuvent-ils ôter aux autres le droit de puiser leur énergie
morale là où ils peuvent ? En revanche, ils veulent que les autres respectent leur droit, à eux, de la
puiser dans la foi catholique. Ils demandent donc à tous ceux qui veulent transformer la société
présente dans le sens de la démocratie de ne pas se repousser mutuellement à cause des
convictions philosophiques ou religieuses qui peuvent les séparer, mais de marcher la main dans la
main, non pas en renonçant à leurs convictions, mais en essayant de faire sur le terrain des réalités
pratiques la preuve de l’excellence de leurs convictions personnelles. Peut-être sur ce terrain de
l’émulation entre âmes attachées à différentes convictions religieuses ou philosophiques l’union
pourra se réaliser »
1.Et l’on déclara en même temps (comment cela pouvait-il s’accomplir ?) que le
petit Sillon catholique serait l’âme du grand Sillon cosmopolite.
[34] Récemment le nom du plus grand Sillon a disparu, et une nouvelle organisation est
intervenue, sans modifier, bien au contraire, l’esprit et le fond des choses « pour mettre de l’ordre
dans le travail et organiser les diverses forces d’activité. Le Sillon reste toujours une âme, un esprit,
qui se mêlera aux groupes et inspirera leur activité ». Et tous les groupements nouveaux, devenus
en apparence autonomes : catholiques, protestants, libres penseurs, sont priés de se mettre à
l’œuvre. « Les camarades catholiques travailleront entre eux dans une organisation spéciale à
s’instruire et à s’éduquer. Les démocrates protestants et libres penseurs en feront autant de leur
côté. Tous, catholiques, protestants et libres penseurs auront à cœur d’armer la jeunesse, non pas
pour une lutte fratricide, mais pour une généreuse émulation sur le terrain des vertus sociales et
civiques »
2.
[35] Ces déclarations et cette nouvelle organisation de l’action silloniste appellent de bien graves
réflexions.
[36] Voici fondée par des catholiques une association interconfessionnelle, pour travailler à la
réforme de la civilisation, œuvre religieuse au premier chef ; car pas de vraie civilisation sans
civilisation morale, et pas de vraie civilisation morale sans la vraie religion : c’est une vérité
démontrée, c’est un fait d’histoire. Et les nouveaux Sillonistes ne pourront pas prétexter qu’ils ne
travailleront que « sur le terrain des réalités pratiques » où la diversité des croyances n’importe pas.
Leur chef sent si bien cette influence des convictions de l’esprit sur le résultat de l’action, qu’il les
invite, à quelque religion qu’ils appartiennent, à « faire sur le terrain des réalités pratiques la
preuve de l’excellence de leurs convictions personnelles ». Et avec raison, car les réalisations
pratiques revêtent le caractère des convictions religieuses, comme les membres d’un corps jusqu’à
leurs dernières extrémités reçoivent leur forme du principe vital qui l’anime.
[37] Ceci dit, que faut-il penser de la promiscuité où se trouveront engagés les jeunes catholiques
avec des hétérodoxes et des incroyants de toute sorte dans une œuvre de cette nature ? N’est-elle
pas mille fois plus dangereuse pour eux qu’une association neutre ? Que faut-il penser de cet appel
à tous les hétérodoxes et à tous les incroyants à prouver l’excellence de leurs convictions sur le
terrain social, dans une espèce de concours apologétique, comme si ce concours ne durait pas
depuis dix-neuf siècles, dans des conditions moins dangereuses pour la foi des fidèles et tout en
l’honneur de l’Église Catholique ? Que faut-il penser de ce respect de toutes les erreurs et de
l’invitation étrange, faite par un catholique à tous les dissidents, de fortifier leurs convictions par
l’étude et d’en faire des sources toujours plus abondantes de forces nouvelles ? Que faut-il penser
d’une association où toutes les religions et même la libre-pensée peuvent se manifester hautement,
à leur aise ? car les Sillonistes qui dans les conférences publiques et ailleurs proclament fièrement
leur foi individuelle n’entendent certainement pas fermer la bouche aux autres et empêcher le
protestant d’affirmer son protestantisme et le sceptique son scepticisme. Que penser enfin d’un
catholique qui, en entrant dans son cercle d’études, laisse son catholicisme à la porte, pour ne pas
effrayer ses camarades, qui « rêvant d’une action sociale désintéressée répugnent à la faire servir au
triomphe d’intérêts, de coteries ou même de convictions quelles qu’elles soient ». Telle est la
profession de foi du nouveau comité démocratique d’action sociale, qui a hérité de la plus grande
1
Marc Sangnier, Discours de Rouen, 1907.
2
Marc Sangnier, Paris, Mai 1910.

tâche de l’ancienne organisation et qui, dit-il, « brisant l’équivoque entretenue autour du plus
grand Sillon tant dans les milieux réactionnaires que dans les milieux anticléricaux », est ouvert à
tous les hommes « respectueux des forces morales et religieuses et convaincus qu’aucune
émancipation sociale véritable n’est possible sans le ferment d’un généreux idéalisme ».
[38] Oui, hélas ! l’équivoque est brisée ; l’action sociale du Sillon n’est plus catholique ; le
Silloniste, comme tel, ne travaille pas pour une coterie et « l’Église, il le dit, ne saurait à aucun
titre être bénéficiaire des sympathies que son action pourra susciter ». Étrange insinuation
vraiment ! On craint que l’Église ne profite de l’action sociale du Sillon dans un but égoïste et
intéressé, comme si tout ce qui profite à l’Église ne profitait pas à l’humanité ! Étrange
renversement des idées : c’est l’Église qui serait la bénéficiaire de l’action sociale, comme si les plus
grands économistes n’avaient pas reconnu et démontré que c’est l’action sociale, qui, pour être
sérieuse et féconde, doit bénéficier de l’Église. Mais plus étranges encore, effrayantes et
attristantes à la fois, sont l’audace et la légèreté d’esprit d’hommes qui se disent catholiques, qui
rêvent de refondre la société dans de pareilles conditions et d’établir sur terre, par-dessus l’Église
Catholique, « le règne de la justice et de l’amour », avec des ouvriers venus de toute part, de toutes
religions ou sans religion, avec ou sans croyances, pourvu qu’ils oublient ce qui les divise : leurs
convictions religieuses et philosophiques, et qu’ils mettent en commun ce qui les unit : un
généreux idéalisme et des forces morales prises « où ils peuvent ». Quand on songe à tout ce qu’il a
fallu de forces, de science, de vertus surnaturelles pour établir la cité chrétienne, et les souffrances
de millions de martyrs, et les lumières des Pères et des Docteurs de l’Église, et le dévouement de
tous les héros de la charité, et une puissante hiérarchie née du Ciel, et des fleuves de grâce divine,
et le tout édifié, relié, compénétré par la Vie et l’Esprit de Jésus-Christ, la Sagesse de Dieu, le
Verbe fait homme, quand on songe, disons-nous, à tout cela, on est effrayé de voir de nouveaux
apôtres s’acharner à faire mieux avec la mise en commun d’un vague idéalisme et de vertus
civiques. Que vont-ils produire ? qu’est-ce qui va sortir de cette collaboration ? Une construction
purement verbale et chimérique, où l’on verra miroiter pêle-mêle et dans une confusion
séduisante les mots de liberté, de justice, de fraternité et d’amour, d’égalité et d’exaltation
humaine, le tout basé sur une dignité humaine mal comprise. Ce sera une agitation tumultueuse,
stérile pour le but proposé et qui profitera aux remueurs de masses moins utopistes. Oui,
vraiment, on peut dire que le Sillon convoie le socialisme l’œil fixé sur une chimère.
[Préparation d’une cité future, d’une Église universelle sans dogmes, ni hiérarchie]
[39] Nous craignons qu’il n’y ait encore pire. Le résultat de cette promiscuité en travail, le
bénéficiaire de cette action sociale cosmopolite, ne peut être qu’une démocratie qui ne sera ni
catholique, ni protestante, ni juive ; une religion (car le Sillonisme, les chefs l’ont dit, est une
religion) plus universelle que l’Église catholique, réunissant tous les hommes devenus enfin frères
et camarades dans « le règne de Dieu ». – « On ne travaille pas pour l’Église, on travaille pour
l’humanité. »
[40] Et maintenant, pénétrés de la plus vive tristesse, nous nous demandons, Vénérables Frères,
ce qu’est devenu le catholicisme du Sillon. Hélas ! Lui qui donnait autrefois de si belles espérances,
ce fleuve limpide et impétueux a été capté dans sa marche par les ennemis modernes de l’Église et
ne forme plus dorénavant qu’un misérable affluent du grand mouvement d’apostasie, organisé,
dans tous les pays, pour l’établissement d’une Église universelle qui n’aura ni dogmes ni
hiérarchie, ni règle pour l’esprit ni frein pour les passions, et qui, sous prétexte de liberté et de
dignité humaine, ramènerait dans le monde, si elle pouvait triompher, le règne légal de la ruse et
de la force, et l’oppression des faibles, de ceux qui souffrent et qui travaillent.
[41] Nous ne connaissons que trop les sombres officines où l’on élabore ces doctrines délétères,
qui ne devraient pas séduire des esprits clairvoyants. Les chefs du Sillon n’ont pu s’en défendre ;
l’exaltation de leurs sentiments, l’aveugle bonté de leur cœur, leur mysticisme philosophique mêlé
d’une part d’illuminisme les ont entraînés vers un nouvel évangile, dans lequel ils ont cru voir le
véritable Évangile du Sauveur, au point qu’ils osent traiter Notre Seigneur Jésus-Christ avec une
familiarité souverainement irrespectueuse et que, leur idéal étant apparenté à celui de la
Révolution, ils ne craignent par de faire entre l’Évangile et la Révolution des rapprochements
blasphématoires, qui n’ont pas l’excuse d’avoir échappé à quelque improvisation tumultueuse.

[L’Évangile et Jésus-Christ défigurés]

[42] Nous voulons attirer votre attention, Vénérables Frères, sur cette déformation de l’Évangile
et du caractère sacré de Notre-Seigneur Jésus-Christ, Dieu et Homme, pratiquée dans le Sillon et
ailleurs. Dès que l’on aborde la question sociale, il est de mode dans certains milieux d’écarter
d’abord la Divinité de Jésus-Christ, et puis de ne parler que de sa souveraine mansuétude, de sa
compassion pour toutes les misères humaines, de ses pressantes exhortations à l’amour du
prochain et à la fraternité. Certes Jésus nous a aimés d’un amour immense, infini, et Il est venu
sur terre souffrir et mourir pour que, réunis autour de Lui, dans la justice et l’amour, animés des
mêmes sentiments de charité mutuelle, tous les hommes vivent dans la paix et le bonheur. Mais à
la réalisation de ce bonheur temporel et éternel Il a mis, avec une souveraine autorité, la condition
que l’on fasse partie de son troupeau, que l’on accepte sa doctrine, que l’on pratique la vertu et
qu’on se laisse enseigner et guider par Pierre et ses successeurs. Puis si Jésus a été bon pour les
égarés et les pécheurs, Il n’a pas respecté leurs convictions erronées, quelque sincères qu’elles
parussent ; il les a tous aimés pour les instruire, les convertir et les sauver. S’Il a appelé à Lui, pour
les soulager, ceux qui peinent et qui souffrent, ce n’a pas été pour leur prêcher la jalousie d’une
égalité chimérique. S’Il a relevé les humbles, ce n’a pas été pour leur inspirer le sentiment d’une
dignité indépendante et rebelle à l’obéissance. Si son Cœur débordait de mansuétude pour les
âmes de bonne volonté, Il a su également s’armer d’une sainte indignation contre les profanateurs
de la maison de Dieu, contre les misérables qui scandalisent les petits, contre les autorités qui
accablent le peuple sous le poids de lourds fardeaux sans y mettre le doigt pour les soulever. Il a
été aussi fort que doux ; il a grondé, menacé, châtié, sachant et nous enseignant que souvent la
crainte est le commencement de la sagesse et qu’il convient parfois de couper un membre pour
sauver le corps. Enfin Il n’a pas annoncé pour la société future le règne d’une félicité idéale, d’où
la souffrance serait bannie ; mais par ses leçons et par ses exemples, Il a tracé le chemin du
bonheur possible sur terre et du bonheur parfait au Ciel : la voie royale de la Croix. Ce sont là des
enseignements qu’on aurait tort d’appliquer seulement à la vie individuelle en vue du salut éternel ;
ce sont des enseignements éminemment sociaux, et ils nous montrent en Notre-Seigneur Jésus-
Christ autre chose qu’un humanitarisme sans consistance et sans autorité.

[Le clergé et l’action sociale]

[43] Pour vous, Vénérables Frères, continuez activement l’œuvre du Sauveur des hommes par
l’imitation de sa douceur et de sa force. Inclinez-vous vers toutes les misères, qu’aucune douleur
n’échappe à votre sollicitude pastorale, qu’aucune plainte ne vous trouve indifférents. Mais aussi,
prêchez hardiment leurs devoirs aux grands et aux petits ; il vous appartient de former la
conscience du peuple et des pouvoirs publics. La question sociale sera bien près d’être résolue,
lorsque les uns et les autres, moins exigeants sur leurs droits mutuels, rempliront plus exactement
leurs devoirs.
[44] De plus, comme dans le conflit des intérêts, et surtout dans la lutte avec des forces
malhonnêtes, la vertu d’un homme, sa sainteté même ne suffit pas toujours à lui assurer le pain
quotidien, et que les rouages sociaux devraient être organisés de telle façon que par leur jeu
naturel ils paralysent les efforts des méchants et rendent abordable à toute bonne volonté sa part
légitime de félicité temporelle, nous désirons vivement que vous preniez une part active à
l’organisation de la société dans ce but. Et à cette fin, pendant que vos prêtres se livreront avec
ardeur au travail de la sanctification des âmes, de la défense de l’Église, et aux œuvres de charité
proprement dites, vous en choisirez quelques-uns, actifs et d’esprit pondéré, munis des grades de
docteurs en philosophie et en théologie, et possédant parfaitement l’histoire de la civilisation
antique et moderne, et vous les appliquerez aux études moins élevées et plus pratiques de la
science sociale, pour les mettre, en temps opportun à la tête de vos œuvres d’action catholique.
Toutefois que ces prêtres ne se laissent pas égarer, dans le dédale des opinions contemporaines,
par le mirage d’une fausse démocratie ; qu’ils n’empruntent pas à la rhétorique des pires ennemis
de l’Église et du peuple un langage emphatique plein de promesses aussi sonores qu’irréalisables.
Qu’ils soient persuadés que la question sociale et la science sociale ne sont pas nées d’hier ; que, de
tout temps, l’Église et l’État, heureusement concertés, ont suscité dans ce but des organisations
fécondes ; que l’Église, qui n’a jamais trahi le bonheur du peuple par des alliances
compromettantes, n’a pas à se dégager du passé et qu’il lui suffit de reprendre, avec le concours
des vrais ouvriers de la restauration sociale, les organismes brisés par la Révolution et de les
adapter, dans le même esprit chrétien qui les a inspirés, au nouveau milieu créé par l’évolution
matérielle de la société contemporaine : car les vrais amis du peuple ne sont ni révolutionnaires, ni
novateurs, mais traditionalistes.

[Mesures pratiques]

[45] Cette œuvre éminemment digne de votre zèle pastoral, nous désirons que, loin d’y faire
obstacle, la jeunesse du Sillon, dégagée de ses erreurs, y apporte dans l’ordre et la soumission
convenables un concours loyal et efficace.
[46] Nous tournant donc vers les chefs du Sillon, avec la confiance d’un Père qui parle à ses
enfants, nous leur demandons pour leur bien, pour le bien de l’Église et de la France, de vous
céder leur place. Nous mesurons, certes, l’étendue du sacrifice que nous sollicitons d’eux, mais
nous les savons assez généreux pour l’accomplir, et, d’avance, au nom de Notre-Seigneur Jésus-
Christ, dont nous sommes l’indigne représentant, nous les en bénissons. Quant aux membres du
Sillon, nous voulons qu’ils se rangent par diocèses pour travailler sous la direction de leurs évêques
respectifs à la régénération chrétienne et catholique du peuple, en même temps qu’à l’amélioration
de son sort. Ces groupes diocésains seront, pour le moment, indépendants les uns des autres ; et
afin de bien marquer qu’ils ont brisé avec les erreurs du passé, ils prendront le nom de Sillons
catholiques et chacun de leurs membres ajoutera à son titre de Silloniste le même qualificatif de
catholique. Il va sans dire que tout Silloniste catholique restera libre de garder par ailleurs ses
préférences politiques, épurées de tout ce qui ne serait pas entièrement conforme, en cette
matière, à la doctrine de l’Église. Que si, Vénérables Frères, des groupes refusaient de se
soumettre à ces conditions, vous devriez les considérer comme refusant par le fait de se soumettre
à votre direction ; et, alors, il y aurait à examiner s’ils se confinent dans la politique ou l’économie
pure, ou s’ils persévèrent dans leurs anciens errements. Dans le premier cas, il est clair que vous
n’auriez pas plus à vous en occuper que du commun des fidèles ; dans le second, vous devriez agir
en conséquence, avec prudence mais avec fermeté. Les prêtres auront à se tenir totalement en
dehors des groupes dissidents et se contenteront de prêter le secours du saint ministère
individuellement à leurs membres, en leur appliquant au tribunal de la Pénitence les règles
communes de la morale relativement à la doctrine et à la conduite. Quant aux groupes
catholiques, les prêtres et les séminaristes, tout en les favorisant et en les secondant, s’abstiendront
de s’y agréger comme membres ; car il convient que la milice sacerdotale reste au-dessus des
associations laïques, mêmes les plus utiles et animées du meilleur esprit.
[47] Telles sont les mesures pratiques par lesquelles nous avons cru nécessaire de sanctionner
cette lettre sur le Sillon et les Sillonistes. Que le Seigneur veuille bien, nous l’en prions du fond de
l’âme, faire comprendre à ces hommes et à ces jeunes gens les graves raisons qui l’ont dictée, qu’Il
leur donne la docilité du cœur, avec le courage de prouver, en face de l’Église, la sincérité de leur
ferveur catholique ; et à vous, Vénérables Frères, qu’Il vous inspire pour eux, puisqu’ils sont
désormais vôtres, les sentiments d’une affection toute paternelle.
[48] C’est dans cet espoir, et pour obtenir ces résultats si désirables, que Nous vous accordons de
tout cœur, ainsi qu’à votre clergé et à votre peuple, la Bénédiction Apostolique.

Donné à Rome, près de Saint-Pierre, le 25 août 1910, la huitième année de Notre Pontificat.


Gilbert Chevalier

Messages : 250
Date d'inscription : 23/06/2015
Age : 65
Localisation : Pays de la Loire

Voir le profil de l'utilisateur http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message  Gilbert Chevalier le Mer 19 Aoû - 21:52

19 août :
Saint JEAN EUDES

SES LITANIES CHANTÉES



« Saint Jean Eudes,
auteur du culte liturgique des Sacrés-Cœurs de Jésus et de Marie,
priez pour nous. »


Gilbert Chevalier

Messages : 250
Date d'inscription : 23/06/2015
Age : 65
Localisation : Pays de la Loire

Voir le profil de l'utilisateur http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message  Gilbert Chevalier le Jeu 20 Aoû - 19:08

20 août :
Saint BERNARD




LE MEMORARE ou SOUVENEZ-VOUS :
l'oraison de Saint Bernard
qui est si puissante !




Souvenez-vous,
ô très miséricordieuse Vierge Marie,
qu’on n’a jamais entendu dire,
qu’aucun de ceux qui ont eu recours à votre protection,
imploré votre assistance ou réclamé vos suffrages,
ait été abandonné !
Animé d’une pareille confiance,
ô Vierge des vierges, ô ma Mère,
je viens à vous, j’ai recours à vous,
et gémissant sous le poids de mes péchés
je me prosterne à vos pieds :
Mère du Verbe incarné,
ne méprisez pas mes prières,
mais écoutez-les favorablement
et daignez les exaucer.
Amen.


Le Cantique de saint Louis-Marie Grignion de Montfort



« Qui que tu sois, pécheur,
si enfoncé et si endurci que tu te sentes dans le mal,
ne désespère pas !
Vas aux pieds de Marie :
implore son secours et tu seras sauvé ! »

(Saint Bernard)


Gilbert Chevalier

Messages : 250
Date d'inscription : 23/06/2015
Age : 65
Localisation : Pays de la Loire

Voir le profil de l'utilisateur http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message  Gilbert Chevalier le Ven 21 Aoû - 10:55

21 août :
Fête de Sainte JEANNE de CHANTAL
&
Naissance de Saint FRANÇOIS de SALES,
Fondateurs de l'Ordre de la Visitation Sainte-Marie



« Notre petite Congrégation est un ouvrage du Cœur de Jésus et Marie.
Le Sauveur mourant nous a enfantés par l’ouverture de son Sacré-Cœur. »

(Saint François de Sales à sainte Jeanne de Chantal, lettre du 10 juin 1611)



AUX RELIGIEUSES DE LA VISITATION
(cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort)



AUX FILLES DE LA SAGESSE
&
AUX RELIGIEUSES DE LA VISITATION

(cantiques de St Louis-Marie Grignion de Montfort)



« Il faut tout faire par amour, rien par force. »

(Saint François de Sales)

Gilbert Chevalier

Messages : 250
Date d'inscription : 23/06/2015
Age : 65
Localisation : Pays de la Loire

Voir le profil de l'utilisateur http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message  Gilbert Chevalier le Sam 22 Aoû - 11:49

2951- MÉTÉORITES

199- M erci aussi
E t grand merci,
R ien qu'un merci,
C 'est bien, merci,
I dem aussi, merci.

l'Aveugle-Vendéen
(10/08/2015)

2952- MÉTÉORITES

200- M ais priez mes enfants !
E t voilà le commencement !
R ien de plus beau assurément !
C 'est là comment
I l faut vivre vraiment !

l'Aveugle-Vendéen
(11/08/2015)

2953- MÉTÉORITES

201- Voici que la planète
A maintenant sa fête :
C'est septembre premier,
Et ça va décoiffer !

l'Aveugle-Vendéen
(11/08/2015)

2954- MÉTÉORITES

202- Hollywood est en fête
Car il vient voir la Bête
Qui a mis dans ses poches
Tout-tout et le cinoche.

l'Aveugle-Vendéen
(11/08/2015)

2955- MÉTÉORITES

203- Müller a fantasmé :
C'est un homme libéré !
La Bonino rigole :
C'est la femme à Bergole !

l'Aveugle-Vendéen
(11/08/2015)

2956- MÉTÉORITES

204- Oisiveté, oisiveté,
Que de gens tu as grillés,
Car de tous les péchés
Tu es la mère en vérité.

l'Aveugle-Vendéen
(11/08/2015)

2957- MÉTÉORITES

205- Quand je joue du piano,
J’essaie de ne pas jouer faux
Et de ne pas taper à côté,
Sinon je vais me promener.

l'Aveugle-Vendéen
(11/08/2015)

2958- OMBRE ET LUMIÈRE

(sur l’Ave Maria de Lourdes)

1- La Vierge Marie,
Depuis cinquante ans,
A été bannie
Par l’infâme Jean.

2- Ils l’ont expulsée
Du milieu d’entre eux
Puis découronnée
À Vatican II !

3- Elle fut démise
Par l’horrible Paul,
Laissée sans remise
Sous les deux Jean-Paul.

4- Elle est blasphémée
Sous l’impie Benoît
Et puis outragée
Du rouge François.

5- C’est la pénurie :
Tout a disparu !
C’est l’Apostasie :
Serons-nous vaincus ?

6- Plus de pénitence !
Plus de sacrements !
La mauvaise engeance
A serré ses rangs.

7- Des soi-disant papes,
Depuis 23 Jean,
Torpillent et frappent
L’Église et les gens !

8- Le dernier, le pire
Est l’Homme damné :
Il nous faut décrire
L’Homme de péché.

9- Ce fou plein de vices
Mets le comble à tout :
Le dernier supplice
Est son rendez-vous.

10- Et c’est Notre-Dame
Qui l’écrasera,
Et c’est dans les flammes
Que l’Impie ira !

11- La chose est certaine
Et fut annoncée
Par la grande Reine,
Vierge Immaculée.

12- Car l’Immaculée
Qui a tout prédit,
Fera d’Asmodée
Un fort grand débris.

13- C’est le faux concile
De Vatican II
Qui fit des débiles,
Des hommes sans Dieu.

14- Car c’est l’athéisme
Qui lors remplaça
Le catholicisme :
Oh ! que d’apostats !

15- Paul VI, cet infâme,
La messe changea,
Livra tout aux flammes,
Mit l’Église à bas.

16- Ce fut à Assise
Que le 2 Jean-Paul
Fonda son église
Des religions folles.

17- Monseigneur Lefebvre,
En pleine illusion,
Cassa, plein de fièvre,
Toute tradition.

18- Quoique domestique,
Tu vaincras l’erreur :
Tu es catholique !
Attends ton sauveur !

19- Ce sera Élie
Qui viendra alors,
Et sera finie
Cette ère de mort !

20- Hénoch accompagne
Le Prophète saint :
Tous deux font campagne
Contre le malin.

21- Mais avant que viennent
Ces deux Chandeliers,
C’est le temps où règne
L’Homme de péché.

22- Oui, règne la Bête
Sur l’humanité :
Toute la planète
Gémit, accablée.

23- Paul VI en personne,
L’Homme décrivit
Régnant en personne
Trois ans et demi.

24- Et les faux miracles
Viendront pulluler
Quand les faux oracles
Seront achevés.

25- Car l’Apostasie
A tout ravagé
Et l’hypocrisie
A tout ravalé !

26- Mais ce temps qui passe
Finira bientôt :
Il faut qu’il trépasse
Le François Zéro.

27- Est-ce lui la Bête
Qui ravage tout ?
Est-ce lui la tête
Des meutes de loups ?

28- Nous le saurons vite !
Mais avant il faut
Qu’il se ressuscite,
Mais ce sera faux.

29- Aujourd’hui il trime
Jusqu’à se hisser
Plus haut que les cîmes,
Car il est rusé !

30- Il sait bien y faire,
L’Homme de péché :
Il cherche à refaire
L’homme en son entier.

31- Il monte et il monte,
Ne cessant jamais :
Point ne se démonte,
Et rien ne l’effraie.

32- Point de rectitude
En l’Homme damné :
Il a l’habitude
De toujours pécher.

33- Le péché l’engraisse
Jusqu’à éclater
Au fond de sa caisse
Qu’il fait exploser !

34- C’est le sept décembre
Que le faux Paul VI
Devant tous ensemble
Il le décrivit.

35- Le portrait est juste,
Quoique terrifiant,
De cet homme injuste
Qui vit maintenant.

36- Voici que le cèdre
Sera mis à bas,
Et son polyèdre
Se consumera.

37- Il nous faut attendre
Que les deux Témoins
Veuillent bien descendre
Du paradis saint.

38- Et alors la guerre
Sera déclenchée
Contre ce Voltaire
Plein d’iniquité.

39- Il fera la gueule
Comme du dragon,
Broyant sous sa meule
Toute opposition.

40- Six-Six-Six oblige
Les petits et grands
A porter sa tige,
Son signe parlant !

41- Prenant les Prophètes,
Les mettra à mort :
Toute la planète
Rira de leur sort.

42- Mais la fin arrive
Pour ce mécréant
Sur les basses rives
Du gouffre béant.

*  *  *

1- Voilà que l’Église
Est ressuscitée :
Marie est remise
Et recouronnée !

2- Disparue la Bête
Au fond de l’enfer,
Et notre planète
Est toute en lumière.

3- Quel est ce miracle
Qui est advenu,
Et par quel oracle
Cela fut connu ?

4- L’annonce fut faite
Dès les temps anciens :
En ces jours de fête,
On la comprend bien.

5- Sur un tas de ruines,
Tout est reconstruit :
Finies les épines,
Et l’on reprend vie !

6- Voici que la messe
Est dite à nouveau :
Sont dans le hellfest
Faucille et marteau !

7- Sacrements valides,
Licites aussi,
Car le Grand-Bolide
Aux enfers se cuit !

8- Et plus de sous-papes
Vomissant le feu,
Mais un vrai grand Pape,
Des pasteurs joyeux !

9- Et un vrai Concile
Se teint en ce jour
Pour, le faux-concile
Bannir pour toujours !

10- Si la main fut lourde
Soixante-et-dix ans,
Nous voyons à Lourdes
Tout refleurissant !

11- Vierge Immaculée,
Vous voilà ici
Enfin glorifiée
Comme au Paradis !

12- Gloire soit au Père,
Au Fils Jésus-Christ
Dont vous êtes Mère,
Et au Saint-Esprit !

l'Aveugle-Vendéen
(11/08/2015)

2959- MÉTÉORITES

206- La tête rejoignant la queue,
Les temps sont arrivés :
Le cercle s'est refermé,
Celui de Vatican II,
Et la queue s'est dressée
Afin de défier Dieu.

l'Aveugle-Vendéen
(12/08/2015)

2960- MÉTÉORITES

207- Si tu vois un panneau rouge,
Surtout ne vois pas rouge,
Mais continue ton chemin
Sans t'occuper de rien.

http://lepeupledelapaix.forumactif.com/t31720p60-gilbert-chevalier-recite-le-chapelet-avec-vous#312969

l'Aveugle-Vendéen
(13/08/2015)

2961- MÉTÉORITES

208- La sainte Église catholique
Reçoit des coups de triques !
C'est là sa vocation :
Toujours des persécutions !

l'Aveugle-Vendéen
(13/08/2015)

2962- MÉTÉORITES

209- Le signe fut désastreux,
Le signe de Vatican II
Qui fit beaucoup de malheureux
Qui s'éloignèrent de Dieu.

l'Aveugle-Vendéen
(14/08/2015)

2963- MÉTÉORITES

210- De tous les anniversaires,
Le plus bel anniversaire
Est celui-là même
De notre baptême.

l'Aveugle-Vendéen
(14/08/2015)

2964- MÉTÉORITES

211- Que sort-il du Vatican
Aujourd'hui en notre temps ?
Rien de bon, assurément,
Car y loge le Satan
Qui est le roi des tyrans.

l'Aveugle-Vendéen
(14/08/2015)

2965- MÉTÉORITES

212- Conversion écologique :
Conversion excentrique !
Et disons-le tout haut :
Conversion d'artichaut !

l'Aveugle-Vendéen
(14/08/2015)

2966- MÉTÉORITES

213- Les cloches vont sonner
Pour les chrétiens d'Orient ?
On ferait mieux de les aider !
Donc, sonneries de boniments !

l'Aveugle-Vendéen
(14/08/2015)

2967- MÉTÉORITES

214- Le changement climatique
Ou main-mise maçonnique
Coupe le son où elle veut,
Mais elle sera coupée en deux.

l'Aveugle-Vendéen
(15/08/2015)

2968- MÉTÉORITES

215- Que veux-tu mon vieux,
On discute avec qui on peut ;
Et s'il n'y a personne pour discuter,
On est bien attrapé !
Morale de cette discussion :
J'aime bien le saucisson !

l'Aveugle-Vendéen
(15/08/2015)

2969- MÉTÉORITES

216- L’Apostasie a tout renversé,
Et pour ne pas se damner
Il faut surtout bien garder
La doctrine d’antiquité.

l'Aveugle-Vendéen
(15/08/2015)

2970- MÉTÉORITES

217- Dis ton Chapelet tous les jours
Et tu finiras bien tes jours,
Car le Chapelet du soir
Évite le désespoir.

l'Aveugle-Vendéen
(15/08/2015)

2971- MÉTÉORITES

218- Copains et copines,
Vous êtes des épines ;
Copines et copains,
Vous êtes du bon vin ;
Qu'on prenne les choses comme on veut,
On peut en faire ce qu'on peut,
On peut en faire ce qu'on veut :
Je vous dis salut, adieu !
Avec mes Ave Maria,
Qui me suive qui voudra :
C'est la meilleure liqueur
Que je verse en votre cœur.

l'Aveugle-Vendéen
(16/08/2015)

2972- MÉTÉORITES

219- Connaissez-vous le roi Arthur,
Et aussi la fée Mélusine ?
C’est la Bretagne, je vous assure
Que ce conte-là fascine.

l'Aveugle-Vendéen
(16/08/2015)

2973- MÉTÉORITES

220- Quand la nuit est bien sombre
Et les nuages très noirs,
Allons et reprenons espoir
Auprès de Notre-Dame des Ombres.
https://www.youtube.com/watch?v=ngrCTlEdMzM&index=25&list=PLkkHVphgJH9bjSzi9JnB1ewNrC4FVrWZo

l'Aveugle-Vendéen
(16/08/2015)

2974- MÉTÉORITES

221- Oh ! je te le dis, pleure :
Que s'exhale ton cœur,
Et qu'en la place des pleurs
Tu y mettes des fleurs.

l'Aveugle-Vendéen
(16/08/2015)

2975- MÉTÉORITES

222- L'efficacité de la prière
N’est pas celle que l’on croit,
Et ce ne sont pas nos lumières
Qui peuvent changer ses lois.

l'Aveugle-Vendéen
(17/08/2015)

2976- MÉTÉORITES

223- Si tu aimes la vitesse,
Il faut marcher lentement
Car autrement la détresse
Attend tes pas sûrement.

l'Aveugle-Vendéen
(17/08/2015)

2977- MÉTÉORITES

224- Dans la vie, que de surprises,
Et que de désillusions !
Et quelle en est la raison ?
Les raisons sont multiples,
Simples, doubles ou triples.
Mais quelquefois la surprise
Est bonne en vérité
Quand on sait l’apprécier
À sa juste valeur
En y mettant son cœur,
Et ma surprise à moi,
C’est l’Ave Maria !

l'Aveugle-Vendéen
(17/08/2015)

2978- MÉTÉORITES

225- L'hirondelle annonce le printemps
Comme l'on dit communément !
J'en connais qui annoncent le mauvais temps :
Ce sont les hirondelles d'appartement !

l'Aveugle-Vendéen
(17/08/2015)

2979- MÉTÉORITES

226- Nous sommes comme dans le temps
Du déluge et de Sodome,
Et voilà qu’arrive l’homme
De péché, fils de Satan.

l'Aveugle-Vendéen
(17/08/2015)

2980- MÉTÉORITES

227- Il faut faire ce qu'il faut,
Autrement dit la Volonté,
La Volonté du Très-Haut
En récitant Trois Ave.

l'Aveugle-Vendéen
(17/08/2015)

2981- MÉTÉORITES

228- Une nuit bien passée
Fait une bonne journée,
Mais une mauvaise nuit
Rend le jour tout gris.

l'Aveugle-Vendéen
(17/08/2015)

2982- MÉTÉORITES

229- Quand la nuit est venue,
Il faut se rappeler
Que le temps est venu
De dire Trois Ave.

l'Aveugle-Vendéen
(17/08/2015)

2983- MÉTÉORITES

230- Quand une chose est là,
Il ne faut pas la repousser
Mais au contraire y penser
Et voir ce qu’est cela,
Et si la chose est bonne,
À la bonne heure, tant mieux !
Mais si elle n’est pas bonne,
Sur elle on fait feu !

l'Aveugle-Vendéen
(18/08/2015)

2984- MÉTÉORITES

231- Dans le système solaire,
Il y a beaucoup de choses,
Et notamment des roses,
Mais seulement sur la terre.

l'Aveugle-Vendéen
(18/08/2015)

2985- MÉTÉORITES

232- Nous ne sommes pas des lapins,
Et pas davantage des zoziots.
Or on voudrait qu’un chacun
Fût un lapin ou un oiseau !

l'Aveugle-Vendéen
(18/08/2015)

2986- MÉTÉORITES

233- Le développement durable
Est tellement bien durable
Qu’il ne durera même pas
Quatre ans : un peu moins, et voilà !

l'Aveugle-Vendéen
(19/08/2015)

2987- MÉTÉORITES

234- Pour qui veut aller plus haut,
Qu’il aille chez Bergoliaut
Qui lui donnera un vélo,
Une moto, ou une auto…

l'Aveugle-Vendéen
(19/08/2015)

2988- MÉTÉORITES

235- Illusions inutiles
Sont illusions débiles :
Il ne faut pas s’y attacher
Mais aller outre et passer.

l'Aveugle-Vendéen
(19/08/2015)

2989- MÉTÉORITES

236- Prière du soir,
Prière d’espoir !
Prière du matin,
Et le ciel est serein.

l'Aveugle-Vendéen
(19/08/2015)

2990- MÉTÉORITES

237- Soyons toujours joyeux,
Quelles que soient les épreuves,
Et nous serons heureux
Un jour, mais sans épreuves !

l'Aveugle-Vendéen
(20/08/2015)

2991- MÉTÉORITES

238- Je salue tous les tubistes
Qui sur mon tube existent,
Et je leur dis : Allez,
Trois Ave récitez !
https://www.youtube.com/channel/UCMoLy6CQyJ3gPwGAdJ3wQyw

l'Aveugle-Vendéen
(20/08/2015)

2992- MÉTÉORITES

239- Bergolio m'a invité
A évangélisé
D'une nouvelle façon :
Avec mon accordéon !!!

l'Aveugle-Vendéen
(20/08/2015)

2993- MÉTÉORITES

240- Dans ma bergoliothèque,
J’ai trouvé un bouquin
Qui dit que ce méthèque
Est le fils du malin !

l'Aveugle-Vendéen
(21/08/2015)

2994- MÉTÉORITES

241- Sur l’autoroute de Bergole,
On fonce et on rigole,
Mais à force de rigoler,
On atterrit dans le fossé !

l'Aveugle-Vendéen
(21/08/2015)

2995- MÉTÉORITES

242- Bergolio a un cartable
Où se cache son diable
Du développement durable
Et du changement climatable.

l'Aveugle-Vendéen
(21/08/2015)

2996- MÉTÉORITES

243- Bergole à pontifex
A battu les records :
C’est le roi du latex,
Il est côté en or.

l'Aveugle-Vendéen
(21/08/2015)

2997- MÉTÉORITES

244- Bergolio est un type
À ne pas fréquenter
Car il mange des tripes
À la mode du Tche !

l'Aveugle-Vendéen
(21/08/2015)

2998- MÉTÉORITES

245- La vie s’en va comme une vapeur
Et les jours passent comme la fumée :
N’y attachons pas notre cœur
Pour n’être point damnés.

l'Aveugle-Vendéen
(21/08/2015)

2999- MÉTÉORITES

246- Le meilleur chapelet
Est le chapelet du cœur ;
Gardons notre chapelet
Car c’est lui le meilleur.

l'Aveugle-Vendéen
(21/08/2015)

3000- MÉTÉORITES

247- Mon poème trois-mille
Va taper dans le mil :
Bergole est antichrist,
Sûrement l’Antéchrist !

Gilbert Chevalier
l'Aveugle-Vendéen
(21/08/2015)


https://twitter.com/MontfortAJPM/status/634725548485427200/photo/1

Gilbert Chevalier

Messages : 250
Date d'inscription : 23/06/2015
Age : 65
Localisation : Pays de la Loire

Voir le profil de l'utilisateur http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message  Gilbert Chevalier le Sam 22 Aoû - 23:22

22 août :
Fête du CŒUR-IMMACULÉ de MARIE



« Notre très Saint Père le Pape Pie XII,
touché des graves malheurs,
dont les peuples chrétiens étaient affligés
à cause de l’horrible et cruelle guerre,
consacra pour toujours la Sainte Église universelle
et tout le genre humain
au Cœur-Immaculé de la bienheureuse Vierge et Mère
,
l’an 1942 en la fête de son Immaculée-Conception,
comme le Pape Léon XIII le fit autrefois au Sacré-Cœur de Jésus.
Afin de garder la mémoire de cette consécration,
Il ordonna, en l’étendant à l’Église universelle,
de célébrer la fête du Cœur-Immaculé de Marie le 22 août,
au lieu du jour Octave de l’Assomption, sous le rite double de 2e classe,
dans le but d’obtenir, par le secours de la bienheureuse Mère de Dieu,
la paix pour toutes les nations, la liberté de l’Église du Christ,
pour les pécheurs, le pardon de leurs fautes,
pour tous les fidèles,
d’être affermis dans l’amour de la pureté et la pratique des vertus.

[...]
Par ce culte l’Église rend au Cœur-Immaculé
de la bienheureuse Vierge Marie l’honneur qui lui est dû,
puisque sous le symbole de ce Cœur,
elle vénère très dévotement
l’éminente et singulière Sainteté de l’âme de la Mère de Dieu,
mais surtout son très ardent amour envers Dieu et son Fils Jésus,
ainsi que sa maternelle bonté envers les hommes rachetés de son Sang divin
. »

(Décret du 4 mai 1944)


LITANIES DU SAINT CŒUR DE MARIE
suivies de
Trois consécrations au Cœur-Immaculé de Marie
(de soi-même, de la famille & d'un enfant)





Gilbert Chevalier

Messages : 250
Date d'inscription : 23/06/2015
Age : 65
Localisation : Pays de la Loire

Voir le profil de l'utilisateur http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message  Gilbert Chevalier le Dim 23 Aoû - 22:03



AVE MARIA DE FATIMA
11 versions instrumentales et chantées
en 11 vidéos



1- Dans la lande claire,
Sur un arbrisseau,
La Dame en lumière
Parle aux pastoureaux.

R./ Ave, ave, ave Maria !
Ave, ave, ave Maria !


2- C’est la Vierge Mère
Qui, pour nous sauver,
Descend sur la terre
Et vient nous parler.

3- Des maux de la guerre
Le monde souffrait,
Et l’Europe entière
En sang se mourait.

4- Le mal à combattre,
Ce sont nos péchés ;
Aux trois petits pâtres,
Marie dit : « Priez ! »

5- « Priez pour le monde
Rempli de pécheurs :
Que la grâce abonde
Dans leurs pauvres cœurs.

6- « Par vos sacrifices
Payez leur tribut :
Soyez les prémices
De l’humain salut.

7- « Priez le Rosaire,
Portez votre croix,
Afin que la terre
Revienne à la foi. »

8- Disons le Rosaire,
Convertissons-nous :
Au Ciel notre Mère
Nous conduira tous !

9- Suivons notre Mère,
Portons notre croix,
Afin que la terre
Revienne à la foi.

10- À tous ceux qui l’aiment
Elle a fait le don
De son Cœur lui-même,
Gage de pardon.

11- Devant votre image,
Nous sommes venus :
Vous, la Vierge sage,
Donnez-nous Jésus !

12- Pour nos fils et filles,
Nous sommes venus :
Gardez nos familles,
Mère de Jésus !

13- Pour notre patrie,
Nous sommes venus :
Ô douce Marie,
Donnez-lui Jésus !

14- Pour la paix du monde,
Nous sommes venus :
Ô Vierge féconde,
Donne-lui Jésus !

15- Pour la sainte Église,
Nous sommes venus :
En croix elle est mise,
Montrez-lui Jésus !

16- Enfin, pour nous-mêmes,
Nous sommes venus :
Ô Vierge que j’aime,
Donnez-moi Jésus !

17- Comme Suzeraine
Soyez bienvenue :
Soyez notre Reine
Mère de Jésus.

18- Je crois en ma Mère :
La paix fleurira
Lorsque notre terre
À Dieu reviendra !

19- Joyeuse lumière
Brillant dans la nuit,
Notre cœur espère :
En vous il se fie.

20- Mère de la grâce,
Salut des pécheurs,
Effacez les traces
De tant de noirceurs.

21- Vous êtes la route
Vers ce qui est beau :
Écartez le doute,
L’effroi du tombeau.

22- Céleste refuge
Des jours de douleur,
À l’heure où Dieu juge,
Rendez-nous vainqueurs.

23- Étoile brillante,
Menez-nous enfin
Vers l’aube éclatante
Du beau jour sans fin.

24- Que par notre Reine,
Le Seigneur son Fils
Règne en nos domaines
Comme au Paradis.

25- Gloire soit au Père,
Au Fils Jésus-Christ
Dont vous êtes Mère,
Et au Saint-Esprit.

Version PDF téléchargeable ici : http://www.sitew.com/fs/Root/cslkw-AVE_MARIA_DE_FATIMA.pdf

Gilbert Chevalier

Messages : 250
Date d'inscription : 23/06/2015
Age : 65
Localisation : Pays de la Loire

Voir le profil de l'utilisateur http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message  Gilbert Chevalier le Lun 24 Aoû - 21:37

Quand je vibre sur la chanterelle,
C'est alors que je pense à elle :
À Notre-Dame du Sacré-Cœur
Parce qu'elle a charmé mon cœur !




« L’objet de la dévotion à Notre-Dame du Sacré-Cœur
est la puissance que Marie, en qualité de Mère de Dieu,
exerce sur le Cœur de son Divin Fils.
La fin ou le but qu’on se propose
est d’exalter la gloire de notre Mère par ce nouveau titre,
qui semble à lui seul résumer tous les autres ;
c’est aussi de confier à la Vierge, puissante sur le Cœur de Jésus,
le succès des causes difficiles, extrêmes et désespérées,
tant dans l’ordre spirituel que dans l’ordre temporel.
En effet,
« Elle est l’Espérance des désespérés », assure saint Éphrem. »
(Les Petits Bollandistes, au 31 mai)

Souvenez-Vous, ô Notre-Dame du Sacré-Cœur,
de l’ineffable pouvoir que votre divin Fils
vous a donné sur son Cœur adorable.
Pleins de confiance en vos mérites,
nous venons implorer votre protection.
Ô céleste Trésorière du Cœur de Jésus,
de ce Cœur qui est la source intarissable de toutes les grâces,
et que vous pouvez ouvrir à votre gré
pour répandre sur les hommes
tous les trésors d’amour et de miséricorde,
de lumière et de salut qu’il renferme,
accordez-nous, nous vous en conjurons,
les faveurs que nous sollicitons...
Non, nous ne pouvons essuyer de refus,
et puisque vous êtes notre Mère,
ô Notre-Dame du Sacré-Cœur,
accueillez favorablement nos prières
et daignez les exaucer. Ainsi soit-il.




LE DÉVOT ESCLAVE DE JÉSUS EN MARIE
(cantique lu et chanté de St Louis-Marie Grignion de Montfort)



Gilbert Chevalier

Messages : 250
Date d'inscription : 23/06/2015
Age : 65
Localisation : Pays de la Loire

Voir le profil de l'utilisateur http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message  Gilbert Chevalier le Mar 25 Aoû - 18:31

REGNUM GALLIAE, REGNUM MARIAE

« Il est certain, selon un ancien adage,
que « le royaume de France » a été appelé le « royaume de Marie »,
et cela à juste titre. »

(Pie XI, lettre apostolique "Galliam" du 2 mars 1922)




À LA REINE DES FRANCS
sur l'Ave Maria de Lourdes




1- Vous êtes la Reine
Du peuple des Francs :
Vierge souveraine
Ils sont vos enfants.

R./ Ave, ave, ave Maria !
Ave, ave, ave Maria !


2- Un jour la Patrie
En vos douces mains,
Ô Vierge bénie
Remit ses destins.

3- Devant votre image,
Nos dévots aïeux
Puisaient le courage
Qui soutient les preux.

4- De vos sanctuaires,
Le sol est fleuri :
Ils gardent nos terres
Contre l’ennemi.

5- De notre Patrie
Vous fûtes toujours,
Ô Vierge Marie,
Le meilleurs secours.

6- Sur cette paroisse
Versez vos faveurs :
Que la foi s’accroisse
Et garde les mœurs.

7- Donnez à l’enfance
Sa belle pudeur,
Avec l’innocence
Qui charme les cœurs.

8- Donnez la sagesse
Source du bonheur ;
Et de la jeunesse
Protégez l’honneur.

9- Donnez le courage
Au père chrétien :
Qu’il soit du jeune âge
Le ferme soutien.

10- Donnez à la mère,
Et la fermeté
Et la force austère
Et la sainteté.

11- Sous votre bannière
Nous irons joyeux,
Sûrs que notre Mère
Nous conduit aux Cieux.

12- De la douce France
Conduisez les fils,
Vierge d’espérance,
Jusqu’au Paradis.


REINE D’ESPÉRANCE
sur les Ave Maria de Lourdes & Fatima



Gilbert Chevalier

Messages : 250
Date d'inscription : 23/06/2015
Age : 65
Localisation : Pays de la Loire

Voir le profil de l'utilisateur http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message  Gilbert Chevalier le Jeu 27 Aoû - 21:51

27 août :
La TRANSVERBÉRATION du CŒUR de Sainte THÉRÈSE d'AVILA



L'AMOUR DIVIN
(cantique montfortain sur le canon de Pachelbel)



Ô Mère de l’Amour divin !
Percez mon cœur, brûlez mon sein
D’une flèche de séraphin,
Qui ne me laisse en vie
Que pour aimer mon Dieu sans fin :
C’est mon unique envie !

Amour, amour, embrase-moi !
Je ne fais que languir sans toi :
Comme mon vainqueur et mon roi,
Taille, tranche, extermine,
En tout ce qui s oppose à toi,
Afin que Dieu domine !




Gilbert Chevalier

Messages : 250
Date d'inscription : 23/06/2015
Age : 65
Localisation : Pays de la Loire

Voir le profil de l'utilisateur http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message  Gilbert Chevalier le Ven 28 Aoû - 19:11

Rappel du sujet



Le Chapelet voulez réciter
Régulièrement tous les jours ?
N'hésitez donc pas à télécharger
Ces liens pour le dire toujours :
- vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=5xgxKl0fNw0&list=PLkkHVphgJH9aNesOerQCbAn80qsyGHuO2&index=69
- audio (mp3) : http://gloria.tv/album/UdJfFSaiXVw/media/fyP7FnEEzK3


* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *


28 août :
Saint AUGUSTIN


« Le sacrifice de notre propre volonté,
comme nous n’avons rien à quoi nous tenions davantage,
est le plus agréable que nous puissions offrir au Seigneur,
et c’est celui qu’il ne cesse de nous demander. »
« Quelque chose que nous donnions à Dieu,
si nous nous réservons notre propre volonté il ne sera jamais satisfait :
“ Mon enfant, nous dit-il, donne-moi ton cœur ! ”
c’est-à-dire “ ta volonté ”. »

(Saint Alphonse de Liguori)



« Nous ne pouvons offrir à Dieu rien qui lui soit plus agréable que notre volonté. »
(Saint Augustin)



LE MONDAIN DÉSABUSÉ
(cantique montfortain sur le canon de Pachelbel)




« Jamais plus, grand Dieu, de résistance !
J’obéis à vos moindres attraits,
Je soumets à votre obéissance
Tout mon cœur, sans partage, à jamais ! »


("Le service de Dieu en esprit et en vérité" cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort :
https://www.youtube.com/watch?v=2z-P862WmAE&list=PLkkHVphgJH9aW073qAl2orEUEPzAV3Hg2&index=437 )




Gilbert Chevalier

Messages : 250
Date d'inscription : 23/06/2015
Age : 65
Localisation : Pays de la Loire

Voir le profil de l'utilisateur http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message  Gilbert Chevalier le Sam 29 Aoû - 20:57

29 août :
La DÉCOLLATION de Saint JEAN-BAPTISTE



LA DANSE ET LE BAL,
LA COMÉDIE ET LES SPECTACLES

(cantiques de St Louis-Marie Grignion de Montfort)




La danse est même un tyran,
Le plus fin qui soit peut-être :
Elle a fait mourir saint Jean,
Précurseur de notre Maître.
Ô grand Dieu, qu’elle a fait de morts
Et dans l’âme et dans le corps !



Gilbert Chevalier

Messages : 250
Date d'inscription : 23/06/2015
Age : 65
Localisation : Pays de la Loire

Voir le profil de l'utilisateur http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message  Gilbert Chevalier le Dim 30 Aoû - 21:27

NOTRE-DAME de la CONSOLATION
(fêtée le samedi suivant la fête de St Augustin)




« Je suis aux pieds de la Sainte Vierge
et de la Mère de toutes consolations :
saurais-je jamais être mieux ! »


(Saint François de Sales, 20 juin 1622)


EN L’HONNEUR DE NOTRE-DAME DE TOUT-CONSOLATION
(cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort)




1- Chrétien, bénis le Seigneur,
Le Père des Lumières,
Qui te fait une faveur,
Et des plus singulières :
La Reine des cieux a mis
Chez toi-même son trône !
Elle y veut vaincre tes ennemis
Et te donner l’aumône.

2- Priez, pécheurs pénitents,
Votre Médiatrice ;
Invoquez, petits enfants,
Votre Mère nourrice ;
Honorez, bons serviteurs,
Votre aimable Maîtresse :
Allons tous recevoir ses faveurs,
Puisqu’elle nous en presse !

3- « Toute consolation
Pour le corps et pour l’âme
Dans mon intercession,
Pourvu qu’on la réclame :
Je suis, dans les plus grands maux,
Un remède immanquable ;
Dans l’orage et parmi les travaux,
Un repos favorable.

4- « Je suis l’appui tout-puissant
Du pauvre misérable,
Et le remède présent
Du malade incurable ;
Je suis l’asile assuré,
Le salut et la vie
Du pécheur le plus désespéré,
Aussitôt qu’il me prie.

5- « Implorez, gens affligés,
Ma bonté maternelle,
Et vous serez soulagés
Ici dans ma chapelle.
Priez-moi dans vos combats:
J’y donne la victoire !
Priez-moi quand vous seriez à bas :
J’en relève avec gloire !

6- « Priez, pauvres gens, mangés
De tailles sans mesure :
Vous en serez déchargés
Sans nulle procédure.
Venez, pauvres laboureurs :
Vous aurez l’abondance ;
Mais surtout, venez, pauvres pécheurs :
Vous aurez l’indulgence.

7- « Craignez-vous que le démon
Ne vous ôte la grâce ?
Recourez à mon saint Nom :
C’est moi qui le terrasse !
Quand vous seriez dans ses fers,
Vous aurez délivrance :
J’ai sur lui jusque dans les enfers
Une pleine puissance. »





AUX VIERGES

8- « Vierges sages, suivez-moi,
Suivez-moi dans le temple :
Venez recevoir la loi,
La loi de mon exemple !
C’est là que le Saint-Esprit
Parle aux vierges fidèles,
Pour former dans leur cœur Jésus-Christ
À l’ombre de ses ailes.

9- « Fuyez la malignité
Et les charmes du monde,
Qui souillent la pureté
D’une vierge féconde.
Éloignez-vous des périls
Et des sources des crimes,
Pour goûter les douceurs de mon Fils
Et prendre ses maximes.

10- « Vous êtes d’un très haut rang ?
N’ayez point de bassesse.
Votre Époux est tout de Sang :
N’ayez point de faiblesse !
Mortifiez votre chair,
Vaquez à la prière :
Choisissez, ou le feu de l’enfer,
Ou le Sang du Calvaire.

11- « Courage, petit troupeau,
Votre Époux vous prépare
Un royaume tout nouveau,
Une gloire très rare,
Un glorieux vêtement,
Une belle auréole :
Vous l’aurez, combattez vaillamment !
Comptez sur ma parole.

12- « Vierges, je suis dans ce lieu
Votre parfait modèle !
Ma main vous y forme en Dieu
Et vous tient en tutelle,
Mon sein vous donne le jour :
C’est moi qui vous engendre,
Et mon cœur vous y remplit d’amour,
De l’amour le plus tendre.

13- « Quiconque veut être à moi
Et recevoir mes grâces
Doit me prendre pour sa loi
Et marcher sur mes traces,
Car m’aimer sans m’imiter
Et sans quitter ses crimes,
C’est périr, c’est se précipiter
Dans le fond des abîmes.

14- « À la bonne heure, exaltez
Et dites mon Rosaire,
Prenez ma chaîne et portez
L’habit du Scapulaire :
Mais n’ayez point d’autre fin
Que d’imiter ma vie,
Autrement c’est un piège malin,
C’est une hypocrisie !

15- « Pour n’être pas rebuté,
Pour avoir assistance,
Priez en humilité,
Avec persévérance.
Frappez, cherchez, demandez
Vos besoins nécessaires :
Tôt ou tard vous serez exaucés
Dans vos justes prières. »



ORAISON

16- Hâtez-vous, Reine des Cieux,
De venir à notre aide !
Jetez sur nous vos doux yeux,
Donnez-nous du remède :
Vous en avez le pouvoir,
Vous êtes Souveraine,
Vous n’avez seulement qu’à vouloir
Pour nous ôter de peine.

17- Surtout, souvenez-vous bien,
Ô divine Marie,
Que vous ne refusez rien
À quiconque vous prie :
Que toute l’antiquité
Ne nous dit autre chose !
Souffrez donc que sur votre bonté
Chacun de nous repose.

18- C’est moi qui forme les rois,
C’est moi qui les couronne,
C’est moi qui forme leurs lois,
C’est moi qui les ordonne.
Je fais que mes vrais dévots
Ont la grâce en partage,
Les trésors, les plaisirs, le repos,
La gloire en héritage.

19- Ô très chers prédestinés,
Publiez votre gloire !
Écriez-vous par milliers,
Écriez-vous : « Victoire !
À Notre-Dame des cœurs ! »
À votre auguste Reine !
Criez tous aujourd’hui « Mille honneurs
À la Reine des reines ! »

20- Quelle consolation
Dans nos plus grandes peines
D'avoir pour protection,
La plus grande des Reines !
Oh ! qu'heureux est notre sort !
D'avoir dans nos misères,
Pour notre aide et pour notre support,
La plus tendre des Mères.


Gilbert Chevalier

Messages : 250
Date d'inscription : 23/06/2015
Age : 65
Localisation : Pays de la Loire

Voir le profil de l'utilisateur http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message  Gilbert Chevalier le Lun 31 Aoû - 11:23

3001- MÉTÉORITES

248- L'Antéchrist est en fureur :
Il veut qu'on fasse sur l'heure
Ce que monsieur a décidé,
Sinon ça va barder !

l'Aveugle-Vendéen
(22/08/2015)

3002- MÉTÉORITES

249- Celle-ci est émue
Par l'Ave Maria :
Puissions-nous être émus
Comme elle, n'est-ce pas ?
https://www.youtube.com/watch?v=QDetQYfd5XA&index=295&list=PLkkHVphgJH9aNesOerQCbAn80qsyGHuO2

l'Aveugle-Vendéen
(22/08/2015)

3003- MÉTÉORITES

250- Mes collègues ayant bien parlé,
Je n'ai plus rien à dire
Car il faut être bien inspiré
Pour pouvoir bien écrire.
Il n’est pas facile d’écrire
Quand on ne sait pas quoi écrire :
Il est plus facile de lire,
Car pas besoin d’inspiration !
Mais pour ce qui est d’écrire,
Il faut de l’inspiration.
Alors, quand on ne sait pas,
On dit : Ave Maria !

l'Aveugle-Vendéen
(22/08/2015)

3004- MÉTÉORITES

251- Où se trouve la Vérité ?
Dans l’Église catholique :
Nulle part ailleurs en vérité !
Voilà la vérité véridique.

l'Aveugle-Vendéen
(22/08/2015)

3005- MÉTÉORITES

252- Quand une affaire est passée,
Il ne faut plus y penser,
Car d’autres arrivent ensuite
Pour se mettre en orbite.

l'Aveugle-Vendéen
(22/08/2015)

3006- MÉTÉORITES

253- L'Antéchrist est venu :
C'est le supérieur inconnu !
L'Antéchrist est arrivé :
À Sainte-Marthe il s'est logé.

l'Aveugle-Vendéen
(22/08/2015)

3007- MÉTÉORITES

254- Tout ce qui s’énonce clairement
Se comprend très facilement.

l'Aveugle-Vendéen
(24/08/2015)

3008- MÉTÉORITES

255- L’écologie intégrale
Est rentrée dans les annales
Par le fait du rouge nombril
Que je décris dans le trois-mille.
https://twitter.com/MontfortAJPM/status/634725548485427200/photo/1

l'Aveugle-Vendéen
(24/08/2015)

3009- MÉTÉORITES

256- Si le Christ est communiste,
C’est forcément l’Antéchrist.

l'Aveugle-Vendéen
(24/08/2015)

3010- MÉTÉORITES

https://twitter.com/MontfortAJPM/status/635735353333260288
257- Comprenez-vous le blasphème ?
Après cela, jugez vous-mêmes :
Si vous n’en êtes pas capables,
Allez donc consulter le diable !

l'Aveugle-Vendéen
(24/08/2015)

3011- MÉTÉORITES

258- Si tu récites tous les jours
Ton Chapelet fidèlement,
À la fin de tes jours
Tu seras heureux certainement !
https://www.youtube.com/watch?v=5xgxKl0fNw0&list=PLkkHVphgJH9aNesOerQCbAn80qsyGHuO2&index=69

l'Aveugle-Vendéen
(24/08/2015)

3012- MÉTÉORITES

259- Il faut être rempli d'amour,
Mais de quel amour s'agit-il ?
Il s'agit du divin amour,
Non un amour de profil.

l'Aveugle-Vendéen
(24/08/2015)

3013- MÉTÉORITES

260- Une couronne de roses
Pour qui accepte les épines,
Car il n'y a pas de roses
En ce monde, sans épines.

l'Aveugle-Vendéen
(24/08/2015)

3014- MÉTÉORITES

261- Que dirai-je ce que je ne puis dire,
Moi qui ne sais même pas écrire ?
Je dirai que Dieu seul est bon,
Et que l'ange et l'homme, non !
Comprenne donc qui pourra :
Ave, Ave Maria !

l'Aveugle-Vendéen
(24/08/2015)

3015- MÉTÉORITES

262- La santé, c’est important,
Mais il y a plus important :
C’est de vivre en bon chrétien
Et aussi d’imiter les Saints.

l'Aveugle-Vendéen
(24/08/2015)

3016- MÉTÉORITES

263- Des sous, des sous, des sous,
Si vous voulez des sous,
Adressez-vous à sans-sous
Qui a beaucoup de sous !!!

l'Aveugle-Vendéen
(24/08/2015)

3017- MÉTÉORITES

264- Si l’Antéchrist a paru,
De même il disparaîtra :
C’est Notre-Dame de Fatima
Qui l’enverra chez Lulu.

l'Aveugle-Vendéen
(24/08/2015)

3018- MÉTÉORITES

265- Lorsque je compose, cela vient
Comme après le soir le matin,
Et quand je chante, c'est tout pareil,
Comme la lune avant le soleil.

l'Aveugle-Vendéen
(24/08/2015)

3019- MÉTÉORITES

266- YouTube marche comme un rond-carré,
Et c'est vraiment la réalité :
Il y a beaucoup de perturbations
Sur cette planète à ultra-sons !!!
Les commentaires sont invisibles,
Puis ils deviennent visibles
Pour repartir quelque temps après :
Bref, c'est un vrai tourniquet !
Et puis je ne suis pas averti,
Sans parler d'autres avanies.
Bref, le Tube est un rond-carré
Et j'en subis la réalité :
Il pourrait quand même se dépatouiller
Pour que le rond ne soit plus carré !

l'Aveugle-Vendéen
(24/08/2015)

3020- MÉTÉORITES

267- L'aventure est terminée
De cette histoire très rigolote,
Savoir que j'ai appris à éplucher
Les patates et les carottes.
https://plus.google.com/b/103726474888088076064/117454244370243051924/posts?pid=6166858246278885586&oid=117454244370243051924

l'Aveugle-Vendéen
(24/08/2015)

3021- MÉTÉORITES

268- De YouTube les réparations,
Je le dis, sont vraiment en carton :
Le rond est un peu moins carré
Mais il reste toujours carré.
Dans les détails, je ne veux pas rentrer :
Ils n'ont qu'à se dépatouiller !
Ils savent de quoi je veux parler !
À eux maintenant de fonctionner !

l'Aveugle-Vendéen
(25/08/2015)

3022- MÉTÉORITES

269- Sur internet, ne discutez pas,
Car on ne sait ce qu'il en est,
Et si vous ne me croyez pas,
J'en suis heureux, intantinet.

l'Aveugle-Vendéen
(25/08/2015)

3023- MÉTÉORITES

270- Rien n'a été débloqué,
Et je n'en suis pas attristé,
Car j'aime bien les ronds-carrés
Que YouTube m'a envoyés.
Ceci est la fin finale
De l'écologie intégrale
Et du changement climatique
Qui est on ne peut plus excentrique :
Vive le développement durable
Que YouTube met sur la table !
À bon entendeur, salut !
Car je n'y reviendrai plus.
L'affaire est bien terminée,
Et vive les ronds-carrés !

Gilbert

https://www.youtube.com/channel/UCMoLy6CQyJ3gPwGAdJ3wQyw

l'Aveugle-Vendéen
(26/08/2015)

3024- MÉTÉORITES

271- L’Antéchrist est un homme,
Mais le pire des hommes :
Si tu écoutes cet homme,
Tu ne seras plus homme,
Car pour être des hommes
Il ne faut que suivre l’Homme-
Dieu, qui est Dieu et homme,
Et non suivre cet homme,
Pire que tous les hommes
Qui est le damné-homme,
Ou mieux, de péché l’homme,
Qui entraîne tous les hommes
À être des sous-hommes
Qui ne seront plus des hommes
Puisque sous l’animal et l’homme.
Voilà ce qu’est cet homme
Qui se dit un sur-homme,
Se présentant un sous-homme
Mais qui est bien un homme.
L’Antéchrist, voilà l’homme
Que suivent tous les hommes.
Si tu veux être un homme,
Ne suis donc pas cet homme,
Mais suis le véritable Homme
Qui est le Fils de l’homme,
Jésus-Christ, Dieu et homme :
Voilà le véritable Homme !

l'Aveugle-Vendéen
(26/08/2015)

3025- COMPOSITE 26

1251- Le développement durable
Est la gamelle du diable
Qu'il garde dans la boutique
Du changement climatique.

1252- Qui est réglé en toute chose
Aura parfum de rose ;
Mais qui fait mauvaise mine,
En aura les épines.

1253- Si un arbre a des feuilles,
C’est bien qu’il est feuillu ;
Si je perce mes feuilles,
C’est que j’ai la berlue.

1254- Je ne suis pas Barbe-Bleue
Malgré ma blouse bleue :
Ma barbe n’est pas bleue
Mais j’ai les yeux bleus.

1255- Je connais bien Bergoglio,
Et c'est un numéro,
Pas n'importe quel numéro :
Numéro zéro-zéro-zéro !

1256- Je dis que les conciliaires
Sont pires révolutionnaires
Que tous les révolutionnaires :
Voilà bien les conciliaires !

1257- Ils ont changé la doctrine
Sans changer la doctrine
En changeant la doctrine :
Voilà bien leur doctrine !

1258- Je rencontrai à la pizzeria
Un drôle de numéro !
Qui est-il celui-là ?
Mais voyons ! Bergoglio !

1259- Tout au-dessus de ma porte,
Il y a deux tourtereaux
Qui joyeux m’apportent
Des sons tout nouveaux.

1260. - Bonjour, comment allez-vous ?
- Eh bien mon vieux je vais très bien.
- Mais à part ça, c'est tout ?
- Ben oui, et c'est très bien !

1261- Un jour que je roulais en vélo
Avec mon copain Bergoglio,
Il me dit : « Tu sais, vieux frère,
Entrons ici pour boire un verre ! »

1262- Connaissez-vous mon cop21,
Patron de canal 21 ?
Vous le connaissez bien, oh-oh-oh :
C'est Georges-Marie Bergolio !

1263- J’essaie de ne pas jouer faux
Lorsque je joue du piano :
Il faut bien taper sur les notes
Pour ne pas faire de fausses notes.

1264- Révolution culturelle,
Écrit Bergoglio
À l'instar de Mao
Qui lui sert de truelle.

1265- On sait maintenant l'emblème
Du sieur Bergoglio :
La faucille et le marteau !
C'est là son diadème !

1266- Si vous voulez être un copain
Du sieur Bergoglio,
Soyez millionnaire pro
Du foot ! OK, hein !

1267- Se poser des questions,
C'est tourner en rond,
Et on n'avance point
Lorsque l'on met des points ???

1268- Voici ma présentation !
J'ai un prénom et un nom :
Savoir, Gilbert Chevalier,
Qui est partout à traîner !

1269- Quand on est aveugle, on fait ce
Que l'on peut, mon vieux, en se
Faisant aider par qui veut bien
Par charité tendre la main.

1270- Qui embrasse le coran
Fait preuve par là-même
Qu'il est un musulman
Et mérite anathème !

1271- Ne sachant quoi te dire,
Je te dis de sourire,
Car il faut qu'à cette heure,
Il faut, oui, que tu pleures.

1272- Simple, direct, vrai,
On me retrouve partout :
Oui mon vieux, tu dis vrai,
Et même parmi les loups.

1273- L'écureuil s'est réveillé
Disant : « Je vais grignoter
Quelque noisette cachée ! »
À tous bonne journée !

1274- À toute question,
Oui oui, je réponds,
Pas comme Gaston
Qui jamais ne répond.

1275- La Sainte Écriture et la Tradition
Sont les sources de la Révélation
Sur laquelle le dépôt catholique
Se repose, et tout s'explique.

1276- Merci une telle de ta présentation
Et toi aussi un tel de ta question.
Que penser de ce que vous me dites ?
Je ne suis pas de l'or en pépite.

1277- Quelle est la vraie Religion ?
Je vais vous dire son nom :
C'est l’Église catholique,
Romaine et apostolique !

1278- Si je construis un tracteur,
J'en suis donc le constructeur.
Luther a fondé son église
Qui est une fausse église.

1279- Ceux qui disent que tout est pareil
Font voir qu'ils ont perdu les oreilles :
Voilà bien ce qu'est l’œcuménisme
Qui est la mort du christianisme.

1280- L'Antéchrist ferait bien mieux
De vivre avec les meumeues
En broutant l'herbe des champs
Comme font tous les hihans !

1281- Attention à la calomnie !
Cela relève du mépris
Et se termine en enfer
Avec le sieur Lucifer !

1282- Quelquefois les vrais amis
Sont ceux que l’on ne connaît pas.
Mais voilà, on les oublie !
Mais qu’importe, Ave Maria !

1283- Ne te tracasse pas vieux frère
Et fais tout ce que tu dois faire !
Car lorsque l'on fait ce qu'on doit,
C'est alors qu'on a fait le bon choix.

1284- Si vous allez vous promener
Du côté de chez Asmodée,
Un grand tyran vous trouverez !
Alors fuyez, fuyez, fuyez !

1285- « L'enfer existe et je l'ai rencontré !
Et maintenant que j'y suis plongé,
Je vous fais croire qu'il n'existe pas,
Et vous me croyez, et tralarère et tralala ! »

1286- Merci aussi
Et grand merci,
Rien qu'un merci,
C'est bien, merci !

1287- Voici que la planète
A maintenant sa fête :
C'est septembre premier,
Et ça va décoiffer !

1288- Hollywood est en fête
Car il vient voir la Bête
Qui a mis dans ses poches
Tout-tout et le cinoche.

1289- Müller a fantasmé :
C'est un homme libéré !
La Bonino rigole :
C'est la femme à Bergole !

1290- Oisiveté, oisiveté,
Que de gens tu as grillés,
Car de tous les péchés
Tu es la mère en vérité.

1291- Quand je joue du piano,
J’essaie de ne pas jouer faux
Et de ne pas taper à côté,
Sinon je vais me promener.

1292- La Vierge Marie,
Depuis cinquante ans,
A été bannie
Par l’infâme Jean.

1293- La tête rejoignant la queue,
Les temps sont arrivés :
Le cercle s'est refermé,
Celui de Vatican II !

1294- Si tu vois un panneau rouge,
Surtout ne vois pas rouge,
Mais continue ton chemin
Sans t'occuper de rien.

1295- La sainte Église catholique
Reçoit des coups de triques !
C'est là sa vocation :
Toujours des persécutions !

1296- Le signe fut désastreux,
Le signe de Vatican II
Qui fit beaucoup de malheureux
Qui s'éloignèrent de Dieu.

1297- Que sort-il du Vatican
Aujourd'hui en notre temps ?
Rien de bon, assurément,
Car y loge le Satan !

1298- Conversion écologique :
Conversion excentrique !
Et disons-le tout haut :
Conversion d'artichaut !

1299- Les cloches vont sonner
Pour les chrétiens d'Orient ?
On ferait mieux de les aider !
Donc, sonneries de boniments !

1300- Le changement climatique
Ou main-mise maçonnique
Coupe le son où elle veut,
Mais elle sera coupée en deux.

l'Aveugle-Vendéen
(27/08/2015)

3026- MÉTÉORITES

272- L'Antéchrist est parmi nous :
Dans la bergerie est le Loup
Qui mange toutes les brebis
Et disperse le troupeau.
Mais l’Antéchrist, c’est qui ?
Georges-Marie Bergoglio !

l'Aveugle-Vendéen
(27/08/2015)

3027- COMPOSITE 27

1301- Que veux-tu mon vieux,
On discute avec qui on peut ;
Et s'il n'y a personne pour discuter,
On est bien attrapé !

1302- L’Apostasie a tout renversé,
Et pour ne pas se damner
Il faut surtout bien garder
La doctrine d’antiquité.

1303- Copains et copines,
Vous êtes des épines ;
Copines et copains,
Vous êtes du bon vin.

1304- Connaissez-vous le roi Arthur,
Et aussi la fée Mélusine ?
C’est la Bretagne, je vous assure
Que ce conte-là fascine.

1305- Oh ! je te le dis, pleure :
Que s'exhale ton cœur,
Et qu'en la place des pleurs
Tu y mettes des fleurs.

1306- Si tu aimes la vitesse,
Il faut marcher lentement
Car autrement la détresse
Attend tes pas sûrement.

1307- Dans la vie, que de surprises,
Et que de désillusions !
Et quelle en est la raison ?
On n’aime pas l’Église !

1308- L'hirondelle annonce le printemps
Comme l'on dit communément !
J'en connais qui annoncent le mauvais temps :
Ce sont les hirondelles d'appartement !

1309- Nous sommes comme dans le temps
Du déluge et de Sodome,
Et voilà qu’arrive l’homme
De péché, fils de Satan.

1310- Une nuit bien passée
Fait une bonne journée,
Mais une mauvaise nuit
Rend le jour tout gris.

1311- Quand une chose est là,
Il ne faut pas la repousser
Mais au contraire y penser
Et voir ce qu’est cela.

1312- Dans le système solaire,
Il y a beaucoup de choses,
Et notamment des roses,
Mais seulement sur la terre.

1313- Nous ne sommes pas des lapins,
Et pas davantage des zoziots.
Or on voudrait qu’un chacun
Fût un lapin ou un oiseau !

1314- Le développement durable
Est tellement bien durable
Qu’il ne durera même pas
Quatre ans : un peu moins, et voilà !

1315- Pour qui veut aller plus haut,
Qu’il aille chez Bergoliaut
Qui lui donnera un vélo,
Une moto, ou une auto…

1316- Illusions inutiles
Sont illusions débiles :
Il ne faut pas s’y attacher
Mais aller outre et passer.

1317- Prière du soir,
Prière d’espoir !
Prière du matin,
Et le ciel est serein.

1318- Soyons toujours joyeux,
Quelles que soient les épreuves,
Et nous serons heureux
Un jour, mais sans épreuves !

1319- Je salue tous les tubistes
Qui sur mon tube existent,
Et je leur dis : Allez,
Trois Ave récitez !

1320- Bergolio m'a invité
A évangélisé
D'une nouvelle façon :
Avec mon accordéon !!!

1321- Dans ma bergoliothèque,
J’ai trouvé un bouquin
Qui dit que ce méthèque
Est le fils du malin !

1322- Sur l’autoroute de Bergole,
On fonce et on rigole,
Mais à force de rigoler,
On atterrit dans le fossé !

1323- Bergolio a un cartable
Où se cache son diable
Du développement durable
Et du changement climatable.

1324- Bergole à pontifex
A battu les records :
C’est le roi du latex,
Il est coté en or.

1325- Bergolio est un type
À ne pas fréquenter
Car il mange des tripes
À la mode du Tche !

1326- La vie s’en va comme une vapeur
Et les jours passent comme la fumée :
N’y attachons pas notre cœur
Pour n’être point damnés.

1327- Mon poème trois-mille
Va taper dans le mil :
Bergole est antichrist,
Sûrement l’Antéchrist !

1328- L'Antéchrist est en fureur :
Il veut qu'on fasse sur l'heure
Ce que monsieur a décidé,
Sinon ça va barder !

1329- Celle-ci est émue
Par l'Ave Maria :
Puissions-nous être émus
Comme elle, n'est-ce pas ?

1330- Mes collègues ayant bien parlé,
Je n'ai plus rien à dire
Car il faut être bien inspiré
Pour pouvoir bien écrire.

1331- Où se trouve la Vérité ?
Dans l’Église catholique :
Nulle part ailleurs en vérité !
Voilà la vérité véridique.

1332- Quand une affaire est passée,
Il ne faut plus y penser,
Car d’autres arrivent ensuite
Pour se mettre en orbite.

1333- L'Antéchrist est venu :
C'est le supérieur inconnu !
L'Antéchrist est arrivé :
À Sainte-Marthe il s'est logé.

1334- Tout ce qui s’énonce clairement
Se comprend très facilement :
Tout ce qui se comprend facilement
Doit s’énoncer clairement.

1335- L’écologie intégrale
Est rentrée dans les annales
Par le fait du rouge nombril
Que je décris dans le trois-mille.

1336- Si le Christ est communiste,
C’est forcément l’Antéchrist,
Car le véritable Christ,
Est anti-communiste.

1337- Comprenez-vous le blasphème ?
Après cela, jugez vous-mêmes :
Si vous n’en êtes pas capables,
Allez donc consulter le diable !

1338- Il faut être rempli d'amour,
Mais de quel amour s'agit-il ?
Il s'agit du divin amour,
Non un amour de profil.

1339- Une couronne de roses
Pour qui accepte les épines,
Car il n'y a pas de roses
En ce monde, sans épines.

1340- La santé, c’est important,
Mais il y a plus important :
C’est de vivre en bon chrétien
Et aussi d’imiter les Saints.

1341- Des sous, des sous, des sous,
Si vous voulez des sous,
Adressez-vous à sans-sous
Qui a beaucoup de sous !!!

1342- Si l’Antéchrist a paru,
De même il disparaîtra :
C’est Notre-Dame de Fatima
Qui l’enverra chez Lulu.

1343- Lorsque je compose, cela vient
Comme après le soir le matin,
Et quand je chante, c'est tout pareil,
Comme la lune avant le soleil.

1344- YouTube marche comme un rond-carré,
Et c'est vraiment la réalité :
Il pourrait quand même se dépatouiller
Pour que le rond ne soit plus carré !

1345- L'aventure est terminée
De cette histoire très rigolote,
Savoir que j'ai appris à éplucher
Les patates et les carottes.

1346- De YouTube les réparations,
Je le dis, sont vraiment en carton :
Le rond est un peu moins carré
Mais il reste toujours carré.

1347- Sur internet, ne discutez pas,
Car on ne sait ce qu'il en est,
Et si vous ne me croyez pas,
J'en suis heureux, intantinet.

1348- Rien n'a été débloqué,
Et je n'en suis pas attristé,
Car j'aime bien les ronds-carrés
Que YouTube m'a envoyés.

1349- L’Antéchrist est un homme,
Mais le pire des hommes :
Si tu écoutes cet homme,
Tu ne seras plus homme.

1350- Que dirai-je ce que je ne puis dire,
Moi qui ne sais même pas écrire ?
Je dirai que Dieu seul est bon,
Et que l'ange et l'homme, non !

l'Aveugle-Vendéen
(27/08/2015)

3028- MÉTÉORITES

273- Saint Louis-Marie
A aimé Marie
Dont le divin nom
Est notre consolation.

l'Aveugle-Vendéen
(28/08/2015)

3029- MÉTÉORITES

274- Bergole aime Saint Pie X ?
Franchement, je rigole !
Il préfère les films X
Et le bruit des casseroles !

l'Aveugle-Vendéen
(28/08/2015)

3030- MÉTÉORITES

275- Religieux et religieuses
Doivent se mélanger,
Et pour sûr, ça va casquer,
Dit le fils de la gueuse !

l'Aveugle-Vendéen
(28/08/2015)

3031- MÉTÉORITES

276- Bergole a décidé,
Premier septembre fêter
Le jour de la planète :
Il a perdu la tête !

l'Aveugle-Vendéen
(28/08/2015)

3032- MÉTÉORITES

277- Les évêques ont décrété
Quatre octobre fêter
Le développement durable,
Ou la fête du diable !

l'Aveugle-Vendéen
(28/08/2015)

3033- MÉTÉORITES

278- L'Antéchrist j'ai rencontré
Un certain treize mars :
Là il s'est révélé
Comme le fils de Marx.

l'Aveugle-Vendéen
(28/08/2015)

3034- MÉTÉORITES

279- Connaissez-vous Bergolio ?
Eh bien, c'est un idiot,
Mais un idiot utile
Pour tous les grands débiles.

l'Aveugle-Vendéen
(28/08/2015)

3035- MÉTÉORITES

280- Dioclétien,
Reviens :
Ton copain
François
Est là,
Tralala !

l'Aveugle-Vendéen
(28/08/2015)

3036- MÉTÉORITES

281- L'Antéchrist François
A perdu la raison
En chantant cette chanson :
Ça ira, ça ira, ça ira !

l'Aveugle-Vendéen
(28/08/2015)

3037- MÉTÉORITES

282- Les vaudois
Et François
Prennent un verre
Avec Luther :
Et tralalère !

l'Aveugle-Vendéen
(28/08/2015)

3038- MÉTÉORITES

283- Le vieux Calvin
Se frotte les mains
Car le vieux François
Est sous son toit.

l'Aveugle-Vendéen
(28/08/2015)

3039- MÉTÉORITES

284- Henri VIII jubile
Car le Francisco
Lui donne des piles :
Son divorce est catho !

l'Aveugle-Vendéen
(28/08/2015)

3040- MÉTÉORITES

285- « Mon journal préféré,
C'est la Republica :
Je m'y suis abonné !
Mais c'est gratis pour moi ! »

l'Aveugle-Vendéen
(28/08/2015)

3041- MÉTÉORITES

286- Le doux Cœur de Marie
Est une garantie
Pour qui s’y réfugie.

l'Aveugle-Vendéen
(29/08/2015)

3042- MÉTÉORITES

287- Sainte Philomène fut chassée,
Il y a cinquante années
Et plus, de nos autels
Par un homme mortel.

l'Aveugle-Vendéen
(29/08/2015)

3043- MÉTÉORITES

288- Sainte Thérèse d’Avila
Méritait mieux que cela
En son cinq-centième anniversaire
Qu’elle vécut sur la terre.

l'Aveugle-Vendéen
(29/08/2015)

3044- MÉTÉORITES

289- La grande sainte Thérèse
Et la petite Thérèse
Sont maintenant au Ciel
Dans un bonheur bien réel.

l'Aveugle-Vendéen
(29/08/2015)

3045- MÉTÉORITES

290- Tu as raison de dire
Ce que tu viens d'écrire,
Savoir qu’il faut invoquer
Marie à chaque heure sonnée.

l'Aveugle-Vendéen
(29/08/2015)

3046- MÉTÉORITES

291- Oui, Lourdes, c’est très beau :
Maintenant c’est moins beau,
Mais ce sera plus beau,
Et cela, très bientôt.

l'Aveugle-Vendéen
(29/08/2015)

3047- MÉTÉORITES

292- Écouter des reportages
Est chose fort utile,
Et quand ils sont d'un autre âge,
Ils ne sont point futiles.
https://www.youtube.com/watch?v=S3XxteI0E9k&index=7&list=PLkkHVphgJH9b7Mz0XkmAZkPBCLNuBTKC5

l'Aveugle-Vendéen
(29/08/2015)

3048- MÉTÉORITES

293- Lourdes aujourd’hui, qu’est-il,
Et que sera-t-il demain ?
Aujourd’hui, bas est son profil !
Demain, son front sera serein.

l'Aveugle-Vendéen
(29/08/2015)

3049- MÉTÉORITES

294- L'Antéchrist est là
Qui tout écrabouille
Sous ses méchants pas :
C'est une fripouille !

l'Aveugle-Vendéen
(29/08/2015)

3050- MÉTÉORITES

295- Écoutez, chers lecteurs :
Qui est l'Exterminateur ?
Je vous le dis tout haut :
Georges-Marie Bergoglio !

Gilbert Chevalier
l'Aveugle-Vendéen
(29/08/2015)

Gilbert Chevalier

Messages : 250
Date d'inscription : 23/06/2015
Age : 65
Localisation : Pays de la Loire

Voir le profil de l'utilisateur http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message  Gilbert Chevalier le Lun 31 Aoû - 22:15

30 août :
Saint FIACRE

31 août :
Bienheureuse ISABELLE de FRANCE,
sœur de saint Louis




LES VANITÉS DU MONDE
(cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort)




1- Vanité dans les biens du monde,
Vanité des vanités !
C’est sur vos vérités,
Ô mon Dieu, que mon cœur se fonde.

R./ Vanité des vanités,
Tout n’est que vanité !


2- Qu’est-ce que toute créature ?
Ce n’est, comme il est écrit,
Qu’affliction d’esprit,
Qu’un vain fantôme plein d’ordure.

3- Vanité, que l’homme et sa vie !
La chair n’est qu’un peu de foin
Dont on n’a pas besoin.
Pourquoi donc en avoir envie ?

4- Ses plaisirs sont un tas d’ordure,
Ses biens, un peu de métal,
Son repos, un travail,
Sa gloire, une fumée impure.

5- Loin de moi, ces hommes de terre !
Ces hommes d’or et d’argent
Que ce métal changeant
Met dans le trouble et dans la guerre.

6- Loin de moi, gens de bonne chère !
Qui n’aimez que vos plaisirs,
Qui suivez vos désirs,
Qui n’aimez qu’à rire et qu’à plaire.

7- Loin de nous, ces filles mondaines !
Ces idoles de beauté,
Qui par leur vanité
Enchantent plus que les sirènes.

8- C’est trop peu qu’un bien périssable,
Qu’un bien caduc et mortel ;
Pour mon cœur immortel,
Il veut un bien qui soit durable.

9- C’est vous seul, Bonté souveraine,
Qui pouvez remplir mon cœur :
Vous êtes son bonheur !
Sans vous il est toujours en peine.

10- Fussiez-vous avec avantage
Un Alexandre, un Samson,
Crésus et Salomon :
Le cœur demande davantage !

11- Que le monde entier se transporte
Dans mon cœur pour le remplir ;
Ce cœur, dans son désir,
Dira toujours : apporte, apporte !






* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *



SALUTATIONS EN MÉMOIRE
DU SÉJOUR DE MARIE-IMMACULÉE
DANS LE CHASTE SEIN
DE LA BIENHEUREUSE ANNE
pouvant servir de Neuvaine
pour la fête de la Nativité de la Sainte Vierge
(8 septembre)


Très sainte et très auguste Trinité, moi, votre indigne et misérable créature,
je vous adore dans le sentiment de ma profonde bassesse.
Je vous rends grâce des faveurs que vous avez faites à sainte Anne,
surtout de l’avoir choisie pour Mère de Celle
qui nous a donné Jésus, notre divin Rédempteur.
Et vous, ô glorieuse Anne ! vous ma protectrice et mon avocate,
du haut du ciel où vous jouissez du fruit de vos vertus,
obtenez-moi, pour la vie et la mort, l’assistance de Jésus et de Marie,
afin que je puisse un jour partager votre bonheur.

PREMIER JOUR

Je vous salue, ô glorieuse sainte Anne :
je vous félicite de l’honneur que vous a fait le Père éternel
en vous prédestinant à donner le jour à Marie, Mère de son Fils unique.
Éclairez-moi, faites-moi connaître le prix inestimable de la grâce,
afin que je ne consente jamais à la perdre en commettant le péché.

Pater. Ave. Gloria.

Gilbert Chevalier

Messages : 250
Date d'inscription : 23/06/2015
Age : 65
Localisation : Pays de la Loire

Voir le profil de l'utilisateur http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:04


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 11 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum