de l'islam à Jésus-Christ
Repentez-vous, changez de vie, devenez de bons catholiques pour le salut de votre âme.

Apologétique contre les sectes protestantes

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Apologétique contre les sectes protestantes

Message  Admin le Mar 2 Mar - 15:35

que tu saches comment il faut te comporter dans la maison de Dieu, qui est l’Église du Dieu vivant, colonne et base de la vérité. (1 Timothée 3, 15)


"Il n’y a qu’un Seigneur, une foi, un baptême" (éphésiens 4, 5)



De même que le corps sans âme est mort, ainsi la foi sans les œuvres est morte. (saint Jacques 2, 26)



"Celui qui vous écoute m’écoute, et celui qui vous rejette me rejette ; or celui qui me rejette, rejette celui qui m’a envoyé." (saint Luc 10, 16)



Du point de vue Biblique




Quelle Autorité Unique fut instituée par Notre Seigneur Jésus-Christ Lui-meme, saint Pierre (La Papauté) ou les pères du "protestantisme" (la réforme, 15 siècles après)?

A qui Jésus-Christ Notre Seigneur s'adresse t-il pour batir Son Unique Eglise, à saint Pierre ou bien à luther, calvin etc...(St Mt cap 16 v 17-19)?

Jésus lui répondit : « Tu es heureux, Simon Bar-Jona, car ce n’est pas la chair et le sang qui te l’ont révélé, mais mon Père qui est dans les cieux. Et moi, je te dis que tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église, et les portes de l’enfer ne prévaudront point contre elle. Et je te donnerai les clefs du royaume des cieux : tout ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. »
Et à qui Notre Seigneur Jésus-Christ confie t-il la charge de TOUT son troupeau, à saint Pierre ou bien à luther, calvin etc...(St Jn cap 21 v 15-17)?

Lorsqu’ils eurent mangé, Jésus dit à Simon-Pierre : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu plus que ceux-ci ? » Il lui répondit : « Oui, Seigneur, vous savez que je vous aime. » Jésus lui dit : « Pais mes agneaux. »
Il lui dit une seconde fois : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu ? » Pierre lui répondit : « Oui, Seigneur, vous savez bien que je vous aime. » Jésus lui dit : « Pais mes agneaux. » Il lui dit pour la troisième fois : « M’aimes-tu ? » et il lui répondit : « Seigneur, vous connaissez toutes choses, vous savez bien que je vous aime. » Jésus lui dit : « Pais mes brebis. »
Versets15-17.

Et pour qui Notre Seigneur Jésus-Christ a t-il prié afin que sa foi ne défaille pas, et à qui a t-il dit d'affermir ses frères, à saint Pierre ou bien à luther, calvin etc... (St Lc cap 22 v 31-32)?

Simon, Simon, voici que Satan vous a réclamés pour vous passer au crible comme le froment. Mais moi, j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille point ; et toi, quand tu seras revenu, affermis tes frères.
D'après l'Ecriture Sainte, il est donc évident que seule la sainte Eglise Catholique, infaillible, fut batie par Notre Seigneur Jésus-Christ.
Nulle trace dans toute la sainte Ecriture d'un luther, calvin etc... et d'une quelconque réforme appuyée par Notre Seigneur Jésus-Christ(au XVIe siècle).


Dernière édition par Admin le Dim 13 Avr - 15:17, édité 7 fois

Admin
Admin

Messages : 1579
Date d'inscription : 06/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologétique contre les sectes protestantes

Message  Admin le Mar 2 Mar - 15:48

Du point de vue des Pères et Docteurs de l'Eglise.



Ajoutant à ces précieux témoignages, les suivants:

Théophylactus (VIIIe siècle) cité par Saint Thomas d'Aquin dans son commentaire de l'Evangile selon Saint Jean, chapitre 21, verset 15 - 17:

Après le repas, Jésus confie à Pierre, et non pas à d'autres, le gouvernement de toutes les brebis qui étaient dans le monde : « Lors donc qu'ils eurent mangé, Jésus dit à Simon-Pierre, » etc..

Théophylactus (VIIIe siècle) cité par Saint Thomas d'Aquin dans son commentaire de l'Evangile selon Saint Luc , chap 22 ; verset 31 - 34:

« Et quand tu seras converti, confirme tes frères. » C’est-à-dire, après que tu auras expié dans les larmes et dans la pénitence le crime de m’avoir renié, confirme tes frères, toi que j’ai établi le prince des Apôtres; c’est là ton devoir, comme étant avec moi la force et la pierre fondamentale de l’Église.

Saint Augustin (Ve siècle), discours sur le psaume LXIII:

Après sa résurrection, Jésus
affermit cette colonne de l’Eglise. Pierre annonce alors la bonne nouvelle sans
trembler, et, néanmoins, sous l’influence de la crainte; sans trembler en face de
ceux qui peuvent tuer le corps; sous l’influence de la crainte à l’égard de
celui qui peut précipiter tout àla fois le corps et l’âme dans la géhenne du feu.

source

Saint Rémi (Ve siècle):
Apprenez, mon fils, que le
Royaume des Francs est prédestiné par Dieu à la défense de l'Église
Romaine, qui est la seule véritable Église du Christ. Ce Royaume sera un
jour grand entre tous les Royaumes, il embrassera toutes les limites de
l'Empire Romain, et il soumettra tous les peuples à son sceptre. Il
durera jusqu'à la fin des temps! Il sera victorieux et prospère tant
qu'il sera fidèle à la foi Romaine. Mais il sera rudement châtié toutes
les fois où il sera infidèle à sa vocation." (Saint-Rémi, lors du
Baptême de notre Roi Clovis, 25 décembre 496)


Saint Jean Chrysostome (IVe siècle):

Que fait ici saint Pierre qui est comme la bouche de tous les apôtres, le prince et lechef de cette troupe sacrée, et qui témoigne partout tant de zèle pour le Sauveur?... Il relève l’esprit et les pensées de cet apôtre, et ill’établit le pasteur de son Eglise etc..

source

Saint Optat de Milève (IVe siècle):

Beatus Petrus proeferri omnibus apostolis meruit,et claves regni coelorum communicandas coeteris solus accepit(St Opt,vide I,2. cont.Parmen.)

le Bienheureux Pierre mérita d'éclairer tous les apôtres, il reçu seul les clefs du royaume des cieux qu'il devait communiquer aux autres.

source

source


Saint Ambroise (IVe siècle)

Ubi Petrus, ibi Ecclesia: Là où est Pierre, là est l'Eglise. ( Psal. XL.)


Saint Ephrem (IVe siècle)


"Salut, ô sel de la terre, sel qui ne peut jamais s’affadir !
Salut, ô lumière du
monde, paraissant à l’Orient et partout resplendissante, illuminant
ceux qui étaient accablés sous les ténèbres, et brûlant toujours sans
être renouvelée. Cette lumière, c’est le Christ;
son chandelier c’est Pierre ; la source de son huile, c’est l’Esprit-Saint
" (Enconium in Petrum et Paulum et Andream, etc.)


Saint Cyprien de Cathage, IIIe siècle(P66 ou 110/558):


toutefois pour en signaler l'unité il a fondé une chaire unique, et, par sa souveraine autorité, determiné l'origine de cette meme unité en la faisant descendre d'un seul. (...) La Primauté est donnée à Pierre pour faire voir qu'il n'y a qu'une seule Eglise de Jésus-Christ, une seule chaire. (...) qui abandonne la chaire de Pierre sur laquelle Jésus-Christ a fondé son Eglise, pourrait se croire menbre de l'Eglise?

source

Pour confondre les hérétiques, Dieu montre quelle est l'Eglise; quel est l'évêque unique, choisi par l'ordre divin; quels sont les prêtres, unis à l'évêque par l'honneur sacerdotal; ... (ad Lucium, ep. 58)


source

Saint Irénée de Lyon, IIe siècle, contre les hérésies (P3):

Mais comme il serait trop long, dans un ouvrage tel que celui-ci, d'énumérer les successions de toutes les Églises, nous prendrons seulement l'une d'entre elles, l'Église très grande, très ancienne et connue de tous, que les deux très glorieux apôtres Pierre et Paul fondèrent et établirent à Rome ; en montrant que la Tradition qu'elle tient des apôtres et la foi qu'elle annonce aux hommes sont parvenues jusqu'à nous par des successions d'évêques, nous confondrons tous ceux qui, de quelque manière que ce soit, ou par infatuation, ou par vaine gloire, ou par aveuglement et erreur doctrinale, constituent des groupements illégitimes : car avec cette Église, en raison de son origine plus excellente, doit nécessairement s'accorder toute Église, c'est-à-dire les fidèles de partout, — elle en qui toujours, au bénéfice de ces gens de partout, a été conservée la Tradition qui vient des apôtres.
source
VIDEO

Saint Ignace d'Antioche, IIe siècle, Lettre aux Romains:

Ignace, dit aussi Théophore, à l'Eglise qui a reçu miséricorde par la magnificence du Père très haut et de Jésus-Christ son Fils unique, (l'Eglise) bien aimée et illuminée par la volonté de celui qui a voulu tout ce qui existe, selon la foi et l'amour pour Jésus-Christ notre Dieu; (l'Eglise) qui PRESIDE dans la région des Romains; digne de Dieu, digne d'honneur, digne d'etre appellée bienheureuse, digne de louange, digne de succès, digne de pureté, qui PRESIDE à la charité, qui porte la loi du Christ, qui porte le nom du Père; (..) Je ne vous donne pas des ordres comme Pierre et Paul: ..
source

Chaire de saint Pierre, premier Pape, à Antioche:


source

S. CYPRIEN, Epist. 53 (al. 54) ad Cornelium : " Je le demande, échapperont-ils à la vindicte divine, ces pervers qui vomissent l'injure, je ne dirai pas seulement contre leurs frères, mais contre les pontifes auxquels Dieu a daigné conférer tant d'honneur, que, dans la loi ancienne, quiconque refusait d'obéir au grand-prêtre ou au juge alors en fonction, était puni de mort sur-le-champ ? "

S. JEROME, Epist. 57 ad Damasum : " Je conjure votre béatitude par le crucifié, par le salut du monde, par la Trinité consubstantielle, de m'autoriser par quelqu'une de vos lettres, soit à dire trois hypostases, soit à en dire une seule, et de me faire savoir en même temps avec qui je dois communiquer à Antioche : car les hérétiques de Campes (ou de la plaine, Campenses), joints à ceux de Tarse, affectent d'être en communion avec vous pour s'autoriser eux-mêmes à dire trois hypostases dans le sens autrefois usité de trois substances. "

Le concile de Chalcédoine, action ou session III, dans le compte-rendu adressé au pape Léon : " Nous vous en supplions donc, honorez notre jugement par votre suffrage, et de même que nous nous sommes conformés à notre chef en suivant vos instructions salutaires, ainsi faites-nous la grâce de satisfaire le légitime désir de vos enfants (Voir dans Labbe, Conc., t. IV, col. 837 et 838). "

Le troisième concile général de Constantinople, sixième œcuménique, action ou session IV. On y lut la lettre du pape Agathon aux empereurs Constantin Pogonat, Héraclius et Tibère où nous remarquons en particulier les passages suivants : " Saint Pierre a reçu du Rédempteur lui-même par une triple recommandation qui lui en a été faite, la charge de paître les brebis spirituelles qui composent son Eglise ; et c'est grâce à l'appui qu'il continue de lui prêter, que cette Eglise apostolique n'a jamais déviée par une erreur quelconque de la voie de la vérité ; aussi, de tout temps, toute l'Eglise catholique et les conciles généraux ont-ils fidèlement adhéré à son autorité comme à celle du prince de tous les apôtres, s'attachant à la suivre en tout, et tous les saints Père en ont embrassé et soutenu avec zèle la doctrine comme venant des apôtres, doctrine qui a fait la gloire de tous les docteurs qui ont brillé dans l'Eglise, tandis qu'elle a d'un autre côté fait le tourment des hérétiques, qui n'ont cessé de la décrier et de la calomnier. . . . Telle est la règle de la vraie foi, qu'a constamment suivie et ardemment défendue, tant dans la prospérité que dans l'adversité, l'Eglise apostolique de Jésus-Christ, mère spirituelle de ce pacifique empire, et qui par la grâce de Dieu tout-puissant ne peut être accusée de s'être jamais écartée du sentier de la tradition apostolique, ou de s'être laissée corrompre par les nouveautés hérétiques ; mais a conservé toujours pure la foi qu'elle a reçue des princes des apôtres ses fondateurs, selon la divine promesse de Jésus-Christ lui-même, qui a dit dans l’Evangile au premier de ses disciples : Pierre, Pierre, voilà que Satan vous a recherché pour vous cribler comme on crible le froment ; mais j'ai prié pour vous, afin que votre foi ne défaille point : lors donc que vous vous serez converti, ayez soin d'affermir vos frères (LUC, XXII, 31-32). Que votre auguste clémence veuille donc bien considérer que le maître et le Sauveur de tous, qui est l'auteur de la foi, et qui a promis que la foi de Pierre ne défaillira jamais, l'a averti d'affermir ses frères : charge dont se sont acquittés en toute circonstance avec courage, comme tout le monde le sait, les pontifes apostoliques mes glorieux prédécesseurs ; et quoique bien inférieur à leurs mérites je veux, puisque la grâce divine m'a appelé à leur succéder, m'acquitter à leur exemple de ce même ministère (Cf. LABBE, Conc., t. VI, col. 635 et 636). "

http://jesusmarie.free.fr/pierre_canisius_grand_catechisme_tome_2.html

Protestantisme et christianisme primitif ?

D'après le témoignage des Pères et Docteurs de l'Eglise, des premiers siècles du Christianisme, il est également indiscutable que l'Eglise Catholique est l'Unique Eglise de Jésus-Christ, et que le Pape en est le Chef visible (pas de luther, de réforme etc.. ici).


Dernière édition par Admin le Jeu 22 Déc - 15:58, édité 13 fois

Admin
Admin

Messages : 1579
Date d'inscription : 06/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologétique contre les sectes protestantes

Message  Admin le Mar 2 Mar - 15:58



Du point de vue historique.



Eh bien là, la conclusion est déjà toute trouvée, et sans besoin d'étayer plus que de nécéssaire, puisque en effet Notre Seigneur Jésus-Christ a batie son unique Eglise il y a 2000ans. Or les sectes protestantes n'ont que (au plus) 500ans d'age. Donc ces sectes ne sont pas l'Eglise de Jésus-Christ.

Nous prions donc pour la conversion des "protestants", car hors de l'Eglise Catholique personne ne peut se sauver.


Complément.


Encyclique Satis Cognitum de Sa Sainteté Léon XIII.

source

Saint Alphonse-Marie de Liguori

Autoritédu Pontife Romain (L')-pdf-137p.----
Autoritédu Pontife Romain contre Julien Feronius (L')-pdf-148p.
Traitécontre les Protestants
Traitécontre les Protestants-pdf-537p.-
Traitécontre les hérétiques prétendus Réformés[les protestants]
Histoiredes Hérésies et leur Réfutation ou le Triomphe del'Eglise--tome1-pdf- 614 p.--tome2-pdf -488p.-

Saint François de Sales, lettre ouverte aux protestants

source

Controverses à l'usage du peuple (PDF) Perrone, Jean

Protestantisme

source

La tolérance protestante

source

Le Christianisme primitif

source

Contre les témoins de Jéhovah (une secte issue de la secte réformée)

source

source

Contre les erreurs des Grecs, par saint Thomas d'Aquin

source


Dernière édition par Admin le Mar 12 Avr - 19:44, édité 5 fois

Admin
Admin

Messages : 1579
Date d'inscription : 06/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologétique contre les sectes protestantes

Message  Admin le Mer 28 Avr - 18:39



lettre du concile de Serdique. 'Quod semper' au pape Jules 1er, vers 343.


La prééminence du Siège romain

Ce qui apparaîtra le meilleur et comme convenant le mieux, c'est ceci : que de toutes les diverses provinces les prêtres du Seigneur fassent rapport à la tête, c'est-à-dire au Siège de l'apôtre Pierre.

DENZINGER


Lettre Directa ad decessorem à l'évêque Himère du 10 fév. 385 - Sirice


Prééminence et autorité doctrinale de l'évêque de Rome

(Introduction, §1) (...) Nous ne refusons pas à ta demande la réponse qui convient, puisque eu égard à Notre charge, Nous n'avons pas la liberté de pouvoir dissimuler ou taire quelque chose, puisque plus qu'à tous Nous incombe le zèle pour la religion chrétienne. Nous portons les charges de tous ceux qui peinent, et plus encore : les porte en Nous le bienheureux apôtre Pierre dont Nous croyons avec confiance qu'il Nous protège et Nous garde en toutes choses comme l'héritier de son ministère...

(Chap. XV, §20) Maintenant Nous encourageons encore et encore le propos de ta fraternité d'observer les canons et de garder les décrets édictés, pour que ce que Nous avons écrit en réponse à ta demande, tu fasses en sorte que cela soit porté à la connaissance de tous nos coévêques, et non pas de ceux-là seulement qui se trouvent dans ta province ; mais ce qui a été déterminé par Nous selon une ordonnance salutaire doit être envoyé aussi, accompagné de ta lettre, à tous les évêques de Carthage, de la Bétie, de Lusitanie et de Galice. Et bien qu'aucun prêtre du Seigneur n'ait la liberté d'ignorer les décisions du Siège apostolique ou les déterminations vénérables des canons, il pourra être néanmoins très utile et — compte tenu de l'ancienneté de ton sacerdoce — très glorieux pour ta Charité, que ce qui t'a été écrit à titre spécial en termes généraux soit porté, par ton souci de l'unanimité, à la connaissance de tous nos frères : afin que qui a été édicté par Nous, non pas de façon inconsidérée mais de façon circonspecte, avec une grande prudence et longue réflexion, demeure inviolé, et qu'à l'avenir soit fermée la voie des excuses, laquelle ne pourra plus être ouverte à personne auprès de Nous.

DENZINGER


PELAGE II : 26 novembre 579 + 7 février 590


468
Bien que ressorte clairement de la parole du Seigneur lui-même dans le saint Evangile où se trouve le fondement de l'Eglise, écoutons néanmoins ce qu'a déterminé le bienheureux Augustin en se souvenant de cette même parole. L'Eglise de Dieu est fondée, dit-il, sur ceux qui sont reconnus en raison de la succession des évêques, comme ayant présidé des Sièges apostoliques ; et quiconque s'est séparé de la communion ou de l'autorité de ces sièges, il est montré qu'il se trouve dans le schisme. Et après d'autres choses : " te tenant au-dehors, tu seras mort également pour le nom du Christ. Parmi les membres du Christ, souffre pour le Christ en étant attaché au corps ; combats pour la tête (Tu ne seras pas compté parmi les membres du Christ, souffre pour le Christ, en étant attaché au corps combats pour la tête).

469
Mais le bienheureux Cyprien lui aussi... dit entre autres choses ceci : " Le commencement procède de l'unité et le primat est donné à Pierre pour qu'il soit montré que l'Eglise du Christ et la chaire font un " ; et pasteurs, tous le sont, mais le troupeau est montré comme étant un seul, ce troupeau qui doit être mené à la pâture par les apôtres dans un accord unanime.
Et peu après : " Celui qui ne tient pas cette unité de l'Eglise, croit-il qu'il tient la foi ? Celui qui déserte la chaire de Pierre sur laquelle est fondée l'Eglise Mt 16,18 et lui résiste, se flatte-t-il d'être dans l'Eglise ? "...
Ils ne peuvent pas demeurer avec Dieu, ceux qui n'ont pas voulu vivre de façon unanime dans l'Eglise de Dieu ; et même s'ils brûlent dans les flammes, s'ils exposent leur vie au bûcher et aux bêtes, ils n'obtiendront pas la couronne de la foi, mais le châtiment de leur mauvaise foi, ni la gloire finale, mais la mort du désespoir. Un tel homme peut être mis à mort, il ne peut recevoir la couronne "...
" Le crime du schisme est pire que le crime de ceux qui ont sacrifié ; ceux-ci du moins se soumettent à la pénitence de leur crime et implorent Dieu en acquittant pleinement les satisfactions requises. Ici on cherche l'Eglise et on lui adresse sa demande, là on combat l'Eglise. Ici celui qui a failli n'a nui qu'à lui-même ; là celui qui s'efforce de faire un schisme entraîne avec lui beaucoup de gens dans l'erreur. Ici il n'y a de dommage que pour une seule âme, là le péril est pour le grand nombre. Celui-ci, du moins, reconnaît qu'il a péché et pleure et se lamente ; celui-là s'enorgueillit de sa faute, se complaît dans son délit, sépare les enfants de la mère, détourne les brebis de leur pasteur, bouleverse les sacrements de Dieu, et alors que celui qui a failli n'a péché qu'une fois, celui-là pèche tous les jours. Enfin celui qui a failli, s'il obtient le martyr après coup, peut recevoir les promesses du Royaume ; celui-ci, s'il est mis à mort en dehors de l'Eglise, ne peut pas parvenir aux récompenses de l'Eglise. "

Denzinger

A lire également: L'Eglise ? etc..

Admin
Admin

Messages : 1579
Date d'inscription : 06/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologétique contre les sectes protestantes

Message  Admin le Lun 19 Mar - 16:18



C'est la sainte Eglise catholique qui a fixé le canon Biblique aux conciles d'Hippone et de Carthage (IV et Ve siècle).


Saint Augustin (4e siècle):

FONDAMENTALE CHAPITRE V. DU TITRE MÊME DE L'ÉPÎTRE MANICHÉENNE. (…) Or, pour moi, je vous déclare que je ne croirais pas à l'Évangile si cette croyance n'avait pas pour fondement l'autorité de l'Église catholique. Donc, puisque j'ai obéi à ceux qui me disaient : Croyez à l'Evangile, pourquoi leur résisterais-je quand ils me disent : Ne croyez pas aux Manichéens ? (…)



http://www.abbaye-saint-benoit.ch/saints/augustin/polemiques/manicheens/fondamentale.htm#_Toc28011175


Dernière édition par Admin le Ven 17 Jan - 14:59, édité 3 fois

Admin
Admin

Messages : 1579
Date d'inscription : 06/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologétique contre les sectes protestantes

Message  Admin le Jeu 14 Juin - 21:16

Il est bon de rappeler ce que les pères de l'Eglise disaient de
l'autorité de l'Apôtre Pierre pour vérifier si dans les premiers
siècles, on ne lui reconnaissait qu'une primauté d'honneur :

St. Irénée de Lyon, (v.130 - v. 208)
loua « l’Église très grande, très ancienne et connue de tous, que les
deux très glorieux apôtres Pierre et Paul fondèrent et établirent à Rome
[...]. La tradition qu’elle tient des Apôtres et la foi qu’elle annonce
aux hommes sont parvenues jusqu’à nous par des successions d’évêques
[...]. Avec cette Église, en raison de son origine plus excellente, doit
nécessairement s’accorder toute l’Église, c’est-à-dire les fidèles de
partout » (Contre les Hérésies III, 3, 2). Saint Irénée enjoignait donc
aux fidèles d’aligner leur foi sur celle du pontife romain, parce que
ce dernier transmettait intacte la tradition venue des apôtres.

St. Cyprien(v. 200 - 258)
défendit l’autorité et l’infaillibilité pontificale dans son célèbre
traité Sur 1’unité de l’Église. « Celui qui ne garde pas l’unité de
l’Église, croit-il qu’il garde la foi? Celui qui s’oppose à l’Église,
qui abandonne la chaire de Pierre sur laquelle est fondée l’Église,
peut-il se flatter d’être encore dans l’Église ? » (De unitate
Ecclesiae, ch. 4). « La chaire de Pierre est cette Église principale
d’où est sortie 1’unité sacerdotale auprès de laquelle l’erreur ne peut
avoir d’accès » (Lettre 40 et 55).

St. Athanase (v. 295 - 373)
se servit d’une lettre d’un pape pour lutter contre les hérétiques
ariens. Le pape St Denys avait écrit, vers l’an 260, une lettre
doctrinale à Denis, l’évêque d’Alexandrie, où il condamna l’hérésie des
sabelliens, qui devait être reprise plus tard par les ariens. C’est
pourquoi saint Athanase reprocha aux ariens d’avoir déjà été condamnés
depuis longtemps par un jugement définitif, ce qui prouve qu’il croyait
en l’infaillibilité pontificale (De sententia Dionysii). Dans une lettre
à Félix, il écrivit cette phrase mémorable: « l’Église romaine conserve
toujours la vraie doctrine sur Dieu »

St. Éphrem (v. 300 - 373), le
grand docteur de l’Église syriaque, célébra la grandeur de
l’enseignement pontifical, continuellement assisté par le Saint-Esprit: «
Salut, ô sel de la terre, sel qui ne peut jamais s’affadir ! Salut, ô
lumière du monde, paraissant à l’Orient et partout resplendissante,
illuminant ceux qui étaient accablés sous les ténèbres, et brûlant
toujours sans être renouvelée. Cette lumière, c’est le Christ; son
chandelier c’est Pierre ; la source de son huile, c’est l’Esprit-Saint »
(Enconium in Petrum et Paulum et Andream, etc.)

St. Épiphane (v. 315 - 403)
interpréta Matthieu XVI,18. Il affirma qu’il était impossible que
l’Eglise Romaine fût vaincue par les portes de l’enfer, c’est-à-dire par
les hérésies, parce qu’elle était appuyée sur la foi solide de Pierre,
auprès de qui on trouvait la bonne réponse à toutes les questions,
doctrinale. « À Pierre, le Père manifeste son propre Fils, et c’est pour
cela qu’il est appelé bienheureux. Pierre à son tour manifeste le
Saint-Esprit [dans son discours aux juifs, le jour de la Pentecôte],
ainsi qu’il convenait à celui qui était le premier entre les apôtres, à
celui qui était la pierre inébranlable sur laquelle l’Église de Dieu est
fondée, et contre laquelle les portes de l’enfer ne prévaudront pas.
Par ces portes de l’enfer il faut entendre les hérésies et les auteurs,
des hérésies. En toutes manières, la foi est fondée solidement en lui:
il a reçu les clefs du ciel, il délie et lie surla terre et au ciel. en
lui se résolvent les questions de la foi les ardues » (Anchoratus. Ch.
9)

St. Basile (329 - 379) informa son ami
saint Athanase qu’il avait l’intention de demander au souverain pontife
d’exercer son autorité pour exterminer l’hérésie de Marcel d’Ancyre
(Lettre 69). « La lettre de saint Basile, mentionnant cette demande
d’intervention de l’évêque de Rome comme une affaire courante et
ordinaire, attire à conclure qu’à cette époque c’était non seulement la
conviction personnelle de Basile, mais aussi la conviction de tous, même
en Orient, que l’évêque de Rome possède le pouvoir de juger
souverainement, par lui-même, les questions doctrinales » (Vacant et
Mangenot: Dictionnaire de théologie catholique, article « infaillibilité
du pape »). Pourquoi consulter Rome et pas une autre autorité? «
Pierre », dit saint Basile, « fut chargé de former et de gouverner
l’Église, parce qu’il excellait dans la foi » (Contra Enom, livre 2).
Grâce à la promesse du Christ, le pape persévérait absolument sans
aucune défaillance, car sa foi avait la même stabilité que celle du Fils
de Dieu Lui-même! « Pierre a été lancé placé pour être le fondement.
Il avait dit à Jésus Christ: Vous êtes le Christ, Fils du Dieu vivant»,
et à son tour il lui fut dit qu’il était Pierre, quoiqu’il ne fut pas
pierre immobile, mais seulement par la volonté de Jésus-Christ. Dieu
communique aux hommes ses propres dignités. Il est prêtre, et il fait
des prêtres; Il est pierre, et il donne la qualité de pierre, rendant
ainsi ses serviteurs participants de ce qui lui est propre » (Homélie
29). Ce dernier passage de saint Basile jouit d’une autorité
particulière dans l’Église catholique, puisqu’il fut inséré dans le
catéchisme du concile de Trente (explication du symbole, section Credo
in... Ecclesiam).

St. Grégoire de Naziance(v. 330-390)
loua l’indéfectibilité de la foi romaine dans un poème. « Quant à ce
qui est de la foi, l’ancienne Rome, dès le principe comme aujourd’hui,
poursuit heureusement sa course, et elle tient l’occident tout entier
dans les liens de la doctrine qui sauve » (Carmen de Vita sua, vers 268 -
270).

St. Grégoire de Nysse (mort en 394), frère
cadet de saint Basile, affirma: « L’Église de Dieu à sa solidité dans
Pierre, car c’est lui qui, d’après la prérogative qui lui a été accordée
par le Seigneur, est la pierre ferme et très solide sur laquelle le
Sauveur a bâti l’Église » (Laudat. 2 in St. Stephan vers la fin)

St. Ambroise (340 - 397)
interpréta le passage de Luc XXII, 32 en ce sens que le Seigneur avait
affermi la foi de Pierre, afin que, « immobile comme un rocher », elle
pût soutenir efficacement l’édifice de l’Eglise (Sermon 5). Dans sa
glose sur le Psaume XL, Ambroise établit une équation qui allait devenir
célèbre: « Là où est Pierre, là est l’Église. Là où est l’Église n’est
pas la mort, mais la vie éternelle » Ennarratio in Psalmum XL, ch. 19).
Autant dire: hors du pape, point de salut.

St. Jean Chrysostome (340 - 407)
est le plus célèbre des Pères grecs. En raison de ses enseignements
admirables, il mérita le surnom de "chrysostome" , c’est-à-dire «
bouche d’or ». Saint Jean Chrysostome suggéra la solidité admirable de
la foi de Pierre par une image: « Il y a beaucoup de flots impétueux et
de cruelles tempêtes, mais je necrains pas d’être submergé, parce que je
me tiens sur la pierre. Que la mer s’agite furieuse, peu m’importe:
elle ne peut renverser cette pierre inébranlable » (Lettre 9 à
Cyriaque). Il insista sur l’étymologie symbolique du nom du premier
pape: « Saint Pierre a été ainsi nommé, en raison de sa vertu. Dieu a
comme déposé dans ce nom une preuve de la fermeté de l’apôtre dans la
foi » (Quatrième Homélie sur les changements de noms).

St. Jérôme (v.347-420), dans
sa lettre au pape Damase, défendit rigoureusement la nécessité d’être
uni au pontife romain. « J’ai cru que je devais consulter la chaire de
Pierre et cette foi romaine louée par saint Paul (...). Vous êtes la
lumière du monde, vous êtes le sel de la terre. Je sais que l’Église
est bâtie sur cette pierre; quiconque aura mangé l’agneau hors de cette
maison, est un profane » (Lettre 15). D’après saint Jérôme, les fidèles
pouvaient en toute sûreté suivre les enseignements pontificaux, car la
chaire de Pierre gardait incorruptiblement l’héritage de la foi: « La
sainte Église romaine, qui est toujours demeurée sans tache, demeurera
encore dans tous les temps à venir ferme et immuable au milieu des
attaques des hérétiques, et cela par une protection providentielle du
Seigneur et par l’assistance du bienheureux Pierre (in: Mgr de Ségur: Le
Souverain Pontife, in Œuvres complètes Paris 1874, t. III, p. 80).

St. Augustin (354 - 430)
fit une interprétation très pertinente de Luc XXII, 32. Avant de la
reproduire ici, signalons que le pape Léon XIII, après avoir mis en
valeur les talents de chacun des Pères de l’Eglise, conclut en affirmant
qu’"entre tous, la palme semble revenir à St. Augustin" (encyclique
Aeterni Patris, 4 août 1879). L’évêque d’Hippone fut donc le plus grand
des Pères de l’Église. Or il se prononça catégoriquement en faveur de
l’infaillibilité permanente du pontife romain ! Voici son texte
magistral: « Si, défendant le libre arbitre non selon la grâce de Dieu,
mais contre elle, tu dis qu’il appartient au libre arbitre de persévérer
ou de ne pas persévérer dans le bien, et que si l’on y persévère, ce
n’est pas par un don de Dieu, mais par un effort de la volonté humaine,
que machineras-tu pour répondre à ces paroles du Maître: «J’ai prié pour
toi, Pierre, afin que ta foi ne défaille pas»? Oseras-tu dire que
malgré la prière du Christ pour que la foi de Pierre ne défaille pas,
cette foi eût défailli néanmoins, si Pierre avait voulu qu’elle
défaillît, c’est-à-dire s’il n’avait pas voulu persévérer jusqu’à la
fin? Comme si Pierre eût pu vouloir autre chose que ce que le Christ
demandait pour lui qu’il voulût! Qui ignore que la foi de Pierre devait
périr, si sa propre volonté, la volonté par laquelle il était fidèle,
défaillait, et qu’elle devait demeurer jusqu’au bout, si sa volonté
restait ferme? Mais puisque la volonté est préparée par le Seigneur,
la prière du Christ pour lui ne pouvait être vaine. Quand il a prié pour
que sa foi ne défaille pas, qu’a-t-il demandé en définitive, sinon
qu’il ait une volonté de croire à la fois parfaitement libre, ferme,
invincible et persévérante? Voilà comment on défend la liberté de la
volonté, selon la grâce, et non contre elle. Car ce n’est pas par sa
liberté que la volonté humaine acquiert la grâce, mais plutôt par la
grâce qu’elle acquiert sa liberté, et pour persévérer, elle reçoit, en
outre, de la grâce le don d’une stabilité délectable et d’une force
invincible » (De la correction et de la grâce, livre VIII, ch. 17).

St. Cyrille d’Alexandrie (380 - 444), dans
son Commentaire sur Luc (XXII, 32), expliqua que l’expression «
confirme tes frères » signifiait que Pierre était le maître et le
soutien de ceux qui venaient au Christ par la foi. Il commenta
également l’évangile selon St. Matthieu. « D’après cette promesse (Tu
es Petrus ... ), l’Église apostolique de Pierre ne contracte aucune
souillure de toutes les séductions de 1’hérésie (St. Cyrille, in: St.
Thomas d’Aquin: Chaîne d’or sur Matthieu XVI, 18).

Admin
Admin

Messages : 1579
Date d'inscription : 06/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologétique contre les sectes protestantes

Message  Admin le Mar 19 Juin - 14:24

Que la primauté du pape a toujours été un article de foi (Concile de Nicée 325)


"L'Eglise romaine, disait le premier Concile oecuménique tenu à Nicée, au sortir des persécutions, l'Eglise Romaine a toujours possédé la primauté; Ecclesia Romana SEMPER tenuit primatum."

(Source: Ier Concile de Nicée cité in Mgr Gaume, Le dogme de l'infaillibilité.)

http://www.christ-roi.net/index.php/Protestantisme#Que_la_primaut.C3.A9_du_pape_a_toujours_.C3.A9t.C3.A9_un_article_de_foi_.28Concile_de_Nic.C3.A9e_325.29

"Et que de tout temps, l'enseignement du Pape a été suivi par l' Eglise catholique du Christ tout entière" (Sixième Concile oecuménique tenu à Constantinople en l'année 681)


Dans les sept premiers siècles, toute l'Eglise, tous les conciles
oecuméniques, ainsi que tous les saints Pères ont cru, à
l'infaillibilité du Pape.

La foi est immuable; elle doit l'être, puisqu'elle est la vérité,
et que la vérité ne change pas. Ce que nous croyons aujourd'hui, c'est
ce qu'ont cru nos pères...; ils ont cru à l'infaillibilité du vicaire de
JESUS-CHRIST, de même que nous y croyons aujourd'hui: ils y ont cru
comme à une vérité révélée, indubitable; nous autres, depuis le décret
du Vatican (I), nous y croyons en outre comme à une vérité définie, comme à un dogme de foi.

Le sixième Concile Oecuménique tenu à Constantinople, sous le Pape saint Agathon,
en l'année 681, atteste si explicitement la croyance et la pratique des
siècles antérieurs, relativement à l'infaillibilité du Pape, que sons
eul témoignage nous dispense de rapporter end étail le témoignage des
cinq premiers conciles. - Ecoutons; c'est un Concile général qui parle,
qui enseigne. D'après les Gallicans eux-mêmes, nous sommes ici devant un oracle infaillible.

"De tout temps, dit le Concile, l'Eglise catholique du Christ tout entière et les conciles généraux ont embrassé fidèlement et suivi en toutes choses l'autorité de cette Eglise Apostolique, comme étant l'autorité même du Prince des Apôtres.

"Tous les vénérables Pères ont embrassé cette doctrine
apostolique, de l'éclat de laquelle ont brillé les plus purs flambeaux
de l'Eglise de JESUS-CHRIST. C'est cette doctrine qu'ont révélé les
saints Docteurs orthodoxes; c'est elle que les hérétiques ont poursuivie
de leurs calomnies et de leurs odieux blasphèmes. Cette doctrine est la tradition vivante des Apôtres
du Christ, que l'Eglise conserve en tous lieux. C'est elle qu'il faut
souverainement aimer et exalter; elle qu'il faut prêcher avec confiance;
c'est elle qui unit à DIEU par la confession de la vérité et fait
trouver grâce devant le SEIGNEUR. Elle est la règle de la vraie foi."

Que l'on pèse bien tous les termes de cette solennelle
déclaration; l'infaillibilité du Siège-Apostolique, et par cosnéquent,
l'infaillibilité de celui qui l'occupe y resplendit sous chaque phrase. De tout, y est-il dit, l'enseignement du Pape a été suivi par l' Eglise catholique tout entière; il a été suivi par les six premiers Conciles généraux, sans exception. Il a étés uivi par tous les saints Pères des sept premiers siècles, par les saints docteurs orthodoxes qui y ont conformé leur doctrine. Cet enseignement est la Tradition vivante des apôtres."

( Mgr Gaume, Le dogme de l'infaillibilité.)

Admin
Admin

Messages : 1579
Date d'inscription : 06/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologétique contre les sectes protestantes

Message  Admin le Ven 22 Juin - 18:03

Lettre " Retro maioribus " à l'évêque Rufus de Thessalie, 11

mars 422.

La prééminence du Siège romain

232

(Chap.
2).. Nous avons envoyé au synode (de Corinthe)... des directives
écrites pour que tous les frères comprennent qu'on ne doit pas débattre à
nouveau de ce que nous avons jugé. Jamais en effet il n'a été permis de
traiter à nouveau de ce qui a été décidé une fois par le Siège
apostolique.

Lettre " Institutio " aux évêques de Thessalie, 11 mars 422.

La prééminence du Siège romain

233

(Chap.
1). L'institution de l'Eglise universelle naissante prit son départ
dans le titre d'honneur du bienheureux Pierre en qui consiste son
gouvernement et son couronnement. C'est de sa source en effet qu'a coulé
la discipline dans toutes les Eglises, lorsque la vénération de la
religion croissait déjà. Les préceptes du concile de Nicée n'attestent
rien d'autre ; il n'a pas osé en effet établir quelque chose au-dessus
de lui, car il voyait que rien ne pouvait être placé au-dessus de son
rang, et enfin il savait que tout lui était accordé par la parole du
Seigneur. Cette (Eglise romaine) est donc avec certitude pour toutes les
Eglises répandues par le monde entier comme la tête de ses membres ; si
quelqu'un se sépare d'elle, qu'il soit éloigné de la religion
chrétienne, puisqu'il a cessé de se trouver dans ce même assemblage.

Lettre " Manet beatum " à Rufus et aux autres évêques de
Macédoine, etc., 11 mar

La prééminence du Siège romain

234

Demeure
au bienheureux apôtre Pierre, de par la parole du Seigneur, la
sollicitude reçue de lui pour l'ensemble de l'Eglise, laquelle, comme il
le sait, a été fondée sur lui selon le témoignage de l'Evangile. Et
jamais une position d'honneur ne peut être exempte de soucis, puisqu'il
est sûr que toutes choses dépendent de sa réflexion. ... Qu'il n'arrive
pas aux prêtres du Seigneur que l'un d'entre eux tombe dans la faute de
tenter quelque chose par une usurpation nouvelle, et qu'il devienne
l'ennemi des décisions des anciens, alors qu'il sait qu'il a pour rival
en particulier celui auprès de qui notre Christ a placé le souverain
sacerdoce ; et quiconque se dresse pour l'outrager ne pourra être un
habitant du Royaume des cieux. " A toi, dit-il, je donnerai les clés du
Royaume des cieux " Mt 16,19 dans lequel nul n'entrera sans la faveur du
portier.

235
Puisque le lieu l'exige, recensez s'il vous
plaît les déterminations des canons, et vous trouverez quel est après
l'Eglise romaine le deuxième siège, et quel est le troisième. ... Jamais
personne n'a levé la main avec audace contre l'éminence apostolique
dont il n'est pas permis de réviser le jugement, personne ne s'est
dressé contre elle s'il ne voulait pas être jugé. Les dites grandes
Eglises observent les dignités par les canons : celles d'Alexandrie et
d'Antioche (voir le 1er concile de Nicée, can. 6 ) ; car elles ont
connaissance du droit de l'Eglise. Elles observent, dis-je, les
décisions des anciens, en accordant leur bonne grâce en toutes choses
comme ils reçoivent cette grâce en retour : celle dont ils savent qu'ils
Nous la doivent dans le Seigneur qui est notre paix.
Mais puisque la
chose le demande, on montrera par des documents que les Eglises des
Orientaux surtout, dans les grandes affaires qui rendaient nécessaire un
débat de plus grande ampleur, ont toujours consulté le Siège romain et
lui ont demandé aide chaque fois que cela était nécessaire.
(suivent
des exemples d'appels et de requêtes dans l'affaire d'Athanase et de
Pierre d'Alexandrie, de l'Eglise d'Antioche, de Nectaire de
Constantinople et des Orientaux séparés au temps d'Innocent Ier.)

Lettre " Quantum presbyterorum " à l'évêque Acace de
Constantinople, 10 janvier

L'autorité des évêques romains et des conciles oecuméniques

343

(Par.3,
Chap.2) Puisque la doctrine de nos prédécesseurs de sainte mémoire,
contre laquelle il n'est pas permis de disputer, existe, et que
quiconque pense de façon juste n'a donc pas besoin d'être enseigné par
de nouvelles explications, mais que tout est clair et parfait par quoi
quelqu'un qui a été séduit par des hérétiques pourra être instruit, ou
par quoi quelqu'un qui doit être planté dans la vigne du Seigneur pourra
être enseigné, implore la foi du prince très clément et fais qu'il
rejette le propos de tenir un synode...(6(3)) Je demande donc, frère
très cher, que l'on résiste de toutes les manières aux tentatives de
gens scélérats de tenir un synode ; on n'en a jamais convoqué que
lorsque dans des esprits faussés a surgi quelque chose de nouveau ou que
quelque chose de douteux est apparu dans l'explication des dogmes :
pour qu'à ceux qui en traitent en vue du bien commun, s'il existe une
obscurité, l'autorité de la délibération des prêtres vienne apporter la
lumière, comme a contraint de le faire l'impiété d'Arius d'abord, puis
celle de Nestorius et enfin celle de Dioscore et d'Eutychès. Et il faut
inculquer qu'il est exécrable - ce dont veuille nous préserver la
miséricorde du Christ notre Dieu et Sauveur - de réhabiliter des
condamnés contre les jugements des prêtres du Seigneur du monde entier
et des deux princes régnants...

http://catho.org/9.php?d=bv1#cni

Admin
Admin

Messages : 1579
Date d'inscription : 06/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologétique contre les sectes protestantes

Message  Admin le Lun 25 Juin - 23:43


Admin
Admin

Messages : 1579
Date d'inscription : 06/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologétique contre les sectes protestantes

Message  Admin le Lun 25 Juin - 23:47


Admin
Admin

Messages : 1579
Date d'inscription : 06/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologétique contre les sectes protestantes

Message  Admin le Mar 26 Juin - 16:32

La secte des Athées – Le Panthéisme – Les Astrologues, par Mr Fay



Ecouter ce fichier audio (cliquez)

http://sedevacantisme.wordpress.com/2012/06/26/la-secte-des-athees-le-pantheisme-les-astrologues-par-mr-fay/


Admin
Admin

Messages : 1579
Date d'inscription : 06/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologétique contre les sectes protestantes

Message  Admin le Mar 7 Aoû - 10:38


Admin
Admin

Messages : 1579
Date d'inscription : 06/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologétique contre les sectes protestantes

Message  Admin le Lun 20 Aoû - 14:09

Le catholique et l’hérétique




« Par là s’entend clairement la vraie origine de Catholique et d’hérétique.

L’hérétique est celui qui a une opinion, et c’est ce que le mot même signifie.

Qu’est-ce à dire, avoir une opinion ?

C’est suivre sa propre pensée et son sentiment particulier.

Mais le Catholique est Catholique, c.à.d. qu’il est universel ; et
sans avoir de sentiment particulier, il suit sans hésiter celui de
l’Eglise….

Le Catholique est bien éloigné de cette disposition : et sans
craindre l’inconvénient d’être jaloux de ses propres pensées, il a une
sainte jalousie, un saint zèle pour les sentiments communs de toute
l’Eglise ; ce qui fait qu’il n’invente rien, et qu’il n’a jamais envie
d’innover.»

(Bossuet, 1ère Instruction sur les promesses de l’Eglise)

source


http://sedevacantisme.wordpress.com/2012/08/20/le-catholique-et-lheretique/

Admin
Admin

Messages : 1579
Date d'inscription : 06/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologétique contre les sectes protestantes

Message  Admin le Ven 26 Avr - 12:21

Comment ridiculiser un protestant en trois leçons



Si l’on veut rendre manifeste l’égarement où se trouvent toutes les sectes
séparées de l’Église romaine, il n’est pas nécessaire d’attaquer une à
une toutes les erreurs dans lesquelles elles sont tombées, mais il
suffira d’exposer une raison, qui militant également contre toutes, les
convainc toutes de fausseté. Pour cela nous leur demanderons : quelle
est la véritable Église ? il est clair qu’elles doivent convenir que
c’est celle qui ayant été fondée par Jésus-Christ et les apôtres, s’est
perpétuée jusqu’à nous.


suite: http://bibliothequedecombat.wordpress.com/2013/04/25/ridiculiser-un-protestant/

Admin
Admin

Messages : 1579
Date d'inscription : 06/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologétique contre les sectes protestantes

Message  Admin le Mar 7 Mai - 16:25


Admin
Admin

Messages : 1579
Date d'inscription : 06/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologétique contre les sectes protestantes

Message  Admin le Sam 11 Mai - 12:36


Admin
Admin

Messages : 1579
Date d'inscription : 06/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologétique contre les sectes protestantes

Message  Admin le Sam 8 Juin - 12:11


Admin
Admin

Messages : 1579
Date d'inscription : 06/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologétique contre les sectes protestantes

Message  Admin le Dim 9 Juin - 17:27

Témoins de Jéhovah : le prochain ouvrage de Laurent Glauzy


http://www.contre-info.com/temoins-de-jehovah-le-prochain-ouvrage-de-laurent-glauzy

Admin
Admin

Messages : 1579
Date d'inscription : 06/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologétique contre les sectes protestantes

Message  Admin le Ven 21 Juin - 16:33


Admin
Admin

Messages : 1579
Date d'inscription : 06/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologétique contre les sectes protestantes

Message  Admin le Sam 22 Juin - 13:06

Saint Pierre Martyr à Rome

http://foicatholique.cultureforum.net/t2223-saint-pierre-premier-pape-et-martyr-a-rome?highlight=Pierre

Admin
Admin

Messages : 1579
Date d'inscription : 06/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologétique contre les sectes protestantes

Message  Admin le Sam 22 Juin - 14:01


Admin
Admin

Messages : 1579
Date d'inscription : 06/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologétique contre les sectes protestantes

Message  Admin le Sam 22 Juin - 14:06


Admin
Admin

Messages : 1579
Date d'inscription : 06/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologétique contre les sectes protestantes

Message  Admin le Sam 6 Juil - 11:04

Que tous les catholiques qui liront ceci transmettent ce dossier documentaire à tous les protestants qu'ils connaissent:

- d'abord celui-ci qui est le plus pércutant et qui défait en quelques dizaines de lignes tout le mythe luthérien: http://bibliothequedecombat.wordpress.com/2012/11/29/lorigine-heretique-du-protestantisme/

- ce texte-ci qui met à nu un des plus gros mensonge protestant:
http://bibliothequedecombat.wordpress.com/2012/04/12/livres-deuterocanoniques/

- celui-là qui montre le ridicule du protestantisme:
http://bibliothequedecombat.wordpress.com/2012/04/08/ils-ont-abandonne-leglise/

- les deux textes suivants mettent en évidence l'absurdité du protestantisme quant au péché:
http://bibliothequedecombat.wordpress.com/2012/12/04/le-protestantisme-doctrine-abominable-et-absurde/
http://bibliothequedecombat.wordpress.com/2012/12/17/martin-luther-authentique-cingle/

- ce texte montre l'hypocrisie des accusations des protestants envers les soit disants crimes
catholiques telle la sainte Inquisition:
http://bibliothequedecombat.wordpress.com/2012/12/06/de-la-cruaute-du-protestantisme/
http://bibliothequedecombat.wordpress.com/2012/11/11/les-protestants-ne-sont-pas-nos-freres/

- ici, on voit entre autre le caractère burlesque des théories protestantes notamment sur la
débauche des papes du XVIème siècle:
http://bibliothequedecombat.wordpress.com/2013/04/25/ridiculiser-un-protestant/

- Mgr de Ségur remet en place des vérités:
http://bibliothequedecombat.wordpress.com/2013/02/07/etre-chretien-cest-etre-catholique/

- comment pourrait-on mieux démontrer l'origine diabolique du protestantisme:
http://bibliothequedecombat.wordpress.com/2013/01/28/les-origines-juives-du-protestantisme/

- les malheurs du monde sont protestants:
http://bibliothequedecombat.wordpress.com/2013/01/16/du-liberalisme-protestant-a-l-ultra-liberalisme-juif/

- mes amis les protestants, auriez-vous entendu "il n'y aura qu'un seul troupeau et un seul
pasteur"?... :
http://bibliothequedecombat.wordpress.com/2012/12/01/le-protestantisme-destruction-de-lunite-chretienne/
http://bibliothequedecombat.wordpress.com/2012/01/04/liberalisme-religieux/

Admin
Admin

Messages : 1579
Date d'inscription : 06/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologétique contre les sectes protestantes

Message  Admin le Dim 21 Juil - 16:14

Le libre examen ?

http://sedevacantisme.wordpress.com/2013/07/21/le-libre-examen/

Admin
Admin

Messages : 1579
Date d'inscription : 06/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologétique contre les sectes protestantes

Message  Admin le Lun 22 Juil - 11:27

Admin a écrit:

 
Que répondre à un Témoin de Jéhovah ?

http://www.contre-info.com/que-repondre-a-un-temoin-de-jehovah

Admin
Admin

Messages : 1579
Date d'inscription : 06/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apologétique contre les sectes protestantes

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:25


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum